Les modes de chauffage les plus écologiques

Le chauffage occupe une place considérable dans le budget mensuel de chaque ménage. C’est pourquoi la sélection du système de chauffage conditionne le revenu des foyers. Voici donc des indications sur les systèmes de chauffage les plus écologiques et économiques. Ces quelques pistes vous permettront de maîtriser votre consommation énergétique et votre facture d’électricité tout en vous mettant au vert.

Pub

Se chauffer à l’énergie solaire

L’énergie solaire demeure à ce jour l’énergie la plus propre sur le marché. La ressource ne génère aucun gaz à effet de serre et elle reste gratuite. Cependant, son exploitation exige au préalable une installation de technologies photovoltaïques. Les panneaux solaires se déclinent en plusieurs dimensions et sous une multitude de modèles, selon vos préférences et besoins. Ces dispositifs captent les rayons solaires et les convertissent en énergie. Celle-ci est ensuite utilisée pour chauffer la maison et produire de l’eau chaude sanitaire. Toutefois, la production est variable en fonction des conditions météorologiques.

Se chauffer grâce au mix énergétique

Afin de réduire votre facture d’électricité tout en faisant preuve de respect envers l’environnement, orientez-vous vers le mix énergétique. Comme son nom l’indique, il combine plusieurs sources d’énergie. Quelques couples prédéfinis sont plébiscités par les connaisseurs car ils assurent un rendement énergétique optimal: solaire – fioul, gaz naturel – solaire et solaire — énergie géothermique. L’ajout d’une autre source en plus de celle solaire permet une production énergétique abondante. Afin d’équilibrer au mieux le bilan carbone, les professionnels combinent les énergies les plus polluantes avec celles moins polluantes.

Se chauffer au bois

Le chauffage au bois est sans doute le modèle le plus économique et le plus commun. Une poêle à bois, une cheminée ou une chaudière suffisent pour profiter d’un bon confort thermique. Le bois a l’avantage de s’adapter à tous les types d’équipements, que ce soit un chauffage central ou un chauffage d’appoint. Avec une poêle, le rendement avoisine les 70 %, ce qui constitue un excellent apport. De plus, le matériau ne propage ni dioxyde de carbone ni gaz carbonique, ou à dose infinitésimale.

Pub

Utiliser la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est présente dans la majorité des installations de chauffage actuelles. Elle est utilisable dans une construction ancienne, sous quelques conditions. Son installation ne requiert que quelques travaux, même si le chantier demande un investissement conséquent. Cependant, le rendement reste optimal et la facture d’énergie se divise par 3. Le système puise son énergie à partir de l’air ambiant, de l’eau d’une nappe phréatique et de la chaleur. Il est donc propre et économique.

Employer un chauffage électrique

Le chauffage électrique occupe 35 % du marché du chauffage. En plus d’être le plus répandu, il est le plus onéreux. Son atout principal réside dans sa performance, car quelques instants suffisent pour profiter d’une bonne chaleur domestique juste après son allumage. Ce rendement élevé a un prix. En effet, l’équipement est très énergivore et demande ainsi une grande précaution d’usage. Dans un esprit écoresponsable, optez pour le chauffage électrique au sol. Son fonctionnement se limite à un branchement à un câble chauffant réparti sur la surface du sol. Son installation requiert l’intervention d’un professionnel certifié.

Pub

Installer des murs chauffants

Le chauffage électrique au sol et les murs chauffants relèvent du même principe. Toutefois, les murs chauffants utilisent des câbles introduits dans les murs. Ces derniers sont équipés de tuyaux rattachés à une chaudière. Le système convient aussi bien à un bâtiment neuf qu’à un bâtiment ancien. Le faisceau technique est dissimulé dans du ciment avant d’être protégé par un revêtement mural. Pour profiter de sa fonctionnalité, une dépense d’environ 100 euros par mètre carré est à prévoir.