Comment bénéficier de la prime énergie ?

Depuis le début de l’année 2019, tous les foyers peuvent bénéficier de la prime énergie pour le financement des travaux d’économies d’énergie. Quel est le montant de la prime et comment en bénéficier ? Découvrez avec Le Média Vert tout ce que vous devez savoir sur cette aide financière.

Pub

Qu’est-ce que la prime énergie ?

La prime énergie ou l’offre « coup de pouce économie d’énergie » est un dispositif d’aide à la rénovation énergétique lancé par le gouvernement en février 2007. Elle s’inscrit dans le cadre des Certificats d’économie d’énergie ou CEE et permet de financer une importante partie des travaux et du coût d’acquisition des équipements.

La prime énergie se décline en 2 aides, la prime coup de pouce isolation et la prime coup de pouce chauffage.

Qui peut bénéficier de la prime énergie ?

Tous les ménages peuvent bénéficier de la prime coup de pouce énergie, et ce, sans conditions de ressources. Cependant, les montants de la prime sont calculés en fonction des revenus du foyer pour les ménages les plus modestes.

Quelles sont les conditions d’obtention de la prime énergie ?

Les critères d’obtention de cette aide financière à vos travaux d’économie d’énergie  sont assez stricts :

  • La demande de prime doit être effectuée avant la validation du devis des travaux ;
  • Faire réaliser les travaux par un artisan ou une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ;
  • Une seule demande de prime énergie pour chaque chantier effectué ;
  • Réaliser des travaux de rénovation énergétique éligibles au dispositif ;
  • Compléter le dossier au plus tard 6 mois après la fin des travaux ;
  • Le logement doit avoir plus de 2 ans.

Les travaux éligibles par la prime énergie :

Selon l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le Ministère du Développement durable, voici la liste des travaux concernés :

Pub
  • L’isolation des combles ou des toitures
  • Le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement plus performant, utilisant des énergies renouvelables. À savoir : pompe à chaleur air/eau, eau/eau ou hybride, chaudière biomasse ou bois, raccordement à un réseau de chaleur, système solaire combiné).

Quel est le montant de la prime énergie ?

Ce type d’aide est géré par des organismes indépendants. Son montant est très variable, car il dépend du type d’équipements à remplacer et des travaux effectués ainsi que de la localisation du logement. Son règlement s’effectue à la fin des travaux. Le paiement se fait soit par chèque, soit par virement bancaire.

Ci-dessous les sommes auxquelles ont droit les ménages, selon leurs ressources dans le cas de travaux d’isolation :

  Isolation des combles et toitures Isolation des planchers bas
Prime pour les ménages modestes 20 euros /m² 30 euros/m²
Prime pour les autres ménages 10 euros/m² 20 euros /m²

Les montants des primes prévus pour le remplacement de chaudières fioul, charbon et gaz autres qu’à condensation sont les suivants :

Chaudière biomasse performante Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau Système solaire combiné Pompe à chaleur hybride Raccordement à un réseau de chaleur En R&R Chaudière au gaz à très haute performance énergétique Appareil de chauffage au bois très performant
Prime pour les ménages modestes 4 000 4 000 4 000 4 000 700 1 200 800
Prime pour les autres ménages 2 500 2 500 2 500 2 500 450 600 500

Les autres aides cumulables avec la prime coup de pouce économies d’énergie

La prime énergie peut atteindre plusieurs centaines d’euros dans certains cas. De plus, elle est cumulable avec de nombreuses subventions et aides financières telles que le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), la TVA à 5,5 % et l’Eco-PTZ.

Pub

En revanche, elle n’est pas cumulable avec les offres des autres acteurs éligibles du dispositif CEE comme l’offre « Habiter mieux » de l’Anah (agence nationale de l’habitat).