Conseils pour une bonne isolation des murs par l’intérieur

La déperdition thermique est l’un des plus gros soucis dans la maison. Si cette dernière n’est pas bien isolée, inconfort et autres désagréments seront au rendez-vous. Dans ce billet, nous vous invitons à entrevoir une solution plutôt pratique et assez simple : l’isolation des murs par l’intérieur. Découvrons-en le fonctionnement, les avantages et bien entendu les quelques inconvénients qui s’y rattachent.

Pub

Isolation des murs par l’intérieur : fonctionnement

L’isolation des murs est réalisable aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur. La solution en intérieur consiste à rajouter des matériaux isolants afin de renforcer la résistance thermique (R). La pose est simple et rapide à condition de faire appel à des professionnels, car les murs qui ne bénéficient pas d’une bonne isolation thermique entraînent une déperdition de chaleur de 16 à 30 %.

En ce qui concerne les matériaux, plusieurs possibilités existent : les plaques, les rouleaux semi-rigides, le polystyrène expansé et bien d’autres encore. Le but est d’éviter le tassement avec le temps. On peut également appliquer un pare-vapeur qui, comme son nom l’indique, va absorber une partie de la vapeur d’eau produite chaque jour, sachant qu’elle peut aller jusqu’à 3 litres par personne. Quels sont alors les véritables avantages de l’isolation des murs par l’intérieur ?

Isolation des murs par l’intérieur : avantages

Sa simplicité et sa praticité sont ses premiers atouts : vous gagnez en confort et avez la possibilité de réduire votre facture de chauffage. Finis les murs glacés au toucher qui sont parfois dégoulinants de gouttelettes de condensation et qui viennent perturber votre tranquillité.

Pub

Vous pouvez aussi utiliser ces matériaux comme isolants acoustiques dans le cas où vous habiteriez dans un quartier enclin aux bruits. Mieux encore, le coût de cette solution isolante en intérieur est nettement plus bas que les autres. Comptez en moyenne une cinquantaine d’euros par mètre carré.

Enfin, citons les aides écologiques diverses. Que ce soit par l’intérieur ou par l’extérieur, l’isolation peut bénéficier de subventions : CITE, éco PTZ, prime énergie, subventions de l’ANAH ou autres. Néanmoins, certains détails méritent une attention particulière.

Isolation des murs par l’intérieur : quelques points à ne pas négliger

Tout ce qui concerne la maison, la rénovation, la construction ou même le dépannage relève obligatoirement d’un professionnel compétent. De plus, sa certification RGE donnera droit au bénéfice des subventions.

Pub

Le point crucial concerne les ponts thermiques. Y faire face demande une vigilance accrue, surtout dans le cas de doublages intérieurs. Avec la mise en place de rupteurs de ponts thermiques, c’est possible, mais cela demande plus de soin pour être performant. Autre travers de cette solution thermique, le périmètre intérieur diminue et la surface utile est réduite d’autant. Les matériaux minces existent, mais ils ne sont pas adaptés aux exigences de la Réglementation Thermique. Il vaut mieux choisir des isolants performants et revoir l’agencement de la maison pour que la surface, même légèrement réduite, reste confortable et agréable à l’œil. Enfin, il ne faut pas oublier de revoir la forme des embrasures des portes et des fenêtres pour maintenir une bonne luminosité.