Quand se termine l’isolation à 1 euro ?

L’offre très attractive couvrant l’isolation des combles à 1 euro est limitée dans le temps. En effet, ce dispositif ne sera plus effectif à partir de 2021. Très avantageuse, l’offre suscite pourtant de la méfiance chez certains ménages. Voici ce qu’il faut comprendre de cette subvention.

Pub

L’isolation à 1 euro

Dans un souci d’ordre énergétique, l’isolation constitue une priorité. Le dispositif d’aide « Isolation à 1 euro » a ainsi été lancé afin d’encourager les ménages à se lancer dans ces travaux. Aussi alléchant soit-elle, cette prime mérite quelques explications.

Comprendre l’isolation à 1 euro

L’isolation des combles à 1 euro est un dispositif étatique issu du CITE ou crédit d’impôt transition énergétique. Cependant, ce crédit a été reconverti en une subvention aux profits des foyers à revenu limité. L’objectif est d’aider financièrement les ménages qui éprouvent de la difficulté à engager des travaux d’isolation pour des raisons financières. Notons que cette aide est uniquement effective pour les combles perdus non aménageables. Le dispositif Isolation à un euro se terminera ainsi le 31 décembre 2020.

Une aide financière de la part des grands groupes énergétiques

Théoriquement, ce ne sont ni le gouvernement ni les entreprises d’isolations qui sont les auteurs de cette initiative. La subvention consiste en un programme structuré et élaboré par de grands énergéticiens. Le référentiel est subventionné par des distributeurs de carburants à travers le monde, ce qui semble quelque peu paradoxal : car pourquoi, en effet, des entités « polluantes » par nature financent-elles une démarche écoresponsable ? En réalité, ces entreprises versent une somme significative en échange de l’obtention de certificats d’économie d’énergie.

Concrètement, comment ça marche ?

Isoler ses combles pour un euro, voilà une offre très attractive. Cependant, comment le dispositif fonctionne-t-il réellement ?

Isoler 70 m2 pour 1 euro

Le principe de fonctionnement est simple : le ménage débourse 1 euro afin d’isoler 70 m2 de combles. Pour le reste de travaux, il faut ajouter 10 euros supplémentaires. A titre d’exemple, l’isolation d’une surface de 80 m2 implique une somme totale de 101 euros, soit :

Pub
  • 1 euro pour les travaux sur les 70 m2
  • 100 euros pour les travaux sur les 10 m2 restants (car 10 euros pour 1 m2)

Par ailleurs, notons que laines minérales sont le matériau de prédilection utilisé par les professionnels pour réaliser les opérations.

Une aide financière variable selon les revenus

Le dispositif est réservé à une minorité de ménage, en l’occurrence, les foyers aux revenus modestes. En effet, le programme propose :

  • Une isolation de 1 euro pour les combles non habitables
  • Une isolation entre 4 à 17 euros au m2 (en fonction du niveau de revenu)

Le montant de ces subventions s’élève au fur et à mesure que le revenu annuel du ménage diminue. Le programme prévoit par ailleurs des plafonds de revenus selon la localisation géographique du ménage concerné (en Île-de-France ou en Province).

Attention aux arnaques !

L’isolation à un euro est devenue un marché très lucratif pour les professionnels de l’énergie. Certains prestataires ont toutefois manigancé des pratiques délictueuses en vue d’arnaquer les foyers.

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier de la subvention, le principal concerné doit répondre en qualité de locataire ou de propriétaire d’une habitation individuelle dotée de combles perdus et mal isolés. Quelques conditions encadrent également les professionnels qui œuvrent dans ce secteur. Le chantier doit également être accessible par des véhicules utilitaires de taille imposante (dans de but de faciliter l’injection de la laine de verre).

Pub

Repérer les arnaques

Afin d’éviter les arnaques, quelques bonnes précautions existent et sont bonnes à prendre. La première solution est de comparer les devis des professionnels. Car, attirés par l’offre de 1 euro, certains particuliers signent sans hésiter les propositions de prix du premier artisan venu. L’autre méthode est de bien inspecter les certifications du professionnel (car le dispositif prend effet uniquement chez les prestataires certifiés). Enfin, avant les travaux, sachez que des visites d’inspection préalables sont indispensables afin d’identifier l’état des combles.