Fonctionnement d’une chaudière gaz à condensation

La chaudière gaz à condensation possède des caractéristiques particulièrement intéressantes. Il s’agit d’une chaudière à la fois économique et très performante. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la chaudière gaz à condensation, notamment ses particularités, son fonctionnement et son installation.

Pub

Le principe d’une chaudière gaz

La chaudière à gaz, comme tout autre type de chaudière, permet de produire de l’eau chaude sanitaire et de chauffer un logement via ses émetteurs de chaleur. Comme combustible, ce type de chaudière utilise le gaz (gaz naturel, propane, butane), ce qui fait toute sa particularité. Pour la combustion, l’alimentation en gaz s’effectue soit par le réseau de gaz, soit par une citerne individuelle, avant de passer par un brûleur.

Les calories produites par la combustion sont transmises à un fluide caloporteur. Ce dernier traverse les radiateurs ou les planchers chauffants pour réchauffer la maison. Le fluide caloporteur est contenu dans un circuit fermé. Après son passage aux émetteurs, il est réchauffé au niveau de la chaudière. Par ailleurs, l’eau, utilisée comme fluide caloporteur, peut être stockée dans un ballon de stockage pour bénéficier de la chaudière eau chaude en cuisine ou en salle de bain. Toutefois, elle peut également être utilisée instantanément.

La condensation : une efficacité supplémentaire

La chaudière gaz à condensation se différencie des autres types de chaudière par sa capacité à exploiter la fumée issue de la combustion du gaz. Cette fumée évacuée sera condensée par la chaudière à condensation afin d’en retirer les calories, puis elle la transmettra au fluide caloporteur. Ces calories sont aussi appelées chaleur latente. Quant aux condensats, ils sont directement acheminés vers la conduite d’évacuation des eaux usées.

La condensation a pour but d’augmenter la température produite par la chaudière, ainsi que d’améliorer le rendement de l’équipement et de sa consommation en gaz. Cette particularité rehausse la chaudière gaz à condensation au rang de chaudière à haute performance énergétique.

L’installation de la chaudière

L’installation d’une chaudière gaz à condensation ne nécessite pas de grands travaux particuliers. Toutefois, cette opération doit être réalisée par un professionnel pour que le résultat soit qualitatif. De plus, la manipulation de gaz peut être très dangereuse.

Avoir un circuit de chauffage central est obligatoire

Une chaudière individuelle ne pourra fonctionner que si le foyer dispose préalablement d’un circuit de chauffage central. Il s’agit des différents types d’émetteurs de chaleur tels que le plancher chauffant et les radiateurs à eau chaude (haute ou basse température). L’idéal est d’avoir des équipements fonctionnant à une température inférieure à 65 °C afin de profiter pleinement du phénomène de condensation.

Pub

Préparer un circuit adapté pour l’évacuation des condensats

Les vapeurs de la chaudière sont refroidies en vue de récupérer la chaleur latente et d’optimiser l’action de la chaudière. En refroidissant, elles se transforment en eau particulièrement acide. Vous devrez prévoir un circuit d’évacuation pour cette eau, en tenant compte de sa propriété. Les tuyaux en PVC sont les plus utilisés, car ils résistent à la corrosion.

Faire un désembouage dans le cas d’un remplacement

Le désembouage est une technique obligatoire si vous envisagez de remplacer votre chaudière actuelle par une chaudière gaz à condensation. Il s’agit de nettoyer correctement les boues à l’intérieur de chaque circuit, que ce soit des bactéries, des poussières ou des dépôts de calcaire. Le désembouage peut se faire à l’aide d’un produit désembouant ou d’une machine lavant à haute pression.

Faire des économies grâce à la chaudière gaz à condensation

La chaudière gaz à condensation permet de réaliser d’importantes économies, tant par rapport à la consommation d’énergie que par rapport à l’investissement.

Économies d’énergie

Le prix de l’énergie ne cesse d’évoluer. Toutefois, le gaz reste encore la source d’énergie la moins chère comparée à l’électricité et au fioul. La condensation permet de diminuer la consommation en gaz lors du fonctionnement de la chaudière, permettant une économie de l’ordre de 25 % de votre consommation annuelle habituelle.

Économies à l’achat

Au titre de meilleure chaudière, le prix de la chaudière gaz à condensation va de 5 000 € à 10 000 € (installation incluse). Cet investissement parait lourd, mais peut être considérablement réduit grâce à différentes aides et subventions. À l’achat, vous bénéficiez d’un taux de TVA réduit à 5,5 % pour votre chaudière à condensation. Par ailleurs, la Prime Énergie, le crédit d’impôt (CITE), les aides de l’ANAH et l’Eco-Prêt à Taux Zéro sont les financements les plus fréquents que vous pouvez obtenir.

Les travaux d’entretien nécessaires

L’entretien de la chaudière gaz à condensation est essentiel pour maintenir ses performances au fil du temps. Il s’agit d’optimiser le rendement de la chaudière en effectuant différents travaux de nettoyage et de dépannage. Un entretien annuel tout comme un contrôle de conformité bisannuel par un professionnel est obligatoire pour ce type de chaudière.

Pub

Le contrôleur veille à ce que le rendement de votre équipement ainsi que les différents appareils de contrôle soient bien en norme. Pour augmenter la durée de vie de votre chaudière, vous devez réaliser de bons gestes au quotidien, à savoir :

  • mettre la chaudière en mode hors gel quand vous êtes en dehors de votre domicile ;
  • nettoyer régulièrement l’entourage de la chaudière ;
  • vérifier les appareils de mesure et de contrôle (thermostat, pressostat, soupape).