Les aides et subventions locales à la rénovation en 2020

Communauté, communes, départements et régions ont mis sur pieds un panel de dispositifs d’aides locales à la rénovation énergétique. Si les subventions du gouvernement n’ont plus aucun secret pour les particuliers, les aides régionales et municipales gardent encore leur lot de mystères. Levons maintenant le voile sur ces deux types d’allocations.

Pub

Les aides régionales à la rénovation en 2020

En dehors de l’Eco-Prêt à Taux Zéro et des subventions de l’Agence nationale de l’Habitat et du crédit d’impôt, les aides régionales s’ajoutent à la liste des subventions disponibles à la rénovation énergétique en 2020.

Les aides régionales, pour qui ?

Les aides régionales s’adressent aux propriétaires occupants et aux propriétaires bailleurs d’une maison ayant déjà subi un audit énergétique et un audit thermique. En outre, le coup de pouce vise à réduire la consommation énergétique de l’habitation. Les aides concernent les résidences disposant d’une surface habitable minimum de 200 m2. Les travaux d’amélioration prévus doivent parvenir à une optimisation minimale de plus de 40 % de la performance initiale. À ces conditions s’ajoute la disponibilité de la prime dans la région du demandeur.

Quelles sont les aides régionales ?

Les 13 régions métropolitaines qui composent la France présentent une série d’aides régionales :

  • le Grand-Est : le plan Je rénove BBC, les aides aux travaux d’isolation toiture et combles plafonnées à 1 200 euros ;
  • l’Auvergne-Rhône-Alpes : les subventions de l’Anah jusqu’à 25 000 euros, l’Eco-PTZ jusqu’à 30 000 euros ;
  • la Bretagne : la prime de 300 euros pour l’achat d’un chauffe-eau solaire, la subvention entre 750 à 80 000 euros pour les lourds travaux ;
  • le Centre-Val de Loire : le Plan Energétis matérialisé par un chèque de 250 à 500 euros ;
  • la Corse : les subventions pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, les aides de l’ANAH de 500 euros pour les travaux de rénovation ;
  • la Bourgogne-Franche-Comté : l’aide de 550 euros pour le bilan énergétique, le Plan Aide Rénovation BBC ;
  • la Normandie : le chèque énergie audit de 400 euros, le Plan Aide Rénovation BBC jusqu’à 10 000 euros ;
  • l’Île-de-France : l’aide forfaitaire sur la main d’œuvre entre 800 à 1 300 euros ;
  • l’Occitanie : le chèque isolation, l’écochèque logement jusqu’à 1 500 euros ;
  • les Hauts-de-France : la pose d’un système solaire combiné moyennant une prime de 3 600 euros ;
  • les Pays de la Loire : le Contrat climat Energie entre 4 600 à 9 000 euros ;
  • la Nouvelle Aquitaine : l’aide à l’isolation de toitures, toitures-terrasses, combles perdus et combles habitables ;
  • la Provence Alpes Côte d’Azur : la subvention de 2 000 euros pour l’installation d’un équipement solaire thermique, l’Aide Financière de 20 % sur les travaux engagés dans une habitation située en zone montagneuse.

Les aides municipales à la rénovation en 2020

Les bailleurs sociaux et les particuliers peuvent prétendre aux primes délivrées dans le cadre des CEE, à l’éco-PLS (écoprêt logement social) et aux aides municipales.

Les objectifs des aides municipales

Les aides municipales ont été mises en place dans la perspective d’un développement de l’économie d’énergie à grande échelle sur le sol français. À travers ces subventions, le gouvernement ambitionne une amélioration généralisée de la performance énergétique des ménages, même des plus modestes.

Pub

L’ancienneté, la vacance, l’absence d’entretien et la vétusté contribuent à l’insalubrité de l’habitation et donc à la perte de sa valeur. Grâce aux aides locales à l’éco-rénovation, les villes prévoient une revalorisation des habitats anciens, un embellissement urbain, un redressement du patrimoine bâti, une amélioration du cadre de vie des habitants, une attractivité touristique et un développement économique.

Les actions des aides municipales

Concrètement, les subventions municipales se manifestent par une multiplication des campagnes d’informations auprès des usagers des logements et dans le secteur professionnel ainsi qu’une prime pour atténuer le prix d’achat des équipements et le coût de la main-d’œuvre. Les aides se caractérisent également par une assistance et un accompagnement tout au long des procédures de demandes d’aides et celles des travaux. Les conseils d’expert facilitent les démarches des particuliers.

Comment fonctionnent les aides et subventions locales à la rénovation en 2020 ?

Les modalités étant variables selon la zone d’intervention, renseignez-vous auprès de votre mairie pour toucher les aides locales à la rénovation.

Les conditions d’éligibilité

Les collectivités sont les seules à décider des conditions d’attribution des aides. Quand bien même, les critères d’éligibilité partagent des points communs axés sur la capacité de ressource et le profil du demandeur. Dirigez-vous auprès des Agences Départementales d’Information sur le Logement, car elles tiennent une liste exhaustive et à jour des aides municipales et régionales. Vous pouvez aussi obtenir des détails en contactant un conseiller des Espaces Infos Energie de l’Ademe.

Pub

Les aides locales cumulables avec les dispositifs étatiques

Le recours simultanément à 2 subventions allège considérablement votre investissement. Les aides locales à la rénovation énergétique sont cumulables avec une série d’aides étatiques. En outre, elles peuvent être associées à MaPrimeRénov, la prime énergie, les aides de l’Anah et le taux de TVA réduit à 5,5 %. Elles sont aussi compatibles avec les solutions de prêt à taux préférentiel, à l’image de l’écoprêt bancaire et le prêt d’amélioration de l’habitation.