Comment recharger sa voiture électrique ?

La vente de voitures électriques a explosé en janvier 2020, car les distributeurs ont remarqué 4 fois plus de soldes en seulement un an. Cette nouvelle mobilité demande une familiarisation avec les bornes de recharge. Voici comment bien utiliser ces dispositifs.

Pub

Développement des bornes de recharge

La France a compté à fin 2019 plus de 28 666 bornes de recharges destinées à l’approvisionnement des voitures électriques. Les chiffres proviennent de l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique. Aujourd’hui, la nation en pleine transition écologique enregistre un total de 213 000 automobilistes électriques. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ou Ademe a réalisé une petite enquête sur le lieu de recharge préféré des conducteurs responsables. Selon l’étude, les usagers font le plein d’électricité dans le confort de leur domicile et sur le lieu de travail. Cela ne vous empêche cependant pas de recharger la batterie de votre véhicule auprès d’une borne publique.

Trouver une borne de recharge

Les 28 666 bornes correspondent ainsi à une pour 7,4 voitures électriques. Rappelons que l’UE exige une borne pour 10 véhicules. Le responsable de l’association, Mathieu Chiara, loue leur présence en affirmant qu’« il n’y a plus de zones blanches ». La Creuse et la Corrèze étaient les 2 départements encore dépourvus de bornes jusqu’à aujourd’hui.

Cependant, leur répartition laisse à désirer selon le chef adjoint du service transports et mobilité de l’Ademe, Maxime Pasquier. En effet, certains départements comptent une distance de 25 km entre 2 bornes. Il s’agit entre autres des départements de :

Pub
  • Haute-Loire
  • Seine–Saint-Denis
  • Puy-de-Dôme

Les 70 % des bornes implantées sur les parkings publics et dans les rues sont le fruit d’aménagements par des collectivités locales. Ces dispositifs se placent sous la gestion d’entreprises spécialisées par la délégation de service public. 12 % des bornes se trouvent sur les parkings des hypermarchés et des grandes enseignes. Leur accès reste gratuit. 7 % des bornes sont localisées au sein des installations des constructeurs automobiles et de leurs concessionnaires. Le reste est implanté dans des parkings publics payants souterrains. Par ailleurs, les autoroutes présentent des bornes tous les 80 km, selon Mathieu Chiara. Il confirme que rouler sur les autoroutes au moyen d’une voiture électrique est désormais possible sans craindre un risque de panne.

Bien choisir la borne de recharge

Vous disposez d’un choix de 3 sortes de bornes de recharge :

  • Les bornes avec une charge normale, pour moins de 11 kW, qui représentent 26 % du parc (6 heures de recharge)
  • Les bornes avec une charge accélérée, soit entre 11 à 22 kW, qui correspondent à 64 %
  • Les bornes avec une charge rapide, supérieures à 22 kW, constituant 9 % (2 heures de recharge)

Malgré leur variété, la vitesse de recharge ne conditionne en aucune matière la puissance du véhicule, souligne Mathieu Chiara. Une voiture électrique n’a rien à voir avec une voiture à essence, car leur mode de fonctionnement s’oppose l’un l’autre. Avec un véhicule électrique, la recharge est indispensable dès son arrêt. Pas d’affolement en ce qui concerne la compatibilité de la prise, car l’UE prévoit une standardisation des modèles. Il faut toutefois souligner que les bornes à recharges rapides semblent incompatibles avec certaines voitures.

Pub

Payer le chargement

Le paiement s’opère avec une carte d’abonnement, une carte prépayée dans certaines stations-service, une carte bancaire, par SMS et avec les applications sur smartphone. Les tarifs sont variables selon le mode de paiement. Mathieu Chiara conseille l’usage d’une carte d’abonnement de l’opérateur afin de profiter d’un tarif inférieur. Quant au prix de recharge, il se situe entre 2 à 3 euros pour 100 km (alors que le prix d’un litre de diesel est de 10 euros).