Le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique

L’eau chaude sanitaire peut être produite de différentes manières. Parmi les appareils les plus prisés, il y a le chauffe-eau thermodynamique. La découverte du fonctionnement réel de ce dispositif peut vous aider à mieux le cerner et à faire un choix judicieux de vos équipements. Le but étant de réduire la facture et de rester dans un cadre écologique.

Pub

Chauffe-eau thermodynamique : comment ça marche ?

Le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique est dérivé de celui de la pompe à chaleur. Doté d’une pompe à l’intérieur de laquelle se trouve un ventilateur, le chauffe-eau thermodynamique laisse ce dernier aspirer l’air environnant qui va ensuite chauffer un fluide frigorigène ou liquide caloporteur dans un circuit fermé. Le fluide chauffé vire à un état gazeux qui va ensuite passer sous le compresseur de l’appareil. La chaleur produite va se diffuser dans le ballon de stockage d’eau par un échangeur thermique.

Dès lors, vous obtenez votre eau chaude sanitaire. Dans son circuit fermé, le fluide frigorigène va refroidir pour recommencer le cycle de production d’eau chaude. Si l’appareil capte gratuitement l’air environnant, il lui faudra quand même un certain volume pour pouvoir fonctionner de façon optimale.

Chauffe-eau thermodynamique : de quel volume d’air a-t-il besoin ?

Pour disposer de sa forme liquide, le fluide frigorigène doit rester à une température de -5 °C minimum. Afin de trouver sa forme gazeuse responsable de la production d’eau chaude, la température varie entre ce seuil et 35 °C. Aussi, l’idéal pour le chauffe-eau thermodynamique est un emplacement permettant de capter l’air intérieur du domicile, en l’occurrence la salle de bain ou la buanderie.

De plus, cette pièce doit disposer d’un certain volume à raison de 20 m³, soit l’équivalent d’une superficie de 10 m² minimum. Il est aussi possible de placer l’appareil dans une pièce plus réduite et de capter l’air dans une salle connexe à l’aide d’une gaine. Bien entendu, cela nécessite plus de travaux lors de l’installation.

Chauffe-eau thermodynamique : d’où provient l’air utilisé ?

Il est évident que le chauffe-eau thermodynamique utilise une énergie renouvelable de façon simplifiée, en captant l’air naturel qui circule dans la pièce où il est installé ou la pièce connexe dédiée à cet effet. Cet air peut provenir de votre ventilation, notamment de la VMC ou plus rarement de l’air extérieur. Ce dernier présente une efficacité amoindrie surtout en hiver, car l’air froid n’est pas propice au bon fonctionnement de l’appareil. Et si nous abordions les réels avantages de ce dispositif ?

Chauffe-eau thermodynamique : quels sont les principaux avantages ?

Si le modèle est choisi suivant sa performance et que son installation suit les normes, le chauffe-eau thermodynamique vous permettra d’obtenir de l’eau chaude sanitaire toute l’année, quelle que soit la saison. Un ballon d’eau chaude de 300 L peut pourvoir aux besoins de 4 à 6 personnes dans un logement.

De plus, cet appareil dispose d’une résistance électrique lui conférant la force nécessaire en cas d’augmentation des besoins en eau chaude. Ce système d’appoint vous assure une production d’eau chaude continue. En ce qui concerne le temps de chauffe, il est de 8 heures pour un ballon de stockage de 250 L.

Pub

Enfin, il vous permet d’économiser jusqu’à 70 % sur votre facture d’énergie. Jusqu’ici, son rendement est meilleur que celui du chauffe-eau électrique et celui de la chaudière. Il vous reste à connaître le budget à prévoir pour faire installer le chauffe-eau thermodynamique dans votre logement.

Chauffe-eau thermodynamique : combien coûte cet appareil ?

Pour assurer son bon fonctionnement et obtenir un rendement significatif, il est recommandé de confier l’installation du chauffe-eau thermodynamique à un professionnel compétent et certifié RGE. Cela vous permet en même temps d’obtenir certaines aides de l’État, notamment le crédit d’impôt allant jusqu’à 30 %.

Dans tous les cas, l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique est abordable, surtout en comparaison avec les autres appareils de chauffage. Le prix varie en fonction du volume du ballon de stockage. Pour installer un modèle performant avec un ballon de 300 L, comptez entre 2 000 et 4 000 €.

Enfin, vous n’avez plus qu’à définir les détails permettant de reconnaître la performance d’un chauffe-eau thermodynamique.

Chauffe-eau thermodynamique : quel label de qualité choisir ?

La performance énergétique d’un appareil repose principalement sur la qualité du modèle. Pour vous en assurer, il est recommandé de vérifier le label de qualité.

Certains modèles affichent uniquement la norme NF électricité, un label qui n’assure pas entièrement la qualité de l’appareil.

La norme NF Performance Chauffe-eau, par contre, vous offre une garantie en matière de performance et de sécurité.

Pub

N’oubliez pas la sélection pertinente de l’installateur qui assure également en grande partie le bon fonctionnement de l’appareil ainsi que son entretien régulier. Prêt pour votre futur chauffe-eau ?