Poêle à bûches : quelles aides et subventions ?

Le poêle à bûches fait partie des modes de chauffage garantissant une amélioration de la performance énergétique des logements. Son installation peut être financée partiellement par certaines aides et subventions accordées par l’État, les fournisseurs d’énergie ou les collectivités. Avant de monter votre dossier pour la demande de ces aides, renseignez-vous !

Pub

La prime énergie : une aide octroyée par les fournisseurs d’énergie

L’installation d’un poêle à bûches fait partie des travaux d’amélioration de chauffage éligibles à la prime énergie attribuée par certains fournisseurs d’énergie. Le montant de cette prime dépend de votre lieu de résidence, de vos revenus et de la superficie de votre habitation.

Le gouvernement impose certaines conditions pour pouvoir bénéficier de cette prime, entre autres :

  • votre poêle à bûches doit avoir un rendement égal ou supérieur à 70 %. Si son indice de performance environnementale doit être inférieur ou égal à 2, sa concentration en monoxyde de carbone devra être en dessous de 0,3 % ;
  • votre système de chauffage doit respecter les normes françaises et européennes NF EN 13 240/14 785 et les normes spécifiques pour les poêles EN 15 250. La certification par le label « Flamme Verte » avec six étoiles au minimum est requise ;
  • seul un chauffagiste ayant la certification Qualibois ou une autre qualification professionnelle en cours de validité peut effectuer la pose de votre poêle à bois ;
  • doit figurer dans votre dossier de demande de prime énergie la facture d’installation mentionnant le type, le modèle et la marque de l’appareil, ainsi que le rendement et le taux de CO2 en pourcentage.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE 2020

Pour votre projet d’installation ou de rénovation de chauffage, pensez à demander des aides financières telles que le CITE ou Crédit d’Impôt Transition Énergétique 2020. L’éligibilité à ce crédit d’impôt est soumise à certaines conditions.

Ce dispositif est réservé aux ménages aux revenus « intermédiaires », notamment les propriétaires occupants et votre logement doit être achevé antérieurement à deux ans de la date d’exécution des travaux. L’installation d’un moyen de chauffage économique, à l’instar du poêle à bois performant, est impérative.

Contrairement à l’ancien CITE (fixé à 30 % du montant total des dépenses), le CITE 2020 est forfaitaire (exprimé en euro) selon le type de travaux effectués. Pour la pose d’un poêle à bûches, ce forfait est fixé à 1 000 euros. Pour en bénéficier, vous devez indiquer les dépenses réalisées sur la déclaration des revenus de l’année de la mise en œuvre des travaux d’installation de poêle à bûches.

MaPrimeRénov : les aides de l’ANAH fusionnées au CITE

À partir de 2020, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat décide de fusionner l’aide Mieux Habiter au CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) pour créer la nouvelle aide MaPrimeRénov.

Pub

Cette nouvelle prime unique est réservée exclusivement aux ménages aux ressources « très modestes » et « modestes » jusqu’à la fin de 2020. Si vous envisagez donc d’installer un poêle à bûches compressées ou autres modèles économiques, déposez votre demande de subventions sur le site web officiel de MaPrimeRénov.

Sachez que certaines conditions doivent être remplies pour bénéficier de cette nouvelle aide. En plus des conditions de revenus, vous devez être un propriétaire occupant résidant en France métropolitaine ou d’outre-mer.

Vos travaux d’installation de poêle à bois doivent permettre un gain écologique. Si votre dossier est validé, l’ANAH vous octroiera une prime forfaitaire exprimée en euro. Pour la pose d’un poêle à bûches, cette prime s’élève à 2 500 euros pour les ménages aux ressources « très modestes » et à 2 000 euros pour les ménages aux ressources « modestes ».

Les autres aides et subventions pour installer un poêle à bûches

L’éco-PTZ

L’achat de votre poêle à bûches étanche, canalisable ou régulé, pourrait être financé par l’éco-prêt à taux zéro, si votre logement était bâti avant 1990. L’autre condition d’accès à ce prêt est la mise en œuvre d’un bouquet de deux travaux au minimum. Vous recevez un montant de 30 000 euros, avec une durée de remboursement de 15 ans, pour un bouquet de trois travaux, et un montant de 20 000 euros, avec une durée de remboursement de 10 ans, pour un bouquet de deux travaux.

La TVA réduite de 5,5 %

Vous pourriez profiter d’une TVA réduite de 5,5 % pour l’acquisition d’un poêle à bois, si votre habitation, résidence principale ou secondaire, était construite depuis plus de 2 ans. Ce taux peut également être appliqué aux frais de la main d’œuvre lors de la pose de votre nouveau système de chauffage.

Pub

Les aides locales ou régionales

Si vos travaux d’installation de poêle à bûches visent à diminuer votre consommation énergétique, vous pourrez bénéficier de subventions locales accordées par certaines collectivités locales ou régionales. Pour en savoir davantage sur cette aide, vous devez vous informer auprès des collectivités et de l’Agence départementale d’information sur le logement ou ADIL de votre commune.