Coup de pouce isolation : pour qui et comment en avoir ?

Le « Coup de pouce isolation » vous aide à réaliser des travaux de rénovation thermique. En avez-vous besoin ? Quelque 6,8 millions de Français vivent dans la précarité thermique d’après l’ONEP. En faites-vous partie ? Tout ce qu’il faut savoir.

Pub

Coup de Pouce isolation, késako ?

L’État a mis en place le dispositif « Coup de pouce économie d’énergie » en 2017. Objectif : permettre aux familles modestes d’améliorer la performance thermique de leurs logements. Cette subvention permet de financer les travaux de rénovation énergétique. Cela passe par le remplacement de vieux systèmes d’isolation et de chauffage.

Cette aide de l’État pour l’isolation est aujourd’hui déployée pour un plus large public. Le « coup de pouce isolation » s’adresse à tous les particuliers. Cette aide englobe l’isolation des combles, des planchers bas et de la toiture. Cette subvention vous aidera à réduire votre facture énergétique et à améliorer le confort de votre logement. Vous participerez également à la sauvegarde de l’environnement.

Êtes-vous éligible au Coup de pouce isolation?

Le profil

Le «Coup De pouce isolation » n’impose pas de plafond de revenus. Les bénéficiaires sont toutefois divisés en deux catégories : les familles modestes et les autres. De cela va dépendre le montant de la prime. Le lieu de résidence joue également un rôle crucial. Les conditions sont plus clémentes pour les habitants d’Île-de-France. Dans quelle catégorie êtes-vous ? Pour le savoir, comparez votre revenu fiscal de référence avec les barèmes de l’Anah. Sont modestes les ménages formés :

  • d’une personne avec un revenu annuel de 19 074 € en province – 25 068 € en IDF,
  • de 2 personnes avec un revenu annuel de 27 896 € en province – 36 792 € en IDF,
  • de 3 personnes avec un revenu annuel de 33 547 € en province – 44 188 € en IDF,
  • de 4 personnes avec un revenu annuel de 39 192 € en province – 54 597 € en IDF,
  • comptez 5 661 € pour chaque personne supplémentaire en province – 7 422 € en IDF.

Les travaux éligibles au Coup de pouce isolation

Le «Coup de pouce isolation » concerne les travaux d’isolation des planchers bas. Pour cela, le plancher bas doit être calé entre un volume chauffé et un autre non chauffé. La résistance thermique de l’isolant doit être de 3 au minimum.

Le dispositif prend en compte aussi l’isolation de la toiture et des combles. Si la résistance thermique de l’isolant pour les rampants de toiture doit être de 6 au moins, elle est de 7 pour les combles perdus.

Pub

À combien s’élève la prime ?

Les modalités d’octroi de la prime « Coup de pouce isolation » sont définies par les arrêtés du 31 décembre 2018 (modifié le 19 janvier 2019), du 12 juillet 2019 et du 25 mars 2020.

Le montant de l’aide

Le montant de la prime va dépendre de la date d’exécution des travaux. Pour les travaux menés jusqu’au 31 août 2020, la prime pour les familles modestes est de 20 €/m² posé pour les combles et le toit et de 30 €/m² posé pour les planchers bas. Pour les familles autres que modestes, l’aide isolation 2020 est de 10 €/m² posé pour les combles et la toiture.

Vous percevrez cette prime « coup de pouce isolation » sous forme de chèque ou de virement bancaire. Dans certains cas, elle est immédiatement déduite de la facture. Elle peut aussi être perçue sous forme de bons d’achat. On parle bien sûr de produits de consommation courante.

« Coup de pouce isolation » et autres aides

« Coup de pouce isolation » est cumulable avec d’autres dispositifs d’aide à l’isolation en 2020. Vous avez donc plus de financement pour un même projet :

  • le Coup de pouce isolation peut être combiné avec un éco-prêt à taux zéro ;
  • vous pouvez également avoir droit en plus au Crédit d’impôt pour la transition énergétique ;
  • la subvention est aussi cumulable avec l’offre « Habiter mieux agilité » de l’Anah ;
  • si le logement a plus de deux ans, vous pouvez en même temps bénéficier d’une TVA réduite à 5.5 %.

Attention, l’offre n’est pas cumulable avec des dispositifs basés sur les CEE tels que le dispositif «habiter mieux sérénité » de l’Anah ainsi que les subventions de l’Ademe.

Pub

Les étapes à suivre

Vous vous êtes décidé ? Suivez ces quelques étapes pour bénéficier du « Coup de pouce isolation » :

  • commencez par identifier les travaux à entreprendre et demandez un devis auprès d’un professionnel certifié RGE ;
  • choisissez ensuite l’entreprise signataire de la charte d’engagement « Coup de pouce Isolation » telle que Total, EDF ou autres et comparez les offres avant de choisir. Ne signez pas le devis du professionnel avant d’accepter l’offre de l’entreprise signataire ;
  • signez ensuite le devis de l’artisan chargé des travaux. Attention à la performance des matériaux utilisés ;
  • entamez ensuite les travaux. Le professionnel doit mentionner les détails techniques de l’isolant dans la facture ;
  • retournez votre dossier au signataire de la charte après les travaux. Ce dossier doit contenir la facture, l’attestation sur l’honneur.