Comment entretenir une installation aérovoltaïque ?

Le système aérovoltaïque surpasse de loin celui du panneau photovoltaïque. Néanmoins, le dispositif réclame un entretien régulier au risque de voir sa performance se ternir au fil du temps. L’entretien se résume à quelques coups de chiffon et à un soupçon de maintenance par an. Vous pouvez d’ailleurs sous-traiter des artisans pour effectuer l’opération.

Pub

L’installation des panneaux solaires aérovoltaïques

Après la signature de l’acte de vente viennent les démarches administratives (visite technique, demande d’autorisation, demande de raccordement…). Ce n’est qu’à l’issu des contraintes de la bureaucratie que vous pouvez installer votre système.

Les techniques de pose

Vous avez le choix entre 2 types d’implantations : la pose en sur-toiture ou la pose intégrée au bâti.

Dans le premier cas, la centrale solaire se pose par-dessus les tuiles ou les ardoises de la maison. Son choix signifie une autoconsommation avec vente de surplus. La technique donne accès au droit de prime à l’investissement pouvant aller jusqu’à 390 euros par kWc. Aussi, le prix d’installation s’avère moins coûteux par rapport à l’intégration au bâti.

La pose intégrée au bâti revient au remplacement de la toiture (de la surface qu’elle occupe) par la centrale solaire. D’un point de vue esthétique, cette option semble plus avantageuse, car elle s’accorde avec votre construction et garantit une étanchéité à 100 %.

Comprendre le fonctionnement d’une installation aérovoltaïque

Au cours de la conversion de l’énergie solaire en électricité, le panneau solaire photovoltaïque habituel dégage de la chaleur. Cependant, celle-ci se perd et entraine des dysfonctionnements, en l’occurrence, une surchauffe du système. C’est tout le problème du système classique.

Une installation aérovoltaïque possède cependant un mécanisme de récupération de chaleur qui évite sa déperdition. L’énergie est d’abord aspirée par une gaine avant d’être versée dans une unité de ventilation. Cette dernière répand la chaleur à l’intérieur de l’habitation via des bouches de sortie d’air, permettant des économies de chauffage.

Les 2 systèmes partagent néanmoins le même principe de fonctionnement et utilisent donc les mêmes modèles d’onduleurs. L’électricité obtenue peut être vendue ou consommée.

Les procédures d’entretien de votre installation

L’entretien d’une centrale solaire aérovoltaïque s’opère annuellement.

Dépoussiérer les panneaux

Les panneaux aérovoltaïques s’exposent aux aléas de la nature. Leur surface est encline à un dépôt de poussières et d’impuretés, des éléments mettant à mal leur rendement. C’est pourquoi ils méritent un entretien régulier. Pour ce faire, un petit coup de chiffon suffit à dépoussiérer la zone.

Pub

Cependant, faites attention à l’usage de matériels incompatibles à la chaleur des panneaux solaires. Pour faire simple, évitez le moindre contact entre la surface et les matières en plastique (à l’image d’une raclette en plastique). Évitez également le contact avec l’eau froide en temps estival. En effet, la rencontre entre le froid et la chaleur provoque un choc thermique.

Procédez à un nettoyage matinal pour garantir un temps de séchage optimal. Si vous ne vous sentez pas capable de grimper sur le toit de votre maison, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel.

Entretenir les onduleurs

Pièce maîtresse des panneaux solaires, les onduleurs désignent les boîtiers métalliques qui endossent le rôle de convertisseur. Ils transforment le courant alternatif en courant continu afin d’être compatibles avec les appareils. Leur rendement est exprimé par la valeur de 1. Au fil des usages, leur productivité s’amenuise, d’où l’importance d’un bon nettoyage.

Les opérations consistent à purifier les entrées d’air et à vérifier l’absence de dysfonctionnement. Elles sont à renouveler tous les ans. Ces contraintes prolongent leur durée de vie, se situant généralement entre 8 à 12 ans.

Contrôler le compteur

Le compteur du courant est capital dans le système, car il s’apparente à un indicateur de performance affichant la valeur des rendements. Son contrôle vous permet de détecter les éventuelles pannes de l’installation. Un décalage entre les valeurs mentionnées et le rendement de base annonce un dysfonctionnement au sein du système.

Aussi, pensez à nettoyer régulièrement le filtre intégré dans le système de ventilation. Au besoin, un changement peut être indispensable, moyennant un prix indicatif de 30 euros.

Déléguer la tâche entre les mains d’un professionnel, bonne ou mauvaise idée ?

L’entretien des panneaux solaires aérovoltaïques englobe plusieurs opérations complexes, et pourtant, indispensables à leur rentabilité et à leur rendement. L’intervention d’un expert est toujours nécessaire pour le nettoyage sans encombre des bouches d’insufflation et pour le contrôle du régulateur. De plus, leur vérification s’opère en tenant compte des contraintes règlementaires.

Les professionnels vous soumettent plusieurs d’offres allant d’une simple inspection à une formule complète de vérification sous-entendant :

Pub
  • une vérification de la totalité du système ;
  • un changement des filtres ;
  • un nettoyage en profondeur des bouches d’insufflation ;
  • un remplissage du carnet d’entretien.

La réalisation étant fastidieuse, elle peut prendre entre 3 semaines à un mois. Pour profiter des services du professionnel, fournissez : les documents techniques de votre équipement et la date d’installation de votre centrale aérovoltaïque.