Comment choisir une pompe à chaleur air-air ?

La pompe à chaleur englobe un appareil de chauffage s’appuyant sur le principe de l’aérothermie. Le système de captation de l’énergie capture la chaleur et la redistribue à l’intérieur du logement. Il carbure à l’électricité, mais son rendement est 3 fois supérieur à sa consommation énergétique. La pompe à chaleur air-air se décline en une multitude de modèles. Voici donc les paramètres à considérer pour mieux orienter votre choix.

Pub

Le prix de la pompe à chaleur air-air

Le prix intervient en premier pour définir le choix d’une pompe à chaleur air-air. Le coût repose sur le coefficient de performance (étant le nombre de kWh de chaleur générée pour la consommation d’un Kilowattheure d’électricité). Le tarif est également lié à la puissance calorifique traduisant la capacité de production de chaleur. Compte tenu de ces 2 variables, l’appareil affiche une fourchette de 6 000 à 10 000 euros.

L’installation d’une pompe à chaleur s’apparente à une rénovation énergétique, favorable aux subventions étatiques, en l’occurrence :

  • les aides de l’Anah ;
  • les aides locales ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • la TVA à 5,5 %.

Le coefficient de performance

Choisir la pompe à chaleur air-air idéale revient à inspecter son coefficient de performance (COP). Il se trouve généralement entre 3 à 4, sachant que 1 COP de 3 kWh correspond à une restitution de 3 kWh de chaleur pour une consommation d’un Kilowattheure.

Pour garantir sa performance et lui donner de la valeur, le COP s’accompagne de la température de l’air qui constitue la source des calories. À titre d’exemple, 1 COP de l’ordre de 3 à + 7 °C signifie que la pompe à chaleur puise 3 kWh d’énergie de l’air extérieur à 7 °C en consommant 1 kWh d’électricité. Dans ce sens, la valeur du COP s’amenuise suivant celle de la température.

La puissance thermique

La puissance thermique chiffre la capacité de la pompe à chaleur air-air. La mesure repose sur 3 données :

  • le volume de votre habitation exprimée en m3 ;
  • le coefficient de construction (1,6 pour une habitation mal isolée et 0,75 pour une habitation bien isolée) ;
  • la différence entre la température escomptée et la température de référence de votre région.

La multiplication de ces informations (volume X différence de température X coefficient de construction) est égale à la puissance thermique. Une pompe à chaleur air-air possède une puissance comprise entre 5 à 20 kWh. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter un professionnel pour conseiller votre achat.

La conformité aux normes

Pour savoir comment choisir une pompe à chaleur air-air, référez-vous à sa conformité aux normes, un critère essentiel, gage de sa qualité. La certification NF PAC désigne une marque volontaire attribuée par l’AFAQ-AFNOR (Association Française pour l’Amélioration et le management de la Qualité). Rappelons que cette organisation a été mandatée pour certifier la conformité et le respect de performances minimales des PAC.

La Norme Qualipac est délivrée aux entreprises d’installations de PAC se pliant au référentiel Qualipac.

Pub

La certification Eurovent atteste la conformité des pompes à chaleur air-air aux caractéristiques énoncées par le fabricant.

La marque CE consiste en un marquage auto déclaratif obligatoire. Elle souligne la responsabilité de l’entreprise fournisseur sur la sécurité des utilisateurs.

La dimension de l’appareil

La dimension conditionne le rendement et la durée de vie de votre installation. Certes, une PAC air-air d’une taille imposante possède une performance élevée. Cependant, tournée à plein régime, elle s’use rapidement et sa longévité se réduit. D’autant plus qu’un appareil surdimensionné coûte plus cher, se trouve plus énergivore, encombre votre pièce et nuit à l’esthétisme de votre espace intérieur.

À l’inverse, un système de chauffage de taille infime est incapable de répondre au besoin thermique des occupants de la maison.

Pour savoir comment choisir la bonne taille de votre pompe à chaleur air-air, prenez note de la surface à chauffer. Estimez ensuite votre besoin en chauffage. Après mûre réflexion, faites votre achat et sollicitez l’aide d’un professionnel pour réaliser l’aménagement de votre PAC.

La présence de la technologie inverter

Une pompe à chaleur air-air classique obéit au système ON/OFF. Comme son nom l’indique, l’appareil s’éteint lorsque la température escomptée est atteinte. Puis, il s’allume de manière automatique quand celle-ci diminue. La présence de la technologie Inverter retravaille ce mode de fonctionnement, évite les pics de consommation et arrête les phases d’arrêt et de marche. L’énergie se consomme en continu, mais à une quantité maîtrisée.

Pour rappel, la technologie Inverter désigne un système de pointe permettant les régulations de l’activité et de la puissance d’une pompe à chaleur. Sa présence évite les fonctionnements en surrégime et en sous-régime. Cette formule est responsable de la hausse du COP de l’appareil.

Pub

Le système de régulation de la température permet de chauffer et de refroidir votre habitation au gré de vos envies et selon vos besoins. De surcroît, cette technologie réduit les inconforts sonores.