Isolation thermique : tout ce qu’il faut savoir

Avoir une bonne isolation est le meilleur moyen de faire des économies en matière d’énergie. Elle réduit de manière significative les besoins énergétiques d’une maison. Tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation.

Pub

Les avantages à avoir une bonne isolation

Une bonne isolation est la base d’une maison économe en énergie. C’est pour cette raison que les réglementations thermiques, telles que la RT 2012 augmentent petit à petit l’épaisseur minimale obligatoire pour l’isolation. En hiver, elle limite les déperditions thermiques et emprisonne la chaleur l’intérieur de la maison. Cela va aider à réduire les besoins en énergie des résidents. Contrairement à ce que l’on peut penser, elle est tout aussi essentielle en été. Elle joue le rôle de filtre en empêchant la chaleur extérieure d’entrer dans la maison. Cela permet de garder une température plus fraîche en été pour un confort optimal.

Outre les économies d’énergie, une bonne isolation thermique est également synonyme de bonne isolation phonique. La matière remplie d’air emprisonne le son. L’isolant permet également de réduire les ponts thermiques, ce qui évite les problèmes liés à l’humidité. Elle offre donc une température homogène dans toute la maison.

Les différentes techniques d’isolation

Il existe différentes manières de poser les isolants, à choisir en fonction du budget et des contraintes de la structure de la maison.

Pub

Isolation par l’intérieur

C’est la technique d’isolation qui est la plus répandue en France. Pour cela, l’isolant est coincé entre les murs intérieurs et les murs extérieurs. Elle a l’avantage d’être peu coûteuse et reste éligible aux subventions si elle est posée par un professionnel. Elle est de plus facile à mettre en place, et l’intervention d’un professionnel n’est pas obligatoire. Toutefois, dans le cadre d’une rénovation, la pose devient quelque peu contraignante. Avec cette technique, il y a quelques mètres carrés de perdus, car l’isolant est placé en intérieur. Il y a également le problème de perméabilité qui n’est pas rare.

Isolation par l’extérieur

Pour cette méthode de pose, l’isolant se trouve entre les murs et l’extérieur. Elle a l’avantage d’être facile à effectuer en rénovation sans réduire la surface habitable. Contrairement à l’isolation par l’intérieur, il y a moins de ponts thermiques et elle ne craint pas l’eau, donc pas de problèmes d’humidité. Elle a également une bonne inertie thermique en été comme en hiver pour un meilleur confort pour les résidents. Rappelons que l’isolation par l’extérieur est aussi éligible aux subventions à condition d’être posée par un professionnel. Revers de la médaille, elle est plus onéreuse que la pose par l’intérieur.

Isolation répartie

Avec l’isolation répartie, l’isolant fait partie de la structure porteuse. Il existe deux catégories d’isolation répartie : isolation Monomur® et isolation répartie à ossature bois et métallique. Dans le cas de cette dernière, l’isolant est placé entre les montants. Elle est généralement utilisée dans les maisons à ossatures bois ou métalliques et dans les maisons traditionnelles avec charpente en bois ou en métal. C’est une technique assez courante et bon marché. Elle est également éligible aux subventions étatiques.

Pub

Pour l’isolation Monomur®, il n’y a qu’un seul matériau pour la structure et l’isolation. Les matériaux les plus utilisés par les fabricants sont la brique, le béton cellulaire et la paille. Toutefois, de nouvelles techniques telles que l’Isolasup et Twinstone ont vu le jour, mais elles restent encore peu utilisées et souffrent d’un manque de retours venant de ceux qui les ont déjà essayés. L’avantage est qu’il n’y a qu’un seul matériau à utiliser, donc une seule main d’œuvre. L’isolation Monomur® offre une bonne inertie thermique en été comme en hiver. Malgré cela, la pose demande le savoir-faire d’un expert, ce qui peut coûter cher.