Quelles sont les aides disponibles pour changer sa pompe à chaleur?

La pompe à chaleur ou PAC est un équipement pouvant remplacer les systèmes de chauffage à performance énergétique peu élevé. En équiper son habitation permet de prétendre à plusieurs coups de pouce financiers étatiques, déployés dans le cadre de la transition énergétique. Notez cependant que ce sont seulement les modèles dits air-eau ou eau-eau qui y sont éligibles. Celles de type air-air, trop énergivores ne permettent pas d’y accéder.

Pub

L’aide délivrée par l’ANAH

L’Agence Nationale de l’Habitation ou ANAH délivre sous conditions de ressources une aide permettant d’alléger la facture finale d’une modification du système de chauffage d’une maison. Ce coup de pouce financier permet le financement d’environ 35 % à 50 % du montant final des travaux à effectuer, de l’acquisition à l’installation. Selon la valeur des ressources du ménage demandeur, le plafond de cette aide varie de 7 000 € à 10 000 €.

L’intéressé doit déposer un dossier de demande auprès de l’ANAH pour espérer obtenir l’aide. Avec un délai de traitement pouvant aller jusque dans les quatre mois, ce dossier doit être déposé le plus tôt possible. La demande doit être effectuée bien avant le commencement desdits travaux.

L’âge de la maison figure parmi les critères d’éligibilité à cet appui financier de l’ANAH ; elle doit être âgée d’au moins 15 ans. Le demandeur doit en être le propriétaire et s’engager à y habiter pour au moins les 6 prochaines années. Quant aux travaux d’installation d’une PAC, ils doivent être effectués par un professionnel disposant de la qualification RGE QualiPAC.

L’éco PTZ

L’éco prêt à taux zéro peut être cumulé avec le coup de pouce financier de l’ANAH ainsi qu’avec le crédit d’impôt transition énergétique ou CITE. Ce prêt à intérêt nul est un des moyens permettant le financement des travaux d’installation d’une pompe à chaleur, et ce, jusque dans les 10 000 €. Il est à rappeler que le remboursement d’un tel prêt peut s’étaler sur une durée assez longue pouvant aller jusque dans les 15 ans.

Ce dispositif n’exige aucune condition de ressources, mais son obtention dépend des dispositions de la banque à laquelle s’adresse le demandeur.

Pub

Le crédit d’impôt transition énergétique

Tout propriétaire d’une habitation dont il compte remplacer le système de chauffage par une PAC air-eau, peut prétendre à ce Crédit d’Impôt Transition Energétique. En confiant les travaux à un installateur qualifié RGE, il peut prétendre à un crédit d’impôt de 30 %.

Cela revient à retrancher 30 % du coût de l’équipement de ses impôts. Pour les foyers à revenus modestes, ces 30 % à retrancher s’appliquent aussi bien sur le coût de la pompe à chaleur, que sur le prix de la main d’œuvre.

Pour y prétendre, l’intéressé n’a qu’à faire mention des travaux réalisés sur sa déclaration de revenus de l’année suivant celle de leur réalisation. Les ménages non imposables bénéficieront du même montant en le recevant sous forme de chèque ou de virement.

Les coups de pouce des collectivités locales

Le département, la région… peuvent eux aussi proposer certains dispositifs d’aide à leurs résidents qui veulent se lancer dans des travaux de réhabilitation énergétique de leur chez-soi. Il faut penser à faire un tour sur leur site internet pour connaître toutes les formes d’aides proposées ainsi que les critères et procédure d’obtention.

La prime à la conversion des chaudières

Cette aide est accessible aux ménages voulant remplacer leur chaudière quel que soit son système de fonctionnement tant qu’il n’est pas à condensation, par une pompe à chaleur. Accessible à tout le monde, cette prime d’au moins 2 500 € est délivrée au demandeur soit sous la forme d’un chèque, d’un virement ou d’un bon d’achat.

Pub

Il est à rappeler que pour les aides accessibles sous conditions de ressources, la valeur de ces dernières est en général identique d’un dispositif à un autre. Ainsi, si un ménage est éligible à l’une de ces aides, il l’est normalement pour tous les autres. Il lui faut cependant, faire attention au fait que certaines ne sont pas cumulables avec d’autres.