Bonus 2020 pour les véhicules électriques

Le bonus octroyé aux véhicules électriques a été revu à la baisse. Si cela a été déjà annoncé il y a plusieurs semaines, cette réduction du bonus est entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Quels sont donc les modèles concernés ? Les détails sur le sujet.

Pub

Adieu au bonus écologique de 6 000 euros

La nouvelle est tombée. Le bonus de 6 000 euros a été préservé pendant une longue période, mais aujourd’hui, il fait partie du passé. Cependant, il reste valable pour les voitures électriques dont le prix est inférieur à 45 000 euros, ce qui est notamment le cas pour la Peugeot e-208 et la Renault ZOÉ. Il est également encore effectif pour les particuliers.

Toujours est-il que ce bonus a été réduit de moitié pour les voitures dont le coût est compris entre 45 000 euros et 60 000 euros. Au-dessus de 60 000 euros, le véhicule n’obtient malheureusement pas de bonus.

Mauvaise nouvelle pour la Tesla « Model 3 »

La Tesla Model 3 compte parmi les modèles à subir cette diminution, voire cette suppression du bonus écologique. L’année dernière, ce bolide a été commercialisé à plus de 6 500 exemplaires en France. Hélas, il figure parmi ces modèles à pâtir de la restructuration du dispositif du gouvernement.

Si cette enseigne californienne a fortement encouragé sa clientèle à se procurer rapidement une Tesla afin de profiter des avantages du bonus 2019, à ce jour, elle a réactualisé les prix de vente inscrits sur son site.

Les tarifs sont indiqués avec la déduction des bonus. Et avec cette réduction du bonus, il est évident que ces prix augmenteront. Ne jouissant donc plus que d’une aide de 3 000 euros, le prix de la version « Standard Plus » s’élève maintenant à 46 600 euros. C’est aussi le cas pour le modèle « Grande Autonomie », qui affiche un prix de 56 000 euros. Quant à la « Model 3 Performance », elle n’aura plus droit au bonus, sachant que son prix a grimpé à 64 890 euros.

Pub

D’autres modèles concernés par le « zéro bonus »

De façon globale, la plupart des modèles classés haut de gamme seront concernés par le bonus zéro. Parmi ceux-ci, l’on peut citer : Mercedes EQC, Jaguar i-Pace, Tesla Model S/X, Audi e-tron, Porsche Taycan et bien d’autres encore.

Tout le monde comprendra que le prix de vente de ces engins sera en hausse, vu que les 6 000 euros ne sont plus disponibles. Ainsi, depuis le 1er janvier 2020, le Jaguar i-Pace, dont le prix de vente dans l’hexagone avoisine les 78 000 euros, ne bénéficiera plus du bonus écologique.

Faire attention aux accessoires et équipements

Mis à part le bonus qui a baissé, il faudra également prendre garde à ne pas trop équiper la voiture électrique ou la doter de différentes finitions. Si la version basique du Hyundai Kona 64 kW est vendue à partir de 39 700 euros, ce prix peut aller jusqu’à plus de 46 000 euros en optant pour une version « Executive ». Par conséquent, au lieu d’avoir droit à un bonus de 6 000 euros, celui-ci sera réduit à 3 000 euros.

De même, pour la Nissan Leaf 62 kW qui est commercialisée à près de 45 000 euros dans sa version Tekna, dont une mouture de la version supérieure sera privée du bonus à 6 000 euros. Idem pour le Kia e-Niro dont le prix est de 46 500 euros dans sa version Premium. En choisissant également certaines finitions sur une BMW i3, le bonus pourrait être nul.

Pub

Quant aux entreprises, elles n’auront pas à se préoccuper du bonus écologique, car le bonus est plafonné à 3 000 euros, quel que soit le véhicule acheté. Par ailleurs, si certains modèles sont exclus de ce bonus gouvernemental, suivant la région, il est tout de même possible de jouir de certaines aides, permettant alors de diminuer le prix de vente de la voiture.