Les points à connaître sur les modalités du chèque énergie en 2020

Avant d’être applicable dans tout le pays depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie a d’abord été lancé en mode expérimental dans certains départements. Il vient en substitution des tarifs sociaux pratiqués sur l’électricité et sur le gaz, ou TSS et TPN. Quelles sont donc les conditions d’utilisation du chèque énergie ? Comment en profiter et en faire usage ? À quel moment est-il versé ? Voici quelques éléments de réponses.

Pub

Ce qu’il faut savoir sur le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide octroyée par l’État une fois tous les ans, suivant les ressources et la situation familiale d’un ménage. Il s’agit d’un chèque nominatif, complété au préalable. Vous avez la possibilité de l’utiliser afin de rembourser vos factures d’énergie.

Cela peut inclure la facture de gaz, d’électricité, mais également l’acquisition de combustibles : bois, fioul domestique, biomasse, et tout autre combustible que vous utiliseriez à la production d’eau chaude sanitaire ou au chauffage. Son montant peut aller de 48 euros jusqu’à 277 euros.

Pour l’année 2020, le chèque énergie sera partagé à partir de la fin du mois de mars jusqu’à la fin du mois d’avril, en fonction du département dans lequel vous résidez. Le chèque énergie n’est pas l’unique avantage auquel vous pouvez avoir droit.

En effet, ce chèque peut également vous aider à financer des travaux énergétiques au sein de votre habitation. Si vous déménagez, vous pourrez obtenir le contrat énergie à titre gracieux. Dans le cas où vous choisiriez de vous servir du chèque en vue de réaliser des travaux de rénovation énergétique, vous pourrez disposer de 5 devis gratuits effectués par des artisans localisés près de chez vous.

Si vous habitez dans un logement équipé d’un chauffage collectif, vous ne pourrez pas user le chèque énergie pour rembourser les charges de copropriété si vous êtes le propriétaire, ou les charges de location si vous êtes locataire. Par contre, vous pouvez tout de même régler vos factures d’électricité individuelles.

Pub

Quelles sont les clauses à respecter pour profiter du chèque énergie ?

Pour jouir du chèque énergie, deux critères sont à prendre en compte, à savoir le Revenu Fiscal de Référence ou RFR qui est déterminé par l’administration fiscale en fonction de votre déclaration d’impôts, et l’Unité de Consommation ou UC.

Pour prétendre au chèque énergie, votre RFR ne doit pas être supérieur à 10 700 euros par UC. Cela équivaut au RFR maximal pour une personne qui vit seule. Par ailleurs, vous pouvez vous renseigner sur votre éligibilité au chèque énergie. Au moment où vous effectuez votre demande d’éligibilité, vous devez simplement fournir votre numéro fiscal.

Le chèque énergie est ensuite automatiquement accordé aux ménages éligibles. Aucune formalité n’est donc à accomplir, sauf votre déclaration de revenus. Tous les ans, la liste des bénéficiaires est envoyée par la direction générale des finances publiques à l’Agence de Services et de Paiements ou ASP, qui s’occupe de l’envoi du chèque énergie à tous les foyers éligibles.

Les chèques énergie sont par la suite transmis par la poste au cours des mois de mars et avril. Leur délai d’utilisation est fixé au plus tard le 31 mars de l’année qui suit. Si vous comptez vous servir de votre chèque énergie pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique, vous êtes en droit de solliciter un délai de validité supplémentaire de deux années.

Pub

En 2019, le versement des chèques énergie a été accompli du 25 mars au 26 avril. En 2020, les dates de distribution de ces chèques devraient être les mêmes. Compte tenu des délais d’expédition de la Poste, la réception du chèque peut subir quelques jours de retard.