Comment installer un récupérateur d’eau de pluie

L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie s’opèrera facilement si les équipements adaptés sont à disposition. Une étude complète du bâtiment s’impose avant l’installation. Elle permet de déterminer la capacité de stockage, la méthode d’installation et les accessoires nécessaires. Découvrez tout ce qui concerne l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie.

Pub

Les préparations à faire avant l’installation

Avant d’installer un système de récupération d’eau de pluie, il est essentiel de tester la capacité de votre maison à rentabiliser ce futur investissement. Ainsi, des études climatologiques et techniques doivent être préalablement effectuées par un professionnel. Elles concernent principalement la météo et la quantité annuelle d’eaux pluviales dans votre région.

Ces données sont facilement exploitables auprès des centres de Météo, et permettent de déterminer la rentabilité de l’installation d’un système récupérateur d’eau de pluie dans le bâtiment. Le côté technique, quant à lui, étudie les possibilités offertes par l’architecture de votre maison, cette dernière détermine la faisabilité de l’installation.

Il s’agit d’une étude de la surface et de la qualité de votre toiture. Pour bien collecter l’eau de pluie, cette dernière doit disposer d’une surface de ruissellement lisse et imperméable. Les toits en tôle ondulée et galvanisée sont les plus éligibles. La surface de captage en mètre carré est également cruciale pour récupérer le maximum d’eau pluviale.

L’installation de la cuve de stockage d’eau de pluie

La cuve à eau de pluie est le plus gros élément d’un système récupérateur d’eau de pluie. Sa mise en place est faisable en deux options, en l’occurrence, sous terre (entérrée) ou dans la cour (hors sol). Dans les deux cas, quelques contraintes sont à considérer.

La cuve enterrée

L’enterrement de la cuve facilite la distribution de l’eau pluviale recueillie pour des usages différents (utilisation intérieure et/ou extérieure). Pour une cuve eau de pluie à enterrer, la définition de la capacité de stockage est importante pour pouvoir creuser le trou correspondant. La géologie du sol doit également être adaptée pour pouvoir contenir la cuve.

Ce type d’installation nécessite un système d’aération et un filtre à eau de pluie. Un indicateur de niveau d’eau visible à la surface, permettant de connaître la quantité disponible, doit également être installé. Un trop-plein muni d’un déversoir d’orage est nécessaire pour rediriger l’eau directement dans le réseau d’évacuation lorsque la cuve est pleine.

Pub

La cuve hors sol

L’emplacement hors sol peut s’effectuer soit en hauteur, soit directement au sol. Généralement, cette option concerne le recueil d’eau pluviale destinée aux travaux d’extérieur, notamment l’arrosage du jardin, le nettoyage de la voiture ou de la cour de la maison.

Vous devez choisir une surface solide et plane pour fixer la cuve ou encore pour installer les poutres de support du réservoir à eau de pluie. Il est recommandé d’opter pour une place à l’abri du soleil afin d’éviter la dégradation de la cuve et de la qualité de l’eau par les rayons du soleil.

La mise en place des conduites et des raccordements

Pour optimiser la récupération d’eau de pluie, le système d’acheminement de l’eau doit être efficace. Le récupérateur eau de pluie sur gouttière doit former des arcades. Placez une grille le long de la gouttière pour filtrer les déchets organiques (feuilles d’arbre et copeaux de bois). Pour la collecte et l’usage de l’eau de pluie, privilégiez l’installation d’une pompe à eau de pluie, soit d’une pompe immergée, soit d’une pompe de surface en fonction de l’emplacement de la cuve.

Généralement, un filtre charbon pour eau de pluie est placé en aval de la pompe pour améliorer le filtrage et obtenir une bonne eau de pluie. Pour finir l’installation, raccordez au réseau unitaire de sortie de la cuve toutes les conduites que vous prévoyez, par exemple celle distribuant l’eau de pluie pour w.c. ou l’eau de pluie pour l’arrosage.

Le prix d’une installation de récupérateur d’eau de pluie

Le prix d’un récupérateur eau de pluie à usage domestique incluant son installation dépend principalement de trois facteurs :

  • le volume du collecteur d’eau de pluie à installer ;
  • le mode d’installation ;
  • le système de pompage et de distribution de l’eau recueillie.

Pour des usages classiques (toilette, arrosage et nettoyage), l’installation d’un récupérateur eau de pluie varie de 300 € (cuve de 1000 litres) à 6000 € (cuve de 4 000 litres). Si elle nécessite d’importants travaux de terrassement, cette fourchette de prix pourra augmenter. Par ailleurs, vous pouvez faire des économies allant jusqu’à 1000 € en bénéficiant des aides et subventions telles que l’ANAH ou le crédit d’impôt.

Pub

Entretien d’un récupérateur d’eau de pluie

Le récupérateur d’eau de pluie est un investissement permettant d’économiser vos factures d’eau sur le long terme. Pour la rentabiliser au maximum, son entretien est indispensable. Les travaux d’entretien comprennent la vidange suivie d’un nettoyage approfondi du système. Il s’agit du nettoyage de la gouttière, du filtre et de la cuve, visant à éliminer la saleté qui s’est accumulée sur les parois. L’usage d’eau de javel est conseillé pour la désinfection. Le système doit également être nettoyé une à deux fois par an.