Isolation intérieure ou extérieure des murs : laquelle choisir pour faire des économies d’énergie ?

L’isolation des murs, par l’intérieur ou l’extérieure est une excellente alternative pour améliorer le confort thermique intérieur d’un logement, mais aussi, et surtout de réaliser d’importantes économies d’énergie. Avant de vous lancer, nous vous aidons à faire le bon choix entre les deux techniques d’isolation.

Pub

L’isolation intérieure : mise en œuvre simplifiée et coût modéré

L’ITI ou Isolation Thermique par l’Intérieur est la technique la plus courante en France.

Les matériaux

Le choix des matériaux à utiliser pour isoler votre maison de l’intérieur dépend généralement de votre budget et de l’effet que vous recherchez.

  Points positifs Points négatifs
Isolant naturel (le chanvre) Ecologique La texture est rêche, ce qui rend difficile la recoupe des rouleaux.
Isolant minéral (la laine de verre) Le prix (le moins cher) Résiste mal à la compression
Isolant synthétique Isolation thermique optimale Durée de vie limitée
Isolant nouvelle génération Excellente capacité isolante Le prix

L’isolation thermique des murs par l’intérieur peut être mise en œuvre selon deux techniques :

  • Les panneaux composites ou complexes de doublage
  • La contre-cloison à ossature métallique.

Pourquoi préférer l’ITI ?

Les avantages :

  • Economique
  • Conserve l’aspect extérieur de la façade
  • Facile à poser
  • Améliore l’isolation acoustique de l’habitat
  • Supprime totalement l’effet de paroi froide dans les maisons.

Les inconvénients :

  • Réduit la surface habitable
  • Ne résout pas tous les ponts thermiques
  • Les travaux perturbent l’accès aux différentes pièces de la maison
  • Possibilité de surconsommation d’énergie due à une faible inertie thermique en hiver et en été.

L’isolation extérieure : pour un gain de place et une efficacité thermique

L’ITE ou Isolation Thermique par l’Extérieur est une technique consistant à poser un isolant sur toute la façade des murs. Les matériaux sont ensuite recouverts de revêtement pour protéger l’isolant. Elle est principalement utilisée lors d’une réhabilitation.

Les matériaux et les techniques de mise en œuvre

Les matériaux utilisés pour une isolation extérieure sont nombreux, dont les isolants minéraux, les isolants thermiques et la fibre de bois.

Il existe différentes techniques d’ITE :

L’ITE sous bardage, utilisant la laine de verre 32 ou 35. Elle consiste à fixer une ossature bois sur toute la surface des murs. Puis disposer l’isolant entre chaque montant de bois. Un film pare-pluie sera ensuite appliqué pour apporter une protection supplémentaire à l’isolant.

Pub

L’ITE par panneaux enduits permet de coller ou visser directement l’isolant sur les murs. Puis de recouvrir l’isolant par un treillis et d’un enduit de finition.

L’ITE par enduit isolant, utilisant un isolant végétal ou minéral. Il s’agit de coffrer ou de projeter un ou plusieurs couches d’enduit isolant sur les murs, et de le recouvrir d’enduit de finition.

Les avantages et inconvénients

Les avantages :

  • Gain de place dans la surface habitable de la maison
  • Réduction de la consommation d’énergie en chauffage
  • Conservation de l’inertie des murs
  • Les travaux ne perturbent pas les occupants de l’habitation
  • Traitement efficace des ponts thermiques
  • Performances thermiques optimales

Les inconvénients :

  • Un coût élevé
  • Nécessite une demande d’autorisation de travaux
  • N’est pas adaptée à tous les types de parois

Les coûts

Le coût de revient de l’isolation per l’extérieur varie en fonction de votre zone géographique et des matériaux utilisés. Le prix de l’ITE est nettement plus onéreux que l’ITI. Le coût oscille entre 60 et 200 euros le m² pour un isolant recouvert d’enduit, et de 150 à 180 euros le m² pour une vêture.

En revanche, l’isolation par l’intérieur est moins coûteuse et présente un bon rapport qualité/prix. Comptez entre 20 et 40 euros pour le m².

Les aides financières

Le gouvernement accorde différentes aides financières pour l’amélioration des performances énergétiques des habitations. Ainsi, l’ITE et l’ITI peuvent bénéficier de la TVA à 7 %, du crédit d’impôt ou de l’Eco-PTZ. Bien évidemment, ces aides sont octroyées sous certaines conditions.

À noter :

Pub

Certains organismes et collectivités locales tels que l’Anah et l’ADEME offrent également des aides pour ces types de travaux.