Nouvelle génération de panneaux solaires dans le paysage des Hauts du Doubs

C’est une grande première dans l’est de la France. De nouveaux genres de panneaux solaires viennent d’être mis en place. Derrière ce projet ambitieux se trouve le Syndicat intercommunal d’électricité de Labergement-Saint-Marie.

Pub

Apparition de panneaux solaires intelligents

Bonne nouvelle dans l’est de la France, dans le Haut-Doubs, où des panneaux solaires nouvelle génération ont été installés. L’initiative en revient au syndicat intercommunal d’électricité de Labergement-Saint-Marie ou SIEL qui réunit 10 communes. Les dispositifs ancrent leurs fondations sur les reliefs du Haut-Doubs, au pied du Mont d’Or. Les 6 panneaux qui surplombent la vallée sont dotés de 2 axes motorisés qui permettent aux trackers de suivre la course du soleil. Rappelons qu’un tracker solaire consiste en un équipement capable de produire de l’énergie toute la journée en suivant l’orientation du soleil. Le système oriente les panneaux en azimut et en élévation en vue d’accroître leur productivité.

Approvisionner plus de 100 foyers

Après un mois de fonctionnement, le porteur du projet a réalisé un petit bilan. Le résultat est incroyable. En effet, le rendement dépasse de 20 à 25 % la production escomptée. Un tracker produit 25 à 27 kilowatts d’énergie par heure, alors qu’il ne devrait générer que 21 kW. Sachant qu’un tracker approvisionne 15 foyers, Maxime Monnier, technicien chez SIEL, se réjouit particulièrement du résultat, car si la production maintient cette tendance, le projet permettra d’alimenter plus de 100 foyers dans le Haut-Doubs. Au printemps, le syndicat prévoit l’ajout de 6 installations supplémentaires.

Pierre-Albert Vionnet, directeur du SIEL, a également manifesté sa satisfaction face à ce constat. Il affirme que « c’est l’équipe qui compte, les échanges entre les hommes, l’addition des idées et des compétences, le respect ». Il estime que « seul, je ne ferai rien comme un chef d’orchestre sans musiciens ». Le groupe syndical et les élus politiques forment une équipe gagnante qui s’investit à fond dans l’intérêt du territoire.

Un emplacement stratégie favorable à un bon rendement

L’ouest de la France est toujours balayé par les vents marins. À l’inverse, l’est, dont le Haut-Doubs, est épargné de l’excédent de sel et de brouillard. De plus, la région ne souffre d’aucune pollution industrielle. Le climat y est plutôt clément, les précipitations sont abondantes, la neige recouvre le sol en période hivernale, enfin le soleil est toujours au rendez-vous. Toutes les conditions sont remplies pour faire des lieux un emplacement favorable à la production d’électricité à partir du soleil.

Pub

À ces avantages climatiques s’ajoutent des terres végétales déclassées, des surfaces foncières optimisées en vue de recevoir les futurs trackers. Le directeur de SIEL prévoit une durée de vie de 5 ans pour chaque panneau solaire.

Festival des énergies vertes

Sur le trajet qui sépare Labergement-Sainte-Marie de Rochejean, on relève la présence de plusieurs installations. En effet, le territoire est jalonné de 3 sites hydroélectriques, de 6 panneaux photovoltaïques et de 3 bornes de recharges de voiture électriques ainsi que de 2 stations pour vélos. Ces équipements ont dû être implantés du fait de la production hydraulique devenue par trop aléatoire. Aussi, l’énergie générée est-elle immédiatement injectée dans les réseaux avant d’être consommée par les clients, ce qui laisse entendre un circuit de distribution relativement court.

6 000 clients répartis dans 10 communes

Le SIEL a été créé à la fin du 19e siècle, en 1897. Les 10 communes qui le composent sont :

Pub
  • Fourcatier-Maison Neuve
  • Hôpitaux-Neufs
  • Hôpitaux-Vieux
  • Labergement-Sainte-Marie
  • Métabief
  • Longevilles-Mont-d’Or
  • Saint-Antoine
  • Touillon-et-Loutelet
  • Vaux-et-Chantegrue
  • Rochejean

Il compte 6 000 clients, dont des particuliers, des agriculteurs, des PME, des PMI et des artisans. La petite entreprise compte 8 salariés : 4 électriciens, 4 agents administratifs en plus du directeur.