Comment profiter de la prime « Coup de pouce économies d’énergie » ?

La prime « Coup de pouce économie d’énergie » est une aide permettant de subventionner des travaux d’économie d’énergie. Tous les foyers ont la possibilité de profiter de cette prime, depuis que celle-ci a été assouplie au début de l’année 2019. Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir cette prime et quel est son montant ? Découvrez quelques éléments de réponses dans les lignes suivantes.

Pub

Les travaux couverts par la prime « Coup de pouce économies d’énergie »

La prime coup de pouce économies d’énergie, également appelée prime énergie, est présentée sous forme de deux aides, à savoir la prime coup de pouce isolation et la prime coupe de pouce chauffage. Les foyers peuvent bénéficier de la prime énergie jusqu’au 31 décembre 2020.

Elle est valable pour la réalisation de certains travaux, tels que l’isolation des planchers bas, du toit et des combles, mais aussi la substitution d’une chaudière au fioul, au gaz ou au charbon par un dispositif fonctionnant grâce à des énergies renouvelables.

Quel est le montant de cette prime ?

Depuis janvier 2019, le dispositif a subi quelques changements permettant désormais à tous les ménages d’en jouir, et ce, sans aucune condition de ressources. Cependant, le montant des primes est évalué suivant le matériel à mettre en place et le niveau de revenus du foyer.

Ce qui permet ainsi de fournir une allocation plus élevée aux foyers les plus modestes, en situation de précarité énergétique. Voici quelques exemples de primes perçues en fonction des travaux à exécuter.

Pour remplacer une chaudière ancienne par une chaudière biomasse performante, une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau, un système solaire combiné ou une pompe à chaleur hybride, la prime s’élève à 4 000 euros pour les foyers modestes et à 2 500 euros pour les autres ménages. Pour l’installation d’une chaudière à gaz à très haute performance énergétique, la prime est de 1 200 euros pour les foyers modestes contre 600 euros pour les autres ménages.

Pub

Auprès de quelle entreprise bénéficier du coup de pouce ?

Le versement des primes est effectué par des signataires des chartes coup de pouce isolation et/ou coup de pouce chauffage. Une liste des signataires est disponible sur le site du ministère de l’Environnement. Ce sont essentiellement des vendeurs d’énergie. Le signataire suggèrera alors différentes offres au foyer, et les travaux devront être entamés 30 jours après la signature. Toutes les offres du signataire sont présentées sur un site web accessible aux consommateurs.

Les entreprises signataires, elles, sont tenues de promouvoir les autres actions favorisant la rénovation d’une habitation et d’informer les ménagers sur les autres dispositifs d’aides auxquels ils peuvent avoir droit.

Les procédures à respecter en vue de l’obtention de la prime énergie

Afin de jouir de la prime coupe de pouce économies d’énergie, certaines étapes sont à suivre. En premier lieu, vous devez vous assurer que vous êtes éligible. N’oubliez pas de vous renseigner sur le niveau de prime auquel vous pouvez aspirer, en fonction de vos ressources.

Vous devez ensuite sélectionner le type d’ouvrage que vous souhaitez entreprendre chez vous. Vous avez le choix entre la mise en place d’un appareil de chauffage plus performant, le raccordement d’un immeuble collectif à un réseau de chaleur, le remplacement d’un canal d’évacuation des produits de combustion, l’isolation d’un plancher bas…

Pub

Puis vous devez entrer en contact avec une entreprise signataire de la charte, laquelle propose les travaux que vous comptez effectuer. N’hésitez pas à comparer les offres présentes sur le site de chaque signataire. Vous aurez par la suite à accepter l’offre du signataire et procéder à la signature du devis des travaux. Pour certains travaux, l’entreprise doit avoir la qualification RGE. Pensez donc à vérifier ce point. Le professionnel peut alors démarrer les travaux.