Comment choisir votre chaudière à gaz ?

La chaudière gaz à condensation est un équipement indispensable au confort thermique au quotidien. Elle permet d’autant plus une bonne économie à la facture d’électricité. Son achat passe par un comparatif entre 3 différents points : le modèle, le type d’installation ainsi que les fonctionnalités existantes. Heureusement, vous profitez d’une petite subvention gouvernementale pour alléger votre achat, à l’image du crédit d’impôt.

Pub

Le choix selon le modèle

La chaudière à gaz basse température fonctionne à une température oscillant les 40 °C. Sont comprises dans ce modèle la chaudière gaz ventouse et la chaudière gaz cheminée. À l’inverse d’une chaudière classique, l’appareil économise jusqu’à 20 % de la facture finale. Cependant, son rendement est faible.

La chaudière gaz ventouse ne nécessite aucun conduit de cheminée. Elle se compose de 2 circuits destinés à l’arrivée d’air et à l’évacuation des fumées. L’appareil convient parfaitement à un local fermé, car l’air est puisé de l’extérieur et non de l’intérieur de la pièce réceptrice.

La chaudière gaz à condensation fonctionne à une température plus élevée avoisinant les 90 °C. Son rendement peut atteindre plus de 105 % et sa performance énergétique s’élève à + 30 % par rapport à une chaudière classique. Elle se démarque par sa capacité à recycler l’énergie de la combustion du gaz.

Le choix selon le type d’installation

Vous avez le choix entre une installation au sol et une installation murale. La première configuration demande un espace élargi. Elle répond aux besoins de chauffage en quantité importante. À noter que l’installation au sol d’une chaudière à gaz peut se compléter d’un appareil de production d’eau chaude sanitaire.

Pub

La configuration murale suppose une production en petite quantité. C’est pourquoi elle s’adresse aux particuliers résidant dans une habitation sans annexe.

Le choix selon les fonctionnalités existantes

Une chaudière à gaz simple ou double service ? D’un côté, vous avez l’approvisionnement en chauffage et, de l’autre, les productions de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Le second modèle vous amène à faire le choix entre 3 modes de fonctionnement :

  • Par accumulation ;
  • Par micro-accumulation ;
  • Par production instantanée.

La chaudière gaz à accumulation sous-entend une mise en place complexe d’une diversité de dispositifs. Un approvisionnement par micro-accumulation consomme 3 à 5 litres d’eau, ce qui présage un temps de chauffe important. La production instantanée renvoie à l’usage d’une chaudière compacte pour répondre simultanément à plusieurs demandes d’eau chaude sanitaire.

Le crédit d’impôt pour l’achat d’une chaudière à gaz

Songez aux différentes aides de l’État pour financer votre achat de chaudière à gaz. Il existe : le crédit d’impôt de 30 %, la TVA à 5,5 %, la prime énergie, l’éco-prêt à taux zéro, les aides de l’Anah ainsi que les aides locales.

Pub

Pour être éligible au crédit d’impôt, il faut répondre au statut de propriétaire ou de locataire depuis 2 ans. Le dispositif implique un abattement de 30 % qu’il faut signaler sur la déclaration. Il a été instauré pour pousser les ménages à utiliser un chauffage à haut rendement, dans un contexte de préservation écologique. À noter qu’un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est mandé pour effectuer les installations.