La production d’électricité renouvelable occupe un quart de la consommation française

Le dernier bilan de 2019 fait état de la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité. Le rendement des ressources durables a été conséquent, car elles ont couvert 23 % de la consommation électrique. Le gouvernement ambitionne un objectif de 40 % à l’horizon 2030.

Pub

Panorama de l’électricité renouvelable en France métropolitaine

Chaque trimestre et à chaque fin d’année, le Syndicat des énergies renouvelables ou SER, RTE, l’Agence Opérateurs de Réseaux d’Énergie (ORE), l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF) se mobilisent. Cet ensemble d’associations brosse le panorama de l’électricité renouvelable en France métropolitaine. La dernière édition du 31 décembre 2019 dresse le bilan de chaque filière.

La puissance totale de toutes les énergies renouvelables atteint 53 609 MW en fin 2019. Ces chiffres soulignent une hausse de 2 347 MW comparés à l’année précédente. La part des ressources durables est passée à 23 % de la couverture totale de la production d’électricité de France métropolitaine. Ce pourcentage démontre une croissance légère de 22,9 % par rapport à 2018.

Constat de l’énergie éolienne

Le parc éolien a dévoilé une montée en puissance en 2019. La filière a produit 16 494 MW d’électricité au 31 décembre 2019. 572 MW de production ont été recensés sur le dernier trimestre. La croissance du secteur a augmenté de 1 361 MW. Pour l’horizon 2023, la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) veut générer un parc entre 21 800 à 26 000 MW.

Durant le dernier trimestre, le secteur a fourni 11,5 TWh d’électricité contre 34,1 TWh durant les 12 derniers mois. Ces chiffres montrent une hausse de 21,3 % comparés à 2018. La filière a enregistré un record de production le 13 décembre 2019 avec un volume de 13 330 MW. Son taux d’approvisionnement en électricité a grimpé de 7,2 %. Pour le dernier trimestre, le taux a atteint 9 %.

Pub

Constat de l’énergie solaire

Dans la filière solaire, la puissance du parc est de 9 436 MW au 31 décembre 2019, dont 200 MW ont été raccordés au cours du dernier trimestre. Tout au long de l’année, 890 MW ont été raccordés, ce qui est identique à 2018. En fin 2023, la PPE projette un parc compris entre 18 000 de 21 000 MW.

Rappelons que la filière a produit en 2018 un volume de 11,6 TWh. Elle confirme son développement de 7,8 % par rapport à l’année précédente. Elle occupe aujourd’hui 2,5 % de la consommation électrique annuelle. Le secteur a recensé une hausse de production en août 2019 avec un taux de couverture de 4,3 %. Le record a été battu le 13 mai 2019 avec une production de 7 379 MW.

Constat de l’énergie hydroélectrique

Pour l’énergie hydroélectrique, le parc a connu une hausse légère avec une puissance de 25 557 MW. Ce volume bat celui de 2018 qui était de 21 MW. 55,5 TWh ont été affectés aux réseaux, soit une réduction de 12 % comparé au rendement de 2018. Le dernier trimestre a été marqué par un rebondissement avec 16,9 TWh, soit 58 % de plus que le dernier trimestre 2018. Son taux de couverture correspond à 11,7 % en 2019 et à 13,2 % durant les 3 derniers mois.

Pub

Constat des bioénergies

Pour finir, le panorama a étudié la production d’électricité des bioénergies. Cette filière affiche une puissance de 2 122 MW avec 75 MW de nouvelles capacités. 32 MW ont été connectés aux réseaux sur les 3 derniers mois. En 2019, la production a atteint 7,7 TWh, soit une croissance de 3,4 % par rapport à 2018. En 2019, elle occupe ainsi une part de 1,6 % de l’électricité consommée, ce qui correspond à celui de 2018.