Air France soutient 6 projets afin de compenser ses émissions de CO2 des vols intérieurs

La compagnie de l’alliance SkyTeam commencera sa marche vers une compensation à 100 % des émissions de CO2 à partir de 2020. Pour ce faire, elle s’engage dans des plans d’actions concrètes, comme la préservation des forêts, la promotion des énergies renouvelables, la protection des populations vulnérables, la protection de la faune et de la flore, la création d’emplois… Voici les points essentiels à connaître de cette initiative écologique.

Pub

La volonté de réduire l’empreinte carbone des vols intérieurs

Air France avait annoncé en fin septembre 2019 sa volonté de réduire l’ensemble des émissions de CO2 sur les vols intérieurs à partir du 1er janvier 2020. Anne Rigail, la directrice générale de l’entreprise, a dévoilé un investissement de plusieurs millions d’euros afin de limiter son empreinte carbone. Elle a également annoncé le renouvellement de sa flotte à hauteur de 50 % avec des avions écologiques qui réduisent entre 20 à 25 % leur consommation de carburant. De surcroît, l’entreprise se lance dans l’éco-pilotage, une méthode de gestion des mouvements d’avion au sol grâce à l’usage d’instruments électriques.

Pour renforcer son initiative écoresponsable, la compagnie aérienne s’engage dans le projet du Système d’échange de quotas d’émission. Elle a également démarré le programme Corsia (Compensation et réduction de carbone pour l’aviation internationale). Depuis, les émissions ont diminué de 20 %. D’ici 2030, la compagnie vise une réduction de 50 %.

Financer des projets environnementaux

La compagnie aérienne souhaite compenser à 100 % ses émissions de CO2 à partir du 1er janvier 2020. En d’autres termes, elle veut limiter son impact carbone sur près de 500 vols et 57 000 passagers par jour. Pour ce faire, la compagnie se lance dans le soutien de 6 projets environnementaux répartis en :

Pub
  • Transition énergétique
  • Projets de plantation d’arbres
  • Sauvegarde de la biodiversité
  • Protection des forêts

Ces programmes sont sélectionnés par EcoAct, une entreprise dédiée à la neutralité carbone. Ces projets internationaux se passent en l’occurrence en Amérique du Sud, plus précisément au Brésil et au Pérou, en Afrique (au Kenya) et en Asie (au Cambodge et en Inde). Au nord-ouest du Brésil, la compagnie accompagne l’initiative Floresta de Portel. Cette dernière veut prévenir la déforestation et conserver l’écosystème local. Ce projet équivaut à 22 millions de tonnes de perte de CO2.

2 Autres projets en France

Les détails concernant les autres projets seront révélés en 2020. Pour l’heure, certains programmes nécessiteront un vote des clients d’Air France. Dans le cadre du nouveau label bas carbone, la compagnie soutient 2 projets en France. La société EcoAct prend en charge l’accompagnement et les suivis concernant les évolutions dans la marche pour lutter contre le changement climatique. Tous les plans d’action s’inscrivent dans les Objectifs de Développement Durables (ODD) des Nations Unies. Les opérations ont obtenu les certifications des organismes de renoms, tels World Wild Fund (WWF), VCS (Verified Carbon Standard) de Verra (une organisation spécialisée dans protection environnementale), Gold Standard et CCB (un label) de CBBA (Climate Community and Biodiversity Alliance).

Pub

Air France, première compagnie aérienne écoresponsable

Air France souligne qu’elle demeure la première compagnie aérienne à enclencher des plans d’action pour compenser ses émissions de CO2 sur ses vols intérieurs. À partir du 1er janvier 2020, les clients de la compagnie ne s’inquièteront plus de leur impact carbone en France métropolitaine. Il faut rappeler que l’avion constitue le mode de déplacement le plus polluant derrière les voitures neuves. La société Air France souhaite aller plus loin dans sa démarche écologique en achetant des unités d’émissions communes aux industries : EU-ETS en Europe et CORSIA à l’échelle internationale.