Île-de-France : les centres de recyclage d’Yprema remis au goût du jour

L’entreprise Yprema est propriétaire de 16 sites, incluant 5 centres de recyclage qui se situent en Île-de-France. Recyclant essentiellement les matériaux de déconstruction immobilière, les centres de recyclage seront modernisés et agrandis, afin de répondre aux besoins du projet du Grand Paris Express. Le point sur le sujet.

Pub

Quelques mots sur l’entreprise Yprema

Fondée en 1989, Yprema est une entreprise spécialisée dans le recyclage des matériaux. Elle se concentre sur 4 principales activités qui sont: le traitement des scories, le broyage des matériaux de déconstruction en vue de leur transformation en matériaux de construction, le traitement des terres inertes et la déchetterie.

Ayant son siège à Chennevières-sur-Marne, l’entreprise possède de nombreuses infrastructures en région parisienne, mais compte aussi des sites en Champagne et en Bretagne. Dans son secteur, elle constitue la première société indépendante. L’année dernière, elle a annoncé un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros contre 24 millions d’euros cette année.

Focalisée sur le développement durable depuis qu’elle a été créée, l’entreprise s’inscrit dans le régime de l’économie circulaire. Elle intervient également dans les domaines sociaux et sociétaux. Elle est répartie en 4 filières, en l’occurrence la filière « Béton concassé », la filière « Urbasol », la filière « Éco grave » et la filière « Espace artisan ». Les produits qu’elle recycle sont employés dans les Travaux publics suivant leurs spécificités.

Cinq sites de recyclage remis à neuf

Les 5 centres de recyclage d’Yprema fonctionnent à plein régime, étant donné les travaux du Grand Paris Express qui dureront encore une dizaine d’années. À titre de rappel, le Grand Paris Express est un projet portant sur l’extension et le développement du réseau de transport public. Dans ce cadre, 200 kilomètres de lignes de métro seront mis en chantier et 68 nouvelles gares seront installées.

L’ampleur inégalée du projet a amené le PDG d’Yprema, Yves Prigent, à souligner que ces travaux requièrent plusieurs déconstructions de bâtiments, dont les matériaux sont valorisés et traités au sein des centres de l’entreprise. Afin de pouvoir réaliser tous ces ouvrages, il sera nécessaire de réactualiser, mais également d’élargir les sites parisiens installés à Chennevières-sur-Marne, Gennevilliers et Massy.

Pub

Des travaux dans le respect de l’environnement

Afin de mieux réorganiser les centres de recyclage, un investissement de près de 10 millions d’euros sera déployé pour une période de trois à quatre ans. Il est à noter que 10 à 20 % de la superficie des sites seront consacrés à l’aménagement d’espaces verts.

Si elle souhaite étendre ses centres de recyclage, Yprema devra se conformer à des réglementations drastiques en termes de respect de l’environnement. L’entreprise a ainsi indiqué que, pour le site se trouvant à proximité de Marne-la-Vallée, elle a installé un dispositif d’arrosage en pluie fine pour que les poussières ne se répandent pas.

Yprema se développe tout en se modernisant…

Yprema s’élargit en Bretagne, berceau de son siège social, mais l’entreprise sera aussi présente dans d’autres régions de l’hexagone, et ce, par le biais d’un système de franchise. Ainsi, trois centres de recyclages ont vu le jour en Ardèche, dans le Calvados et les Pyrénées-Atlantiques. Ces sites seront tenus par des collaborateurs externes.

Parce que l’obtention des agréments administratifs se révèle parfois compliquée pour ce genre d’établissement, le temps de la mise en place des infrastructures peut être assez long. Malgré cela, le groupe projette de se développer sur un nouveau secteur : l’emmagasinage des terres de déblais.

Pub

L’entreprise peut par ailleurs se targuer de sa plateforme numérique nommée « Yterres ». Elle permettra de mettre les centres de dépôt et les établissements de terrassement en relation. Le but est de minimiser le nombre de déplacements accomplis et ainsi de réduire tout impact susceptible de nuire à l’environnement.