Quel type de ventilateur choisir ?

Il existe plusieurs astuces pour profiter d’un bon confort en été. Parmi les bons plans se trouve l’utilisation d’un ventilateur à la fois économique et performant. Le marché propose divers modèles, allant du ventilateur à pales aux ventilateurs sans pales, en passant par le brasseur d’air. Voici un aperçu de leurs spécificités et prix.

Pub

Le ventilateur à pales

Si vous aimez la simplicité, optez pour le ventilateur à pales, le modèle le plus ancien. L’hélice est raccordée à l’axe du moteur. Celui-ci l’entraîne, créant un mouvement d’air. L’hélice est de taille variable allant de 10 à 50 cm de diamètre (essentiellement pour les ventilateurs d’ateliers) et les plus gros ventilateurs à pales possèdent une puissance de 200 W. Le mécanisme génère un bruit assourdissant pouvant nuire à votre confort acoustique. Le dispositif se stabilise grâce à la présence d’un socle ou d’un pied, à l’image du ventilateur de plafonds et du brasseur d’air.

Le brasseur d’air

Le brasseur d’air est un modèle doté d’une puissance phénoménale. Il s’utilise dans les zones vastes comme au sein des ateliers. Il est fabriqué à partir de l’acier et peut se poser à même le sol en produisant un débit d’air entre 150 m3 à 400 m3/minute. Peu encombrant et performant, on peut s’en procurer à partir de 50 euros pour les modèles les plus simples.

Le ventilateur sur socle

Le ventilateur sur socle et le ventilateur de table sont considérés comme des accessoires portables. En effet, ils se posent aisément sur votre table de bureau ou dans votre salon. Leur poids facilite leur transport à travers toutes les pièces.

Le modèle basique offre une performance optimale, compte tenu de son prix abordable. Pour 15 à 50 euros, vous pouvez vous procurer un ventilateur standard affichant un débit d’air de 20 m3 à 50 m3/minute. Seul bémol, ce ventilateur ne permet aucun réglage.

Le ventilateur sur pied

Si vous ne savez pas quel ventilateur utiliser pour votre maison, arrêtez votre choix sur le ventilateur sur pied. L’appareil se situe à mi-chemin entre le ventilateur sur socle et le brasseur d’air. Sa puissance dépasse celle du modèle sur table, car elle peut atteindre 100 m3/minute. Son rayon d’action est donc plus vaste. De plus, ce dispositif propose des options de réglages de vitesse et de rotation. Prévoyez une somme comprise entre 30 à 150 euros pour en faire l’acquisition.

Son avantage premier réside dans le contrôle de sa hauteur. Certaines marques plus sophistiquées incluent un brumisateur dans le système, une option profitable en période de canicule. À noter qu’il est assez encombrant.

Pub

Le ventilateur de plafond et le ventilateur mural

Songez au ventilateur de plafond ou au ventilateur mural si vous ignorez quel ventilateur choisir pour votre chambre. Le modèle supprime le problème de stockage et rafraîchit une vaste surface. Son usage soulève quelques travaux complexes au préalable utilisant une perceuse et des chevilles. Sachez aussi que cet accessoire doit être raccordé au réseau d’alimentation de votre maison.

Les modèles performants peuvent changer leur sens de rotation, une capacité pratique en période hivernale. Le ventilateur peut en effet orienter la chaleur vers le bas. Pour un tel système, comptez entre 50 à 100 euros.

Le ventilateur à colonnes

Également appelé ventilateur centrifuge, le ventilateur à colonnes obéit à un mécanisme simple. À défaut d’avoir une hélice, il possède une roue dotée de pales qui tourne dans un carter. Il en découle de l’air frais qui peut, ou non, être canalisé. En plus d’être insonore, il est peu énergivore. Toutefois, ces avantages cachent un débit d’air extrêmement faible. Son usage doit se limiter au rafraîchissement de votre chambre. Comptez entre 30 à 200 euros d’investissement.

Le ventilateur sans pales

Le ventilateur sans pales appartient à la nouvelle génération. La technologie suit un mécanisme complexe imaginé par un constructeur d’aspirateur sans sac anglais (avant d’être perfectionné par les marques). Silencieux et performant, le modèle s’acquitte d’un coût assez conséquent à partir de 250 euros ! Prenez garde aux contrefaçons qui sont équipées d’une hélice dissimulée dans le bloc du moteur. Elle transmet un filet d’air mince dans le cerceau. Grâce au phénomène aérodynamique, le débit d’air qui en découle est 15 fois supérieur à celui des standards.

Les critères de choix d’un bon ventilateur

Si vous éprouvez encore des difficultés à savoir quel ventilateur choisir pour vous soulager de la canicule, prenez en compte ces critères :

Pub
  • la surface à ventiler ;
  • le débit d’air ;
  • les options de réglages disponibles ;
  • le prix ;
  • l’insonorisation ;
  • le modèle ;
  • les options de confort.

Par ailleurs, le couplage du ventilateur avec un climatiseur offre un meilleur résultat. En effet, la ventilation brasse l’air, tandis que la climatisation le refroidit. Veillez tout de même à combiner les bons matériels. Un ventilateur de plafond et un climatiseur ne peuvent qu’augmenter votre facture. Optez plutôt pour un ventilateur à pales et un climatiseur split.