Les aides de l’Anah en 2020 : est-ce pour vous ?

L’Anah prévoit depuis plusieurs années des subventions pour aider certains ménages français dans leurs rénovations en vue de lutter contre la précarité énergétique et améliorer le confort du logement. Différents travaux sont éligibles, mais il existe en contrepartie des conditions qui sont révisées annuellement. Voici les évolutions des aides de l’Anah pour 2020.

Pub

Un rappel sur l’Anah

L’Anah ou Agence nationale de l’Habitat a pour objectif principal d’aider les ménages à améliorer leur qualité de vie au niveau de leur habitation. Les aides couvrent les travaux généralement liés au chauffage, à l’isolation et aux équipements sanitaires et s’adressent aux propriétaires aux revenus modestes et très modestes. Ce plafond préétabli est l’une des principales conditions d’éligibilité à cette forme d’aide.

Les conditions d’éligibilité aux aides de l’Anah

Outre les conditions de revenus, les aides de l’Anah sont soumises à quelques critères et prérequis avant d’être octroyées.

Les conditions selon la situation du logement

Avant tout, le logement doit avoir été construit depuis plus de 15 années précédant la date de la demande de l’aide. Le logement doit également vous appartenir et constituer votre résidence principale durant les 6 années suivant les travaux. Enfin, vous ne devez pas avoir bénéficié d’un PTZ ou prêt à taux zéro depuis les cinq dernières années qui ont précédé la demande.

Les prérequis pour les travaux à entamer

Pour prétendre à une quelconque subvention venant de l’État, il est évident que vous devez avoir comme projet de réaliser des travaux de rénovation ou de réhabilitation dans votre logement. Cependant, ils ne concernent ni la construction neuve, ni l’agrandissement, ni la décoration.

Ces travaux ne doivent pas non plus commencer avant le dépôt de votre dossier. Quant aux dépenses, elles doivent faire 1 500 € au minimum pour être subventionnées. Sachez aussi que si vous prétendez à une aide Habiter Mieux Sérénité, un enregistrement des Certificats d’Économie d’Énergie ou CEE doit être déposé auprès de l’Anah avant le début des travaux. Enfin, comme pour toute rénovation, le recours à un professionnel certifié RGE est d’office.

Le plafond de ressources pour bénéficier des aides de l’Anah

Le plafond de ressources étant une condition importante pour savoir si l’on peut jouir ou non de cette aide, il convient de connaître tous les détails à travers ce tableau. Il s’agit d’un récapitulatif des revenus à ne pas dépasser en fonction du nombre de personnes habitant dans le logement.

Pub
Nombre de personnes habitant le foyerRevenus annuels en Île-de-FranceRevenu annuel dans les provinces
120 470 € (revenus très modestes)14 790 € (revenus très modestes)
24 918 € (revenus modestes)18 960 € (revenus modestes)
230 044 € (revenus très modestes)21 630 € (revenus très modestes)
36 572 € (revenus modestes)27 729 € (revenus modestes)
336 080 € (revenus très modestes)26 013 € (revenus très modestes)
43 924 € (revenus modestes)33 346 € (revenus modestes)

Les différentes subventions de l’Anah

Les aides de l’Anah sont divisées en plusieurs catégories :

  • Habiter Serein pour la réhabilitation d’un logement insalubre ou en très mauvais état ;
  • Habiter Sain, une aide qui s’adresse aux personnes séniores et handicapées afin que le logement s’adapte à leurs conditions ;
  • Habiter Facile et Habiter Mieux Sérénité pour les travaux de rénovation énergétique ;
  • Habiter Mieux pour sécuriser le logement.

Selon chacune de ces aides, le montant de la subvention octroyée par l’Anah est variable. Pour Habiter Serein qui engage de lourds travaux, l’aide peut aller jusqu’à 50 000 €. Quant à Habiter Sain, le plafond est de 20 000 €. Il en va de même pour Habiter Facile et Habiter Mieux.

Habiter Mieux (agilité ou sérénité) est une subvention octroyée en faveur des travaux de rénovation énergétique. Sont regroupés dans ce domaine l’isolation, l’amélioration ou le remplacement du système de chauffage, le changement des ouvertures en vue d’une meilleure performance thermique et bien d’autres encore.

Habiter Sain s’adresse aussi à ceux qui souhaitent améliorer la plomberie ou les équipements sanitaires. L’aide ne concerne pas seulement les personnes âgées et handicapées. Les travaux servent à améliorer l’usage de tous les équipements et de réduire la facture d’eau et de chauffage.

Prime Habiter Mieux

En complément de l’aide Habiter Mieux, une prime pourra être ajoutée si les économies d’énergie prévues par les travaux sont à 25 % minimum. Cette prime s’élève à 10 % du montant  hors taxes des travaux engagés. Bien entendu, une vérification par des experts est impérative.

Pub

Bref, les aides de l’Anah sont ouvertes à tous les foyers aux revenus modestes soucieux d’améliorer leur confort de vie intérieure et la performance thermique de leur logement en vue d’une réduction de factures. Renseignez-vous auprès de l’Anah pour vérifier votre éligibilité. Dans le cas d’un refus, d’autres types de subventions comme le crédit d’impôt ou MaPrimRénov méritent un coup d’œil.