Installation d’une pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air est un système à la pointe de la technologie et simple d’installation. Pour un investissement de qualité, faire appel à un professionnel est important durant toute la démarche, allant du choix de l’équipement jusqu’à l’installation finale. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’installation d’une pompe à chaleur air-air.

Pub

Le principe d’une Pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-air est un équipement de chauffage électrique qui fonctionne de manière relativement simple. Il s’agit d’une machine qui exploite l’énergie thermique extérieure pour la restituer à l’intérieur du logement dans un but de chauffage ou de rafraîchissement.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air est divisé en quatre phases complémentaires. Tout d’abord, le fluide frigorigène se vaporise en captant la température de l’air extérieur. La vapeur ainsi obtenue est compressée afin d’augmenter sa pression. C’est durant la phase de condensation que la chaleur est transmise à l’intérieur de la maison. Pour finir le cycle, le fluide frigorigène passe par le détendeur pour diminuer la pression et pouvoir recommencer le cycle.

Les pompes à chaleur permettent de réduire les factures d’énergie par rapport à l’usage d’une climatisation classique. En effet, l’électricité nécessaire pour faire tourner le fluide frigorigène dans une PAC est largement inférieure à celle requise par les autres équipements de chauffage.

Une installation par un professionnel

L’installation d’une pompe à chaleur doit être minutieuse et précise. Les étapes comprennent le choix d’un équipement de chauffage à air de qualité, la pose et le raccordement des divers éléments constitutifs ainsi que la manipulation du fluide frigorigène. Tout au long du processus, il existe des précautions et des mesures de sécurité à bien respecter. L’idéal est de faire appel à un professionnel certifié RGE, éventuellement qualifié QualiPAC (spécialement dédiée aux pompes à chaleur).

Le prix d’installation d’une pompe à chaleur dépend généralement du type de ce dispositif. Une pompe à chaleur air-air est avantageuse en termes de tarif de pose, étant une pompe à chaleur aérothermique et non géothermique. En moyenne, le coût d’installation d’une PAC est compris entre 3 000 euros et 7 000 euros. Il tient compte des travaux nécessaires, du type de pompe et du tarif de la main-d’œuvre.

Comment choisir sa pompe à chaleur air-air ?

La PAC air-air comprend trois éléments principaux : l’unité extérieure, le circuit du fluide frigorigène et l’unité intérieure avec les émetteurs de chaleur. Les critères de choix d’une pompe à chaleur pour un appartement reposent sur ces éléments, de façon à adapter le système au confort thermique recherché.

Le choix du compresseur est important, car c’est la pièce maîtresse du PAC. Pour cet élément de l’unité extérieure, veillez à concilier solidité, efficience et faible consommation énergétique en choisissant par exemple entre un compresseur scroll ou un compresseur rotatif. Il est important de prendre un équipement bien protégé pour éviter une baisse de rendement due à des facteurs extérieurs (humidité, givre, neige).

Pub

En ce qui concerne l’unité intérieure, votre choix doit surtout se baser sur la puissance du ventilo-convecteur. C’est l’unité intérieure de la pompe à chaleur qui va diffuser la chaleur.

D’un autre point de vue, les PAC se différencient par leur coefficient de performance ou COP. Il s’agit du rapport entre la puissance électrique utilisée par le compresseur et la puissance calorifique délivrée par l’unité intérieure. Un COP élevé reflète un bon équipement.

Où installer sa pompe à chaleur ?

Installer une pompe à chaleur nécessite peu de travaux. Néanmoins, c’est une opération sophistiquée qui doit suivre quelques règles importantes, surtout au niveau de l’emplacement des unités.

L’unité extérieure

Pour l’unité extérieure, choisissez l’endroit le mieux adapté pour la positionner. Le bruit de la pompe à chaleur est assez important. Aussi, par respect à votre entourage, vous devez la placer éloignée de vos voisins. Toutefois, veillez à choisir un grand espace côté cour, jardin ou balcon. Pour maximiser la protection de l’unité extérieure contre les aléas climatiques, il est important de l’abriter au minimum, tout en évitant la proximité de la pente d’un toit. Le choix du bon endroit est aussi essentiel pour l’esthétisme de votre domicile.

L’unité intérieure

La mise en place de l’unité intérieure est généralement plus aisée. Elle doit se trouver au niveau des places non chauffées de votre maison avec une source d’électricité à proximité pour l’alimentation. Le raccordement entre les deux unités de la pompe à chaleur air-air s’effectue à l’aide de tuyauteries capables de transmettre le fluide frigorigène et de contenir les calories.

Aides et subventions pour l’achat et l’installation

Comme la pompe à chaleur air-air est une solution écologique, des aides et subventions permettent de faire des économies assez considérables au cours de votre achat. Comme aide de l’état pour une pompe à chaleur, l’offre « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah est idéale pour cette installation. La Prime Effy, encore peu connue, permet également d’amortir les dépenses dues aux travaux. Malheureusement, le crédit d’impôt pompe à chaleur n’existe pas, l’installation d’une PAC air-air n’est pas éligible à la CITE.

Pub

Entretien de la pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-air est un gros investissement. Elle doit faire l’objet d’un entretien annuel obligatoire pour être maintenue en bon état. Les deux unités doivent être bien nettoyées en les décrassant des éventuelles poussières ou feuilles d’arbre qui peuvent nuire à leur bon fonctionnement. L’usage d’un aspirateur est recommandé pour retirer facilement les saletés. Les filtres (à air et à charbon actif) doivent être changés une à deux fois par an selon leur état.