Isolation du sol : principe et fonctionnement

L’isolation du sol est un investissement économique sur le chauffage. Elle vise à réduire les sensations de froid et de chaleur intenses liés au plancher. Il existe plusieurs types d’isolant et divers techniques pour isoler le sol. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation du sol.

Pub

Pourquoi isoler le sol de la maison ?

Globalement, l’isolation est une technique bien réputée pour minimiser les déperditions de chaleur à l’intérieur d’une maison. Dans un bâtiment, les pertes de chaleur sont réparties sur toutes ses surfaces, notamment la toiture, les murs, les portes et les fenêtres, le pont thermique, le sol ou le plancher.

Même si le revêtement du sol en parquet, moquette ou carrelage fait déjà office d’isolation, le sol peut encore représenter jusqu’à 10 % de la déperdition de chaleur. Si vous voulez conserver une température bien modérée chez vous, l’isolation du sol devra figurer dans vos plans.

Par ailleurs, l’isolation thermique est la solution la plus économique en matière d’énergie. Bien que les systèmes de chauffage économes évoluent inexorablement, tels que les radiateurs à inertie, ce type d’équipement requiert toujours de l’électricité. Contrairement à ces derniers, l’isolation d’une maison est un investissement unique et à long terme. Elle vous fera économiser une belle somme sur votre facture d’énergie liée au chauffage.

Comment fonctionne l’isolation du sol ?

L’isolation du sol reprend le même principe de fonctionnement que tout autre type d’isolation thermique. Il s’agit de limiter les échanges de chaleur avec l’extérieur, mais cette fois, grâce au plancher. Le but est de conserver l’énergie de la maison en se passant des climatisations, des ventilateurs et des radiateurs. L’isolation permet de maintenir une température agréable et adéquate, surtout pendant les saisons hivernales et estivales.

Isoler le sol revient à ajouter une couche d’isolant en soutien des revêtements du plancher. L’ensemble des revêtements et de l’isolant va augmenter la résistance thermique du sol. Les sensations de froid et d’humidité émanées par le sol ne se ressentiront plus. Ce type d’isolation permet également de contribuer à l’isolation phonique entre deux niveaux.

Quel isolant choisir pour isoler le sol ?

Le choix d’un isolant pour l’isolation habitat dépend de plusieurs critères. Il concerne le type de matériau isolant, leurs performances thermiques liées à l’isolation épaisseur, leur prix ainsi que leur impact écologique. Pour le sol, il existe principalement trois catégories d’isolant :

  • les isolants synthétiques ;
  • les isolants minéraux ;
  • les isolants biosourcés.

Les isolants synthétiques sont des produits fabriqués à partir de produits pétroliers à l’exemple du polystyrène. L’isolation du sol en polyuréthane figure parmi les plus utilisées, suite à ses performances thermiques, mais surtout grâce à son faible coût par rapport aux autres alternatives.

Pub

Les isolants minéraux sont obtenus à partir de roches volcaniques et du verre. Il s’agit de la laine de roche et de la laine de verre. Ce sont les meilleurs isolants thermiques dotés d’une diffusivité énergétique et thermique très faible. Pour cet avantage, leur coût reste encore très élevé.

Finalement, les isolants biosourcés sont les matériaux utilisés pour une isolation écologique. Ils proviennent directement de la biomasse végétale ou animale. Existant en plusieurs types, l’isolation chaux chanvre et l’isolation fibre de bois sont les plus communes pour l’isolation intérieure.

Comment isoler le sol ?

L’isolation du sol s’inscrit dans les travaux de rénovation ou de construction d’un bâtiment. La technique varie en fonction de la place du plancher : au-dessus d’un terre-plein, au-dessus d’un vide sanitaire ou encore au-dessus d’une pièce non chauffée. Le vide sanitaire représente l’espace vide entre le sol de la maison et le sol naturel.

Isolation par le dessus

Cette technique d’isolation est appliquée pour les maisons construites sur terre-plein. Généralement, elle accompagne la construction même du bâtiment. Elle consiste à réaliser une isolation dalle béton, soit grâce à un ensemble de couche isolante avec une chape, soit directement avec une chape isolante comme le bétostyrène.

Isolation par le dessous

L’isolation par le dessous concerne les emplacements pourvus d’un vide sanitaire ou d’une pièce non chauffée sur son dessous. Dans ce cas, les panneaux isolants rigides ou les couches de chape flottante peuvent être posés sur le plafond du vide ou de la pièce non chauffée.

À quel prix isoler le sol ?

Le prix d’une isolation intérieure varie en fonction du type d’isolant, de son épaisseur, de sa technique de pose et de la prestation. Il est toujours conseillé de faire appel à des professionnels pour l’isolation du sol, car les travaux doivent être très précis. Le tarif de la pose est estimé en moyenne à 40 € par heure.

Pub

En ce qui concerne les matériaux d’isolation, le prix au mètre carré des panneaux isolants classiques (polystyrène, fibre de bois, laine de roche) ne dépasse généralement pas les 20 €. Le prix peut aller jusqu’à 50 € pour les planchers à hourdis et chape isolante. Une isolation par le dessus revient plus chère qu’une isolation par le dessous, à cause du volume de travail nécessaire.