Éolien flottant, un vent qui souffle sur le sud de la France

Le vent est une source d’énergie inépuisable qui contribue à alimenter la France en électricité depuis plusieurs années. Mais l’éolien flottant est encore très peu exploité, avec seulement quelques démonstrations notamment dans le sud de la France.

Pub

L’éolien flottant, késako ?

Éolien posé et éolien flottant, quelles différences ?

Il faut savoir que l’éolien posé en mer est soutenu par des fondations qui vont de 40 à 50 m de profondeur. La structure de l’éolien flottant, quant à elle, repose sur une base flottante qui peut atteindre les 50 à 300 m de profondeur.

Ce dernier a l’avantage d’être plus facile d’installation. Sa mise en place ne requiert pas le coulage des fondations ni l’intervention de navires spécialisés. La majeure partie des opérations s’effectuent au port. Le tout est ensuite acheminé vers le site, ancré et connecté au câble de puissance.

Quels sont les avantages de l’éolien flottant ?

L’éolien offshore ou flottant est une énergie décarbonnée. Il pourrait être l’un pilier de la transition énergétique.

L’éolien flottant possède plus d’avantages que l’éolien posé. Pouvant atteindre des profondeurs plus importantes, les champs sont installés loin des côtes. Aucune pollution visuelle ni sonore. Le rendement est excellent grâce à la stabilité du vent en pleine mer.

Outre ses avantages techniques, les avantages écologiques de l’éolien flottant ont aussi leurs poids. Avant tout, ce dispositif n’a aucun impact sur la biodiversité bien que cela reste encore à étudier. C’est d’ailleurs le cas avec les projets tels que Species de France énergies maritimes et l’Ifremer, se penchant sur les impacts de l’éolien flottant en France vis-à-vis de la biodiversité maritime.

Un gros potentiel peu exploité en France ?

L’éolien flottant a un potentiel mondial de 420 000 TWh, d’après le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie sur l’offshore wind. La France abrite le 2ème plus grand gisement d’éolien en mer en Europe, après la Grande-Bretagne. Le plan pluriannuel de l’énergie du gouvernement en 2019 prévoit la mise en place de 5,2 GW d’éolien en mer en France d’ici 2028. Les 3.5 GW seront accordés à l’éolienne flottante.

Si le potentiel de l’éolien marin est estimé à 80 GW, le parc éolien flottant longeant les côtes atlantiques, de la Méditerranée et de la Manche pourrait générer jusqu’à 140 GW d’électricité. Un potentiel encore très peu exploité puisque 80 % des ressources éoliennes européennes se trouvent à près de 60 m de profondeur, une distance assez importante pour une éolienne posée, d’après l’European Wind energy Association. Mais cela va changer avec l’éolien flottant.

Pub

Qu’en est-il des défis et des projets déjà en cours ?

Le tarif de l’éolien flottant aura atteint celui de l’éolien posé d’ici 2030 d’après les experts. Différents acteurs publics sont actuellement mobilisés pour que la filière puisse prendre son envol.

De nombreux projets d’éolien flottant en France sont en cours pour fournir les localités en énergie propre tout en donnant un coup de pouce à l’économie locale, grâce à la création d’emplois.

Parmi ces nombreux projets, le démonstrateur qui est installé à 22 km au large de Croisic. Les deux fermes pilotes, dédiées à l’éolien flottant, implantées au large du Golfe du Lion vont permettre de fournir en électricité une ville telle que Perpignan, soit 120 000 habitants en moyenne.

Près de quatre fermes pilotes d’éolienne en mer flottante ont été retenues lors de l’appel d’offres en éolien flottant du gouvernement français. Trois sont implantées dans la Méditerranée et une dans la Manche. Le tout pour une puissance quelque peu modeste de 96 MW.

Parmi ces projets sélectionnés figure Eolmed, une initiative signée Quadran Energies Marine. C’est un des plus grands fournisseurs d’énergies 100 % renouvelables (biogaz, éolien, solaire et hyrdroélectricité) en Occitanie (Languedoc Roussillon). Cette ferme, comptant 4 éoliennes et générant 24 MW, est située à 15 km des côtes de la Méditerranée. Ce projet d’éolien flottant en Occitanie permettra de créer 300 emplois une fois commercialisé.

Différentes technologies sont testées un peu partout en France dont une à 17 km de Port-Saint-Louis-du-Rhône dans le cadre du Projet Provence Grand Large. Elle sera testée par EDF. Cette partie de la France se différencie par ses vents stables et réguliers.

Les trois éoliennes de 8 MW qui seront installées d’ici 2021 seront dotées d’un système d’ancrage et de flottement signé SBM Offshore et IFP Energies nouvelles. Ce système s’inspire des infrastructures déjà visibles sur les plateformes pétrolières. Ce champ d’éolien flottant EDF pourra produire de l’électricité pour quelque 400 000 consommateurs.

Pub

Toutefois, la Fédération France demande plus d’investissement sur les éoliens en mer dans son étude sur ce sujet. Tout cela permettrait d’accélérer la transition énergétique. L’objectif étant d’améliorer la production afin d’atteindre les 2 GW par an.