Isolation du sol : quelles aides et subventions ?

L’isolation du sol conduit à la réduction de la pollution, au confort thermique au sein de votre foyer et à l’amenuisement de votre facture d’énergie. L’isolation du sol relève d’une opération écologique favorable à tout un assortiment d’aides étatiques vous permettant d’amortir votre investissement.

Pub

L’Eco-PTZ 2020

L’Eco-prêt à taux zéro s’inscrit dans la liste des aides à l’isolation du sol d’une maison. Il allège l’investissement lié aux travaux d’isolation du plancher bas depuis le 1er juillet 2019. Le dispositif a été effectif depuis la publication d’un décret et d’un arrêté en sa faveur le 20 août 2019. Il se tourne vers les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs.

Les conditions d’éligibilités se résument aux travaux affectant la résidence principale achevée avant 1990. Il exige l’enclenchement d’un bouquet d’éco-chantier (isolant du sol + isolant des murs ou isolation du sol + installation d’équipements écologiques…).

En outre, le crédit démarre à 15 000 euros et peut atteindre jusqu’à 30 000 euros (montant maximal effectif à condition d’effectuer plusieurs travaux à la fois). La somme est remboursable sur 15 ans et repose sur l’ampleur du chantier et la nature des travaux.

Vous pouvez cumuler 2 éco-PTZ jusqu’au 31 décembre 2021, à condition de demander un crédit inférieur à 30 000 euros pour le second prêt.

La TVA réduite à 5,5 %

En règle générale, une TVA de 10 % est appliquée à l’achat et à la pose d’isolant pour le plancher. Seulement, un dispositif répondant au nom de TVA réduite à 5,5 % réduit cette valeur. Pour en bénéficier, il faut signer une attestation au cours de la confirmation de la facture auprès de l’artisan en charge des travaux. Vous devez aussi vous conformer aux critères imposés :

  • avoir un plancher bas qui mène sur un sous-sol, un passage ouvert ou un vide sanitaire ;
  • effectuer des travaux qui conduisent à un bon niveau de résistance thermique ;
  • enclencher l’opération sur une résidence principale ;
  • déléguer la tâche entre les mains d’un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement ;
  • réaliser des travaux sur une construction finie depuis plus de 2 ans.

En dehors de l’isolation du sol, tous les travaux éligibles au CITE (Crédit d’impôt à la transition énergétique) sont en parallèle éligibles à la TVA à 5,5 %.

Pub

Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie

Les Certificats d’Économie d’Énergie englobent une pluralité d’offres réduisant les charges de votre investissement. L’estimation du montant s’appuie sur les kW évités. À titre d’exemple, si l’isolation du sol d’une maison de 100 m2 permet d’éviter environ 150 000 kW, le montant de la subvention sera à hauteur de 100 à 500 euros.

Propriétaires bailleurs, propriétaires occupants et locataires (même occupant le logement à titre gratuit) peuvent prétendre à la subvention seulement si :

  • le logement est une maison individuelle ou un appartement achevé depuis plus de 2 ans ;
  • le logement est une résidence principale ou secondaire ;
  • le logement est localisé en France métropolitaine ;
  • le demandeur est celui qui a avancé le montant des travaux.

En outre, la Prime Énergie appartenant aux CEE s’adresse à l’isolation des planchers bas. Pour une habitation de 100 m2, cette aide se traduit par une subvention allant de 500 à 950 euros.

La prime unique en remplacement au Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique

Le CITE a été remplacé depuis le début 2020 par une prime unique à la rénovation énergétique, dans le cadre de la réforme du CITE. Ce changement a été apporté dans le but de faciliter l’obtention des contributions financières étatiques et de transformer le parc des logements classiques en habitats écologiques. L’aide s’adresse aux ménages aux revenus modestes et très modestes.

Rénover 500 000 logements par année, tel est l’objectif fixé par le gouvernement en réalisant ces changements. Auparavant, les ménages modestes ont cumulé le CITE avec les aides de l’ANAH pour financer leur projet d’isolation du sol de leurs appartements ou maisons. Désormais, la prime unique fusionne ces 2 subventions pour donner Ma Prime Renov. Cette dernière sera versée au cours des travaux. Son montant repose sur :

  • la composition du foyer ;
  • la localisation de la construction ;
  • le type de travaux à réaliser (isolation par le haut, par le bas…).

Isolation du sol à 1 euro avec la Prime Effy

Effy, l’entreprise française à l’origine de la Prime Effy, propose un amortissement des coûts d’achat et d’installation des isolants sur le sol de votre maison. Il s’agit de la formule isolation à 1 euro. Dans un souci de transparence, l’entreprise vous épaule tout au long des étapes de la concrétisation de votre projet (recherche d’isolant, achat, pose, demande de prime, montage du dossier, validation et réception de la prime). Elle vous accompagne aussi dans le choix de l’isolant selon :

Pub
  • la résistance thermique ;
  • l’épaisseur ;
  • la conductivité thermique (la capacité de l’isolant à véhiculer de la chaleur) ;
  • le prix.

La validation de votre dossier de demande exige le contact d’un artisan certifié RGE. Si vous éprouvez des difficultés dans la recherche du meilleur prestataire, Effy vous mettra en relation avec son réseau d’expert RGE.