Comment bien entretenir une chaudière à bois ?

La chaudière à bois présente de nombreux avantages en termes d’efficacité et d’économie. Toutefois, un mauvais état de l’équipement peut instantanément réduire tous ces avantages, d’où l’importance d’un bon entretien. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour entretenir convenablement une chaudière à bois.

Pub

Pourquoi entretenir la chaudière à bois ?

En général, un investissement dans une chaudière individuelle à bois a pour but de profiter d’un système de chauffage à la fois écologique et économique. Pour réussir votre investissement, vous devez rentabiliser votre équipement au maximum. Un bon entretien est indispensable pour y parvenir.

La notion de sécurité est également un point important concernant l’utilisation de la chaudière. Une chaudière non entretenue peut vous faire pénaliser en cas d’accident. En effet, dans ce genre de cas, vous êtes le seul responsable et vous n’obtiendrez aucune couverture de la part de votre assurance. Il s’agit d’une loi officielle qui soumet chaque utilisateur au bon entretien de sa chaudière.

Quels sont les bons gestes pour entretenir la chaudière au quotidien ?

L’entretien d’une chaudière à bois commence par une bonne utilisation au quotidien, permettant d’obtenir le meilleur rendement et favorisant la pérennité de l’équipement. Au niveau des combustibles, il est essentiel d’utiliser du bois bien sec. L’emplacement de la chaudière ainsi que celui du foyer de stockage de bois doivent être bien étanches. Une alimentation régulière de la chaudière en combustible est également un geste important.

L’état de votre chaudière à bois dépend en grande partie de sa propreté. Ainsi, un nettoyage doit régulièrement être effectué sur une chaudière à bois. L’idéal est de retirer les cendres et les suies accessibles, générées par le bois au moment du rechargement de combustibles. Cette opération doit généralement s’effectuer tous les 3 à 10 jours, en fonction de l’utilisation de la chaudière à bois. Son intérêt principal est d’optimiser l’échange de chaleur avec le fluide caloporteur, gage de l’obtention de la température souhaitée pour le chauffage.

Les signes de dysfonctionnement d’une chaudière à bois

Soyez très attentif au fonctionnement de votre chaudière à bois ou à bûche. Vous devez être en mesure de détecter facilement les signes inhabituels qui peuvent, à long ou à court terme, causer une panne de la chaudière. Face à cela, il est fortement recommandé de faire appel à un chauffagiste pour vous dépanner. Si les pannes deviennent trop fréquentes, les dépanneurs pourront vous conseiller de remplacer votre chaudière. Cela vous permet d’éviter de gros dégâts.

Des fumées inhabituelles

Une chaudière qui fume beaucoup est anormale. Les fumées peuvent être causées par un combustible trop humide ou une installation non étanche. Votre équipement peut également présenter un problème de tirage ou, en d’autres termes, un problème d’aspiration de l’air au niveau des conduites.

Des bruits inhabituels

Le bruit est généralement un signe de problème pour une chaudière. Dans le cas d’une chaudière qui claque, plusieurs cas sont possibles, notamment :

Pub
  • un mauvais réglage de la combustion ;
  • une formation de tartres en quantité au niveau des conduites ;
  • une surchauffe de l’eau de chauffe.

Autres signaux alarmants

Une chaudière qui se met en sécurité ne peut pas fonctionner, car elle présente un dysfonctionnement. Il peut s’agir d’une température anormalement haute, d’une quantité insuffisante d’air pour la combustion ou encore d’un problème de ventilation. Les cas contraires peuvent également faire défaut. En effet, une chaudière qui ne monte pas en température ou une chaudière qui monte en pression au-delà de 1.5 bar doivent faire l’objet d’une maintenance curative immédiate.

Les étapes d’entretien obligatoire de la chaudière à bois

La chaudière à bois doit être soumise à de travaux d’entretien obligatoires pour assurer son bon fonctionnement ainsi que pour la sécurité des usagers et de leur entourage.

Le ramonage

Le ramonage est une opération de nettoyage approfondi des conduites de fumées d’une chaudière à bois. Cette opération permet de préserver l’état de la chaudière et éventuellement d’améliorer ses performances. Il s’agit d’éliminer les dépôts de suie dans ces conduites. Le ramonage permet également de prévenir tout risque d’intoxication liée au monoxyde de carbone.

L’entretien annuel

Un entretien annuel est obligatoire pour toutes les chaudières, y compris la chaudière à bois. À part le nettoyage, tous les dispositifs de sécurité comme les soupapes, pressostat et thermostat sont à contrôler. Des vérifications portant sur le rendement de la chaudière et les émissions de polluants sont également effectuées par le chauffagiste durant l’entretien.

Le contrôle de conformité

Tous les deux ans, un contrôle de conformité doit être réalisé sur votre chaudière à bois à haute performance énergétique. La non-réalisation de ce contrôle vous pénalise de 1 500 euros d’amende. Comme lors de l’entretien annuel, le rendement de votre chaudière bois est évalué lors de ce contrôle de conformité. Le contrôleur rédige un état de la machine en identifiant et en inventoriant les différents appareils de contrôle et de mesure, ainsi que toutes les tuyauteries rattachées à la chaudière à bois.

Les coûts d’entretien d’une chaudière à bois

Le prix d’entretien d’une chaudière à bois dépend principalement de son état. Ce dernier va définir l’ampleur des interventions nécessaires. À cela vient s’ajouter le prix d’intervention de base de l’entreprise ou du chauffagiste incluant son frais de déplacement.

Pub

Il est également possible d’établir un contrat de maintenance incluant à la fois un entretien annuel et toutes sortes de dépannage. Prévoyez généralement entre 80 à 200 euros pour un bon entretien de votre chaudière. Dans les meilleurs des cas, vous pourrez bénéficier des interventions de votre installateur s’il vous propose des services après-vente.