Comment installer une isolation des murs ?

Installer une isolation des murs permet de réduire de 25 % les déperditions thermiques. Non seulement cela diminue la facture énergétique, mais améliore également le confort en toutes saisons. Isolation par l’intérieur ou par l’extérieur, comment ça fonctionne et laquelle choisir ?

Pub

Isolation des murs par l’intérieur

L’isolation intérieure des murs est une technique peu onéreuse permettant de garder l’aspect extérieur de la façade. Son installation requiert moins de travaux que celle par l’extérieur. Avec peu d’inertie, l’isolation des murs par l’intérieur permet à la température de monter rapidement. Seul bémol : elle réduit la surface habitable.

Isolation des murs intérieurs avec ossature rapportée

Cette technique d’isolation des murs intérieurs sera parfaitement adaptée si l’inertie des murs n’est pas un critère important. Avec ce système, la planéité des murs est peu considérée et nul besoin de toucher au système électrique ni à la plomberie. La mise en place de l’isolation s’effectue en plusieurs étapes :

Étape 1 : la construction de l’ossature

Les montants sont généralement positionnés avec un entraxe de 60 cm. Avec cet espace, le panneau de 57, 5 cm sera maintenu correctement en place. Il est judicieux d’ajouter un appui supplémentaire au mur à isoler pour optimiser la rigidité des montants.

Étape 2 : l’installation des panneaux

Bannir tout espace compris entre les panneaux d’isolation et le sol ainsi qu’entre les panneaux et le plafond. Le panneau isolant doit s’appuyer fermement sur le mur existant afin de garantir la continuité capillaire. Cette étape sera incontournable, plus particulièrement si le mur est perméable à la vapeur.

Étape 3 : l’installation du frein vapeur

Ce type d’installation d’isolation extérieure nécessite un frein vapeur. C’est un film régulant la vitesse de la vapeur pour une diffusion homogène sur toute la surface du panneau. Celui-ci sera épargné de l’humidité. Parfaitement étanche à l’air, le frein vapeur évite les déperditions thermiques. Il est collé sur l’ossature, une fois les isolants en place.

Isolation des murs intérieurs par insufflation ou projection

Si l’isolation par projection consiste à poser de l’ouate de cellulose ou de chaux de chanvre par voie humide, le système par insufflation consiste à poser l’isolant par voie sèche. À travers ces deux systèmes, l’isolant est enfermé dans un film utilisé comme membrane d’étanchéité à l’air et à la vapeur. Étant placé derrière un panneau de parement, l’espace entre l’isolant et le panneau permet de garder les fils électriques et les tuyaux de plomberie intacts.

Pub

Ce type d’installation d’isolation intérieure est adapté aux murs qui ne sont pas suffisamment planes. Toutefois, ce sont des techniques qui requièrent l’utilisation de matériel lourd. Aussi, l’intervention d’un professionnel est nécessaire pour ce type d’installation d’isolation intérieur des murs.

Isolation des murs intérieurs maçonnés

Cette technique d’isolation intérieure des murs offre un excellent confort en été. Elle est parfaite pour cacher les défauts des murs intérieurs. Par contre, elle nécessite d’importants travaux. La construction d’un double mur en parallèle à l’existant étant impérative, la surface habitable sera diminuée. L’isolant en vrac ou en panneau sera placé entre les deux murs. Attention ! Le plancher doit avoir les caractéristiques nécessaires pour supporter le poids de ce double mur.

Isolation par l’extérieur

L’installation d’isolation extérieure a l’avantage de réduire considérablement les ponts thermiques. Elle améliore donc l’inertie des murs et leur étanchéité. Ne touchant pas l’intérieur, les travaux n’empiètent pas sur le confort de l’habitation. En plus, la surface habitable reste intacte. Cette option permet un ravalement de façade.

Enduit isolant

L’isolation des murs par enduit isolant garde intact l’aspect de la façade. Elle est donc autorisée, même au niveau des communes strictes vis-à-vis du PLU. Elle réduit davantage les ponts thermiques, comparée aux autres systèmes d’isolation extérieure. La chaux contenue dans l’enduit protège les façades de la moisissure. De plus, la maçonnerie reste sèche. Revers de la médaille, l’enduit ne suffit pas. Il faut penser à installer une isolation de mur supplémentaire. De plus, elle reste relativement onéreuse avec un coût avoisinant les 70 € le mètre carré.

Isolation avec bardage

L’installation d’isolation par extérieur avec bardage figure parmi les plus performantes. Esthétique, elle offre un large choix de revêtements. L’opération consiste à placer un panneau en rouleau ou semi-rigide entre les montants maintenus par des chevilles. Le tout est recouvert par un film anti-pluie. Il est préférable de rajouter une seconde couche d’isolant croisé pour éviter les ponts thermiques.

Pub

Isolation à double mur

L’isolation à double mur consiste à caler l’isolant entre le mur intérieur et le mur de parement extérieur. Les matériaux perméables et imperméables sont alternés avec cette technique d’isolation extérieure des murs. De ce fait, l’humidité est retenue entre les panneaux. D’où la nécessité d’ajouter des systèmes d’évacuation au bas des murs. Un système d’étanchéité sous les linteaux et en bas des murs vient s’ajouter à ce système.