Installation de votre isolation des combles

L’isolation des combles compte parmi les opérations à réaliser pour une meilleure performance énergétique de votre maison. Ces travaux vous permettent de réduire jusqu’à 30 % les pertes de chaleur dans votre logement. Trouvez dans cet article des informations utiles pour mener à bien votre projet d’isolation des combles perdus ou aménagés : technique d’isolation, matériaux utilisés, coût d’installation, aides à l’isolation des combles.

Pub

Les différentes solutions d’isolation des combles

Pour isoler vos combles, votre installateur peut procéder à des travaux d’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur selon vos priorités et la configuration de votre habitat.

L’isolation par l’intérieur

Avec ce procédé d’isolation des combles, votre installateur réalise la pose du matériau isolant sur le plancher. Cette isolation au sol est adaptée aux combles perdus, non aménageables. Vous pouvez aussi effectuer l’isolation sous les rampants, notamment dans la partie intérieure des pentes de la toiture de la maison. Cette solution convient aux combles aménageables et elle vous permet d’utiliser librement le sol.

L’isolation par l’extérieur

L’isolation du toit par l’extérieur est réalisable selon la configuration de votre logement. Cette technique consiste à installer le matériau isolant entre les éléments de la toiture et de la charpente. Votre installateur peut l’effectuer par détuilage, par sarking ou par surélévation de la toiture. L’avantage de ce type d’isolation est son faible encombrement. Le volume intérieur de vos combles est conservé.

Les divers matériaux isolants pour isoler vos combles

Vous pouvez profiter de votre projet d’aménagement des combles pour y réaliser en même temps l’isolation. Le choix du matériau isolant à utiliser dépend de la structure de votre maison, des techniques d’isolation prévues et de vos objectifs. Les isolants minces sont recommandés pour gagner de volume et d’espace habitable dans vos combles aménagés.

  • L’isolation des combles avec la laine de roche vous permet de bénéficier d’une isolation thermique et acoustique et d’une protection contre l’incendie, l’infiltration d’eau et les termites.
  • La ouate de cellulose sera l’option idéale, si vous privilégiez l’isolation écologique.
  • Si vous optez pour une isolation naturelle, choisissez le chanvre, le liège expansé, la laine de coton, ou de mouton.

En fonction du matériau isolant utilisé, votre artisan peut procéder à l’isolation au sol par soufflage mécanique, par épandage manuel. Il peut également poser les rouleaux ou panneaux d’isolant sur le plancher et/ou sous les rampants, entre les solives de votre maison.

Isoler les combles perdus

Vous devez choisir la technique d’isolation la mieux adaptée à certains critères, notamment aux conditions d’accès aux combles et à la configuration de la maison. En règle générale, les professionnels recommandent la pose au sol de l’isolant. Il n’est pas forcement nécessaire d’avoir un plancher pour l’exécuter. L’important est que le support est suffisamment résistant pour accueillir le matériau isolant. La création d’un chemin de passage est tout à fait possible pour accéder à une ventilation mécanique contrôlée.

Pub

L’objectif de l’isolation des combles perdus est d’atteindre une résistance thermique égale ou supérieure à 7 m²/kW. Notons que la performance d’un matériau isolant résulte de sa résistance thermique, de sa conductivité et de son épaisseur. Selon la réglementation thermique dans l’existant, l’idéal est d’assurer les rectifications des ponts thermiques et de l’étanchéité à l’air pour obtenir une performante isolation des combles.

Isoler les combles aménagés

La technique de pose au sol de l’isolant ne convient pas aux combles aménagés. Si vous envisagez des travaux d’aménagement de cette partie de votre maison ultérieurement, il vaudra mieux y réaliser une dalle sèche en granulats isolants. Plus tard, vous pouvez installer sur cette dalle le revêtement de votre choix.

Vous pouvez poser de l’isolant au niveau des rampants, sous la charpente. Vos travaux d’isolation de combles aménageables doivent vous permettre d’atteindre une résistance thermique supérieure ou égale à 6 m²/kW.

Concernant l’isolation des rampants, les techniques utilisées dépendent de la structure de la charpente. Pour être efficace et éliminer tout pont thermique, votre installateur doit poser une couche continue d’isolant sur toutes les pentes du toit.

Si votre maison comporte une charpente industrielle, il sera possible d’étaler une seule couche de laine attachée sous les chevrons. Le petit bémol de ce procédé est qu’il vous fait perdre un peu d’espace habitable dans vos combles aménagés. Pour y remédier, optez plutôt pour une isolation double couche.

Le coût d’installation de l’isolation des combles

Le prix de l’isolation des combles pèse peu sur le budget de votre foyer, puisque vous devez surtout prendre en considération les économies d’énergie réalisées sur le long terme. Ce projet d’installation réduira jusqu’à 30 % votre facture de chauffage. Prévoyez en effet une somme d’environ 20 à 50 euros par mètre carré pour isoler des combles perdus et près de 35 à 270 euros par mètre carré pour des combles aménagés. Avant de commencer vos travaux d’isolation, demandez un devis gratuit auprès de votre installateur.

Pub

Isolez vos combles à partir des aides et subventions

Faisant partie des travaux visant à l’amélioration énergétique, l’isolation de vos combles est éligible à de nombreux privilèges, aides et subventions, y compris :

  • le crédit d’impôt pour l’isolation des combles ;
  • le dispositif « isolation des combles à 1 euro » ;
  • la prime énergie ;
  • l’éco-prêt à taux zéro.