Quelles sont les aides étatiques pour l’isolation 2020 ?

Plus de 6.8 millions de Français vivent encore dans la précarité énergétique selon l’observatoire de la précarité énergétique. Améliorer l’isolation de son habitat est donc vital pour le confort comme pour les finances. Mais cela coûte cher. De nombreuses aides à l’isolation ont été mises en place pour encourager les familles françaises à prendre cette initiative.

Pub

L’isolation à 1 euro

L’aide isolation à 1 € entre dans le cadre du Pacte énergie solidarité. Elle est octroyée uniquement pour les travaux d’isolation des combles. Pour cause, en plus de réduire de 50 % la facture énergétique, l’isolation des combles offre d’autres avantages. Attention : seules les familles à revenus modestes (conditions basées sur les chiffres de l’ANAH) peuvent bénéficier de cette aide à l’isolation des combles.

Pour résumer le contexte, le demandeur peut effectuer des travaux d’isolation sur une superficie de 70 m² pour un euro symbolique. Il faut savoir qu’au-delà de cette surface, il faut payer 10 € par m² supplémentaire. Il ne s’agit pas d’une aide de l’État à l’isolation, ce sont les grands distributeurs d’énergie qui les financent pour amener les particuliers à économiser de l’énergie.

Pour bénéficier de l’aide isolation 1 euro, il faut remplir les conditions de ressources. Peuvent demander cette subvention :

  • Les personnes seules dont les revenus annuels ne dépassent pas les 20 000 € en Île-de-France, et les 15 000 € en province ;
  • Les couples ne gagnant pas plus de 21 000 € en province et 29 000 € en Île-de-France.

Il faut compter 4 200 € pour chaque enfant et chaque personne à charge.

MaPrimRénov’2020 ou le CITE

MaPrimRénov est un nouveau programme d’aide isolation 2020. Elle vient en substitut au CITE dès 2020. Elle regroupe le crédit d’impôt et les aides isolation de l’Anah telles que « Habiter Mieux Agilité ». Pour 2020, elle s’appliquera uniquement aux familles à revenus modestes. Les autres devront attendre 2021 pour en bénéficier. En contrepartie, ces derniers pourront bénéficier du CITE jusqu’au 31 décembre 2020.

Coût de l’aide étatique dans le cadre des travaux d’isolation

Pub
 Familles à revenus modestesFamilles à revenus moyens ou élevés
Isolation des murs par l’extérieur 50 €/m² 75 €/m²
Isolation des murs par l’intérieur 25 €/m² 20 €/m²
Isolation des toitures et terrasses 100 €/m² 75 €/m²
Isolation de parois vitrées 100 €/équipement 80 €/équipement
Isolation des plafonds de combles et des rampants de toiture 25€ /m² 20 €/m²

L’éco-prêt à taux zéro

Les demandeurs peuvent faire des emprunts à taux zéro pour réaliser des travaux d’amélioration des performances thermiques de leurs habitations : c’est l’éco-prêt à taux zéro. Les termes de cette aide à l’isolation thermique ont toutefois changé depuis le 1er mars 2019. Si antérieurement à cette date, seuls les bouquets de travaux pouvaient donner droit à cet emprunt, aujourd’hui, il est possible de le faire pour un ou deux travaux éligibles seulement.

Elle s’étend également à l’isolation des planchers bas et aux maisons datant de plus de deux ans. Cette subvention pour l’isolation est cumulable avec un éco-prêt supplémentaire. Parmi les travaux éligibles : l’isolation des murs, du toit, et des portes et fenêtres.

Cette aide à l’isolation est octroyée sous forme de prêt sans intérêt, à rembourser sur une base de dix ans. Le délai peut aller jusqu’à 15 ans en fonction de la banque. Le délai est toutefois fixé à 15 ans pour les travaux importants.

Pour en bénéficier, le demandeur doit respecter certaines conditions :

  • Joindre le devis et le descriptif détaillés des travaux à la demande d’aide isolation ;
  • Les travaux doivent être réalisés dans les deux ans suivant l’obtention du prêt. Dans les deux années après octroi de l’emprunt, le demandeur doit envoyer tous les éléments qui attestent que les travaux ont bien été réalisés selon le plan préétabli ;
  • Dans le cas échéant, il devra rembourser l’avantage indûment perçu qui ne dépasse pas les 25 % du montant total de l’emprunt.

La TVA réduit à 5,5 %

Le TVA réduite à 5,5 % s’applique sur la main-d’œuvre et certains équipements éligibles au CITE.

Pub
  • Il sera aussi possible de bénéficier de cette aide à l’isolation de l’État si les travaux à entreprendre permettent de réduire la consommation énergétique à moins de 150 kWh/m² par an, face à une consommation conventionnelle supérieure à 180 kWh/m² par an avant les travaux ;
  • Sont également éligibles les travaux qui permettent de réduire à moins de 80 kWh/m² par an une consommation de moins de 180kWh/m².

Quoi qu’il en soit, les conditions d’éligibilité à une aide à l’isolation restent les mêmes outre les conditions de revenus : maison principale depuis plus de deux ans et les travaux doivent être menés par un professionnel certifié RGE.