Installation d’une éolienne domestique : ce qu’il faut savoir

Vous voulez installer une éolienne domestique chez vous ? En voilà une excellente idée. Si elle est choisie dans de bonnes conditions, installée par un vrai professionnel et soumise à un entretien adapté et régulier, vous pourrez espérer un bon rendement. Voici quelques points à savoir pour mener à bien votre projet.

Pub

Une étude préalable de l’installation de l’éolienne domestique

L’installation d’une éolienne domestique nécessite les compétences d’un professionnel certifié RGE. En tant qu’électricité verte, ce dispositif est à la fois économique et écologique. Mais avant tout, il convient de réaliser une étude de votre habitation, afin de savoir si l’endroit est propice à ce type d’installation.

Bilan d’exposition au vent

Il est évident que l’installation d’une éolienne est décisive. À la différence des panneaux solaires, dont les plus performants nécessitent peu d’ensoleillement pour s’alimenter, l’éolienne domestique requiert un certain niveau de ventilation.

Dès lors, vous devez faire établir un bilan d’exposition au vent de votre habitation, afin de vérifier son potentiel par rapport à cette énergie renouvelable. Ce diagnostic doit être effectué par un professionnel.

Une bonne installation sur un terrain approprié

L’éolienne domestique est généralement réservée aux maisons individuelles. Certains types d’éolienne permettent un emplacement sur un appartement, mais le plus certain reste une habitation individuelle disposant d’un grand terrain.

En effet, le dispositif doit être placé à une distance minimale de la moitié de sa hauteur. Autrement dit, si votre éolienne mesure 8 mètres, vous devrez l’installer à 4 mètres de votre habitation au minimum. Ce qui exclut définitivement les terrains exigus.

Le choix du modèle d’éolienne domestique

Avant d’installer votre dispositif, sachez qu’il existe deux types d’éolienne. Le premier concerne l’éolienne verticale, compacte, résistant à une faible ventilation, mais avec un rendement modeste et une puissance peu élevée telle une consommation de simple appoint. Il est possible de le fixer au pignon de la maison ou sur le toit.

L’autre modèle dispose d’un axe horizontal, le modèle le plus courant, avec ses pales reconnaissables de loin. Son rendement est bien meilleur, suivant sa taille. Certains modèles sont à fixer en pignon ou sur le toit, mais les plus connus sont ceux placés à une certaine distance de la maison sur un terrain dégagé. Quelques règles sont à respecter avant d’installer une éolienne domestique.

Les démarches à respecter pour l’installation de l’éolienne domestique

Que l’éolienne soit sur un pignon ou à placer sur un toit, vous devez savoir qu’il existe un certain nombre de règles à suivre lors de son installation.

Pub

Par exemple, à moins de 12 mètres de hauteur, il suffit de faire une déclaration à la mairie afin que celle-ci évalue la faisabilité du projet. Au-delà de cette hauteur, vous devez disposer d’un permis de construire.

Sinon, votre assureur doit toujours être informé, quels que soient la hauteur et le type d’éolienne à installer.

Enfin, vous devez définir préalablement le fonctionnement du dispositif : en autoconsommation ou en raccord avec un réseau électrique et bien entendu, vous assurer que le dispositif ne dérange pas vos voisins. Qu’en est-il alors du coût d’installation ?

Le budget à prévoir pour installer une éolienne domestique

Le coût d’installation dépend du type de dispositif choisi et de sa puissance. En comptant les frais d’installation et le prix du dispositif, prévoyez au minimum 3 000 €. Ce coût peut aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros, selon la performance de l’éolienne domestique. Vous trouverez de plus amples informations notamment sur la rentabilité ici. Sinon, il existe des aides accessibles pour l’installation d’une éolienne domestique.

Les aides financières liées à l’éolienne domestique

En tant que dispositif utilisant une énergie renouvelable qui permet de réduire la consommation et d’améliorer la performance énergétique de la maison, l’éolienne domestique peut faire l’objet de quelques types de subventions sous certaines conditions notamment la réalisation des travaux par un professionnel certifié RGE.

Crédit d’impôt

En respectant les conditions exigées, vous pouvez obtenir un crédit d’impôt de 30 % avec un plafond de 8 000 € pour une personne vivant seule et de 16 000 € pour un couple, lors de l’installation d’une éolienne. Vous pouvez mieux vous renseigner en consultant le site dédié au crédit d’impôt.

TVA à taux réduit

Seconde aide possible, la TVA à taux réduit jusqu’à 5,5 % pour votre éolienne domestique. L’astuce est de combiner cette installation à d’autres travaux afin d’obtenir une réduction considérable.

Aides de l’Anah

L’Anah propose également une aide en faveur de l’installation de l’éolienne domestique. Si vous, remplissez les conditions de ressources ainsi que les autres critères liés à l’aide et vous pourrez l’obtenir. Le mieux c’est de consulter l’Anah. Sinon, vous pouvez aussi vous renseigner sur les aides locales. Par exemple, il y a le Conseil Général de Vaucluse qui propose un financement de l’installation d’une éolienne jusqu’à 20 %.

Pub

Rachat garanti en ZDE

Dernier avantage et non le moindre, il existe ce qu’on appelle « obligation d’achat » qui vous permet de revendre votre surplus de production à un tarif subventionné à votre fournisseur d’électricité. Cet avantage est accessible dans les ZDE ou zones de développement éolien.