Découvrez les avantages de la ventilation mécanique contrôlée

De nos jours, les maisons sont de mieux en mieux équipées. L’isolation est aujourd’hui optimale dans les habitations modernes ou rénovées. Toutefois, cela inclut une accumulation de l’humidité, du CO2, ainsi que d’autres produits. Ces derniers peuvent engendrer de diverses dégradations, voire avoir un impact sur les personnes qui y vivent.

Pub

La ventilation est alors à améliorer, surtout dans les pièces closes, d’où la nécessité de faire appel à un système plus performant afin d’évacuer les polluants et de renouveler l’air frais.

Les différentes options à votre disposition

En termes de ventilation mécanique contrôlée, il existe deux types d’installation :

  • La VCM simple flux permet d’extraire uniquement l’air pollué, sans pour autant réaliser une récupération de l’énergie ;
  • Le système de ventilation double flux est à la fois capable d’extraire l’air pollué, tout en renouvelant l’air frais, mais aussi de récupérer de l’énergie.

En quoi consiste vraiment la VCM simple flux ?

Cette variante fonctionne à partir d’un ventilateur inversé, aussi appelé extracteur électrique. Ce dernier, grâce à un effet de dépression, chasse l’air pollué pour le remplacer par de l’air neuf. Par ailleurs, il peut-être installé sur tout type de bâtiment. Là encore, quelques modèles sont en vente sur le marché, tels que :

  • La version autoréglable ne dépend pas de l’humidité ambiante, mais se concentre plutôt sur la constance du débit d’air extrait des foyers. Les facteurs extérieurs sont eux-aussi hors de compte. La majorité des habitations françaises en sont dotées. De plus, il s’agit de l’option la plus abordable jusqu’à présent ;
  • La version hygro A dispose de bouches d’extraction réglables selon le taux d’humidité. Les entrées d’air sont, pour leur part, autoréglables ;
  • La version hygro B est en mesure de réguler le débit d’air lorsque le taux d’humidité varie. Cela concerne à la fois les sorties et les entrées d’air.

Le principe d’une VCM double flux

Le principal avantage de cette technologie est sa capacité à réchauffer l’air injecté grâce à l’énergie contenue dans l’air extrait. Cela signifie que les circuits d’approvisionnement et d’extraction sont distincts. Par conséquent, le coût de ces installations est généralement élevé. Il est plus courant de les retrouver équipant les nouveaux bâtiments.

Concrètement, c’est un échangeur thermique qui récupère l’énergie, au sein même du caisson de ventilation. Par ailleurs, la VCM double flux est équipée de filtre amovible qui permet de protéger l’échangeur, tout en améliorant la qualité de l’air insufflé.

Comment utiliser et entretenir sa VCM ?

Voici quelques conseils pratiques pour mieux entretenir votre VMC et augmenter la longévité de votre installation.

Lorsque vous utilisez ce type d’appareil, veillez à ne pas obstruer les bouches d’entrée et d’extraction. Il ne faut pas non plus oublier de les nettoyer régulièrement. Un dépoussiérage périodique de deux fois par an est préconisé. Se servir d’un chiffon humide pour déloger la poussière, mais aussi la moisissure.

Pub

Le moteur doit également subir un dépoussiérage, ainsi qu’une vérification de l’usure de ses roulements. Bien évidemment, avant réaliser toute intervention, la règle sécurité est de mettre hors tension tout le système.

Ne pas oublier de nettoyer les filtres da la VCM et si nécessaire, les remplacer.

Enfin, selon la nature des gaines, celles-ci peuvent aussi subir un nettoyage.

Combien coûtent l’appareillage et son installation ?

Sur le marché, les prix varient en fonction de quelques paramètres. Les chiffres suivants sont donnés à titre indicatif :

  • Il vous faut compter aux alentours de 400 € pour acquérir un kit VCM simple flux hygro A dédié à un 4 pièces ;
  • Ce prix s’élève à 700 € pour une version hygro B. Ces deux ordres de coûts dépendront encore du type de régulation en question, si elle est mécanique ou électronique ;
  • Pour un kit VCM double flux, la moyenne se trouve autour des 2 000 €.

Par ailleurs, tous ces prix comprennent également l’installation du mécanisme et se référant à un projet neuf. Les frais d’installation de votre VCM sont plus onéreux pour les rénovations. Il n’est pas rare de les voir passer du simple au double.

Chaque professionnel dans ce domaine aura sa propre grille de rémunération et l’étendue des travaux est aussi variable.

Pub

D’autres conseils pratiques avant d’investir

Il est fortement préconisé de n’acheter que les produits disposant de la marque NF ou encore la certification CSTBat. Ces appareils sont conçus pour être allumés en permanence. Il est inutile de les débrancher. Pour plus de confort, le caisson ne doit pas se trouver dans une pièce de vie et doit être installé isolé des parois de l’habitation.