Installer une climatisation : les étapes à suivre

L’installation d’une climatisation devient actuellement indispensable aux habitats. Avec les périodes estivales qui s’annoncent de plus en plus chaudes, notamment suite à la destruction de la couche d’ozone, les climatiseurs sont plus que jamais sollicités. Il existe de nombreux types de climatiseurs et leur installation n’est pas une mince affaire. Découvrez comment installer convenablement et efficacement une climatisation.

Pub

À qui faire appel pour l’installation d’une climatisation ?

Pour l’installation de votre climatiseur, deux choix s’offrent à vous. Soit vous faites appel à un professionnel en investissant un surplus d’argent, soit vous effectuez l’installation par vos propres soins et compétences.

Pour la première option, vous léguez entièrement la responsabilité à une personne qualifiée. Celle-ci va vous aider à choisir le type de climatiseur qui conviendra le mieux à votre propriété. L’intérêt de cette confiance se base surtout sur la qualité de la pose de l’installation, qui ne peut s’avérer qu’optimale. Un service après-vente est généralement proposé pour effectuer des maintenances sur le climatiseur, pour des contrôles du fluide frigorigène et pour vérifier l’efficacité de l’équipement.

Si vous souhaitez vous occuper vous-même de l’installation de votre climatisation, vous devez avoir un minimum de connaissances en climatisation, en plomberie et en bricolage. Il va également vous falloir de nombreux équipements, comme des perceuses, un marteau, des tournevis.

Quels sont les préparatifs obligatoires avant l’installation d’une climatisation ?

L’installation d’une climatisation n’est pas faite que de perçage de mur et d’accrochage du climatiseur. Un bon nombre d’éléments à anticiper figure dans la liste des étapes à suivre.

Les démarches administratives

La pose d’une climatisation nécessite tout d’abord une demande de travaux auprès de la mairie. Il pourra s’agir d’un permis de construire si le travail requiert une augmentation de la surface du bâtiment. Dans le cas contraire, une déclaration de travaux devra se faire auprès de la mairie et l’installation ne pourra commencer qu’après accord de cette dernière. À noter qu’un refus de votre demande est bel et bien possible pour certaines raisons.

Pour la climatisation appartement, l’accord des autres copropriétaires est un élément en plus à considérer. Pour les locataires, les démarches sont entièrement réalisées par le propriétaire. Ce dernier se charge de déposer la demande de travaux à la mairie pour avoir les autorisations d’installer un nouveau système de climatisation dans sa propriété.

Pub

Faire une étude du logement

Pour déterminer le bon équipement à installer, vous devez étudier votre logement. Il s’agit de dresser un bilan thermique du local et de repérer les faiblesses de celui-ci. Le système de chauffage, les vitrages, la toiture, les murs et l’orientation de la maison doivent être considérés. Il est également important de connaître chaque matériau utilisé constituant l’habitat afin d’estimer la résistance thermique de la maison.

Ces études permettent d’établir les besoins énergétiques de la zone à climatiser en période de froid ou de chaleur, et de choisir facilement le type de climatiseur à adopter. De plus, grâce à ces données, vous pourrez facilement déterminer l’emplacement idéal vote système de climatisation.

Comment poser un climatiseur ?

L’installation d’un climatiseur comprend généralement la pose de l’unité extérieure et de l’unité intérieure. Cependant, les étapes peuvent varier selon le type de climatiseur choisi.

La climatisation réversible

Aussi appelée pompe à chaleur réversible, la climatisation réversible assure le chauffage en hiver et la fraîcheur en été. À noter qu’il existe en deux catégories : la climatisation mono split et double split (ou climatisation bi split). Leur installation s’effectue en deux étapes. Vous avez plusieurs choix pour ce type d’installation, notamment la climatisation centralisée, la climatisation à eau glacée, la climatisation à détente directe ou la climatisation à gaz.

L’unité extérieure est mise en dehors du logement, collée au mur ou posée sur une dalle en hauteur, mais généralement à un endroit bien espacé. Assurez-vous qu’elle soit bien fixée. Quant à l’unité intérieure, elle se fixe sur le mur, à l’intérieur de la maison. Il est recommandé de placer les deux unités de part et d’autre d’un même mur sur, un même niveau pour faciliter la liaison. Le raccordement est assuré par perçage du mur et à l’aide de tuyaux. Les connexions électriques doivent également s’installer de la même manière. Le fluide frigorigène se puise directement à partir du réseau source de fluide frigorigène, selon le type de climatiseur.

La climatisation monobloc

Seuls les climatiseurs monoblocs ne comprennent pas d’unité extérieure. Pour opter pour ce type de système, vous aurez le choix entre une climatisation à eau et une climatisation à eau perdue. Vous pouvez également opter pour une climatisation mobile ou une unité murale. Les climatiseurs doivent être connectés à des sources d’eau et à une sortie d’évacuation à proximité.

Pub

Comment finaliser votre installation ?

Votre installation doit toujours se terminer par une vérification poussée de tout le système. Vérifiez le câblage électrique, ainsi que les conduites et les raccordements pour vous assurer qu’il n’y a aucune fuite d’air ni d’eau. En testant le fonctionnement de votre climatisation, observez le débit d’air de l’équipement et sa régulation. Assurez-vous que la température de consigne et la température réelle concordent et restent constantes.