Chasse aux fuites dans les réseaux d’eau français

Les acteurs de la distribution d’eau et les services d’assainissements se lancent à la chasse aux fuites dans les réseaux d’eau de France. Pour les assister dans leur tâche, des drones, des détecteurs acoustiques et des programmes informatiques ont été mis à leur disposition. Ces mesures limitent le gaspillage d’eau potable dans les tuyaux.

Pub

Le gaspillage de l’eau gonfle la facture des consommateurs

Avant d’atterrir dans chaque foyer, l’eau parcourt plus de 856 000 km de tuyaux à travers tout le réseau d’eau français. En cours de route, plus d’un litre d’eau potable se perd en raison des fuites. Les déperditions d’eaux résultent de la vétusté des réseaux. Ce gaspillage influe de manière indirecte sur les factures des foyers français. À ce phénomène s’ajoute la pollution des sols causés par les eaux usées non traitées.

La gravité du gaspillage varie en fonction de chaque région. Les petites communes souffrent de fuites d’eau plus importantes comparées aux grandes agglomérations. Le Grand Ouest reste le seul emplacement où le phénomène n’est pas trop important.

Utilisation des drones pour sauver la situation

En raison de ces phénomènes, le gouvernement a organisé sa première séquence des Assises de l’eau en 2018. L’évènement s’est soldé par un plan de rénovation des réseaux dans le but de combattre les fuites dans les zones rurales. Depuis ce jour, les services d’assainissement et le secteur de la distribution d’eau se sont lancés dans une traque sans fin des fuites. Les investissements se sont multipliés afin d’aider les acteurs à localiser les sources de gaspillage. Les canalisations des collectivités et les sites industriels sont toutefois difficiles à atteindre. Ainsi, les opérations restent complexes.

Afin de faciliter les recherches tout en réduisant l’impact des interventions et en garantissant la sécurité des intervenants, des drones flottants et volants ont été utilisés. Ces équipements sont dotés de capteurs afin d’effectuer l’inspection des réseaux via des caméras. Ces dernières transmettent directement les images et les données récupérées aux opérateurs. Ceux-ci se chargent ensuite de l’analyse et de la recherche de fissures.

Pub

Nettoyer les canalisations pour éviter les fuites d’eau

Afin de minimiser les fuites d’eau, le nettoyage est la solution. Les canalisations doivent être purifiées pour prévenir une forte accumulation de sédiments. L’opération reste cependant difficile en raison des conditions d’accès. De plus, ces procédures impliquent l’usage de produits chimiques en plus d’une forte consommation d’eau qui aggrave l’impact environnemental. C’est pourquoi l’innovation technologique est toujours indiquée. Afin de réduire autant que possible l’empreinte écologique des opérations, le système Ice Pigging a été mis en place.

Le principe consiste à envoyer de la glace aux propriétés abrasives dans les tuyaux. La glace s’introduit dans les canalisations grâce à une forte pression du réseau. La matière récupère plus de 75 % des résidus de sédiments cumulés. Elle est ensuite récupérée en bout de chaîne avant d’atterrir dans les circuits de traitements spécifiques. Le système ingénieux a été salué et récompensé par les acteurs mondiaux de l’agroalimentaire.

L’intelligence artificielle pour prévenir les fuites

La chasse aux fuites d’eau est une tâche compliquée, car 90 % des dispersions sont invisibles. Dans le cas d’une fuite dans un foyer, l’identification de l’origine d’une goutte prend beaucoup de temps. À l’échelle communale, le travail est encore plus difficile. Il commence par la pose de sondes acoustiques espacées de 800 m les unes des autres à travers tout le réseau. Ces dernières collectent les débits.

Pub

Les données recueillies sont centralisées dans les logiciels afin de déceler les éventuelles anomalies. Des programmes informatiques gèrent les réseaux et alertent ensuite les opérateurs de terrain sur les fuites détectées. Une canne acoustique décèle au mètre près la source et prévient l’équipe de terrain. Cette dernière perce enfin la chaussée pour réparer les dommages.