Comment entretenir un chauffe-eau thermodynamique ?

Le chauffe-eau thermodynamique approvisionne en eau chaude sanitaire et produit le chauffage. Nombreux sont les avantages que procure ce dispositif en terme de confort thermique. En plus d’être abordable, il réduit d’un quart votre facture d’eau chaude. En général, il ne demande aucun entretien lourd et régulier. Son nettoyage s’opère annuellement. Voici en quoi consiste l’essentiel de l’opération.

Pub

Le fonctionnement d’un chauffe-eau thermodynamique

À l’image d’une pompe à chaleur, un chauffe-eau thermodynamique convertit l’énergie dans l’air en chauffage. Cette transformation obéit à un mécanisme commençant par la capture de l’énergie présente dans l’air ambiant. Cette ressource alimente ensuite le système en vue de chauffer le liquide calorifère. Ce dernier transmet sa chaleur dans le ballon d’eau chaude que vous utiliserez pour produire le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Sa durée de vie oscille entre 15 à 20 ans, dépendant de la qualité et de la fréquence d’entretien.

Le chauffe-eau thermodynamique permet une réelle économie (se traduisant par une épargne de 100 euros par an environ). Il demande un nettoyage régulier suivant les mêmes principes que l’entretien d’un ballon d’eau chaude. Cependant, l’intervention d’un expert (en l’occurrence un habitué des PAC) est indispensable pour garantir le succès de l’opération. Les vérifications systématiques s’opèrent à intervalle annuel.

Les pannes courantes d’un chauffe-eau thermodynamique

Les pannes rapportées sont, pour la plupart des cas, liées à l’entretien de l’évaporateur. Au fil des usages, ce dernier a tendance à former un bouchon. Le ventilateur et les sondes sont également sujets à une légère défaillance. Les grilles sont parfois bouchées. En cas d’obstruction partielle, un dépoussiérage suffit. Un changement complet sera cependant nécessaire si leur panne impacte sur la facture d’énergie. Le remplacement nécessite l’intervention du professionnel responsable de l’installation de votre chauffe-eau thermodynamique.

L’achat d’un chauffe-eau thermodynamique

Le prix de l’appareil varie selon sa capacité. Une cuve de 200 litres coûte approximativement 1 500 euros. Une cuve de 300 litres se situe aux environs de 2 800 euros. À première vue, l’investissement semble colossal, mais il génère une épargne de l’ordre de 70 % sur votre facture d’eau chaude sanitaire.

Vous profitez également d’un panel d’aides de l’État disponibles pour l’achat du dispositif, à l’image du crédit d’impôt (disponible jusqu’au 31 décembre 2020). Pour être éligible, vous devez effectuer l’installation dans votre résidence principale. La subvention sera versée lors de la déclaration de revenus. Un chèque vous sera remis, que vous payiez ou non des impôts.

Les précautions à prendre avant l’entretien

Considérez ces quelques précautions pour bien entretenir votre chauffe-eau. Le choix de l’emplacement est fondamental pour l’installation et l’entretien. Évitez les emplacements favorables au gel. Pour l’unité intérieure, évitez les annexes et les zones extérieures, en l’occurrence : le garage, la buanderie ou le jardin. D’ailleurs, l’exposition du chauffe-eau au rayon du soleil, qu’elle soit directe ou à travers un vitrage, est déconseillée.

Pub

Au cours de la pose, veillez à l’état de l’alimentation électrique. Le raccordement à une ligne non protégée contre les fluctuations rehausse le risque de dysfonctionnement. Ne placez aucun élément ni au-dessus ni en dessous. Tout objet entreposé avec le chauffe-eau s’expose à un endommagement par les éventuelles fuites.

Quant à l’entretien, les détergents et les solvants sont à proscrire au risque d’altérer les zones en plastique et la peinture.

Les étapes de l’entretien

L’entretien d’un chauffe-eau thermodynamique se décompose en plusieurs étapes. La première consiste à manœuvrer le groupe de sécurité ainsi que la vanne de sécurité à raison de deux fois par mois. À l’issu de l’opération, vérifiez la présence d’un écoulement. Puis, inspectez les raccordements et la commande du chauffe-eau (en vous assurant de l’absence du code Err). Scrutez au peigne fin les condensats, plus précisément l’évacuation des condensats.

Nettoyez son évaporateur une fois par an. Dépoussiérez le chauffe-eau avec un chiffon après avoir retiré sa grille dans l’unité extérieure. Au besoin, munissez-vous d’une brosse de nettoyage spéciale pourvue d’un manche flexible et d’un peigne de 1,6 mm de hauteur. Ce matériel aplatirait les ailettes si elles venaient à se plier.

Pour la vidange, débranchez au préalable la connexion au réseau électrique de l’appareil et fermez le robinet central de l’alimentation en eau. Ouvrez ensuite les robinets de la salle de bains et de l’évier de cuisine. Mettez la vanne de vidange du chauffe-eau thermodynamique en marche. Dans la majorité des cas, il est inutile de répéter la vidange tous les ans. Cependant, l’opération sera obligatoire si l’appareil inutilisé s’enracine dans un local soumis au gel. Dans ce cas, l’intervention doit être confiée entre les mains d’un professionnel qualifié.

Pub

Réduire les besoins d’entretien du chauffe-eau thermodynamique

Quelques astuces simples permettent de limiter l’entretien de votre système d’approvisionnement d’eau chaude sanitaire. Vérifiez l’isolation de vos combles. Inspectez aussi l’état de votre toiture ainsi que celui de vos murs. La performance de votre installation repose sur la qualité de l’isolation de votre maison. L’installation aura du mal à fonctionner au sein d’un logement souffrant de fortes déperditions énergétiques.