Récupération d’eau de pluie : comment ça fonctionne ?

La récupération d’eau de pluie est un geste à adopter pour économiser de l’énergie. Les propriétés de l’eau pluviale correspondent entièrement aux diverses utilisations quotidiennes. Toutefois, pour accueillir ce type de système, l’habitat doit répondre à certaines exigences techniques et géographiques. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la récupération d’eau de pluie.

Pub

Le principe de la récupération d’eau de pluie

La récupération d’eau de pluie est un acte économique. Dans un foyer, toutes les tâches quotidiennes ne nécessitent pas forcément l’usage d’eau potable. Vous pouvez, en alternatif, utiliser de l’eau de pluie, par exemple pour le remplissage de votre piscine. À noter que l’eau de pluie est de ph 5 et l’eau de pluie composition est riche en sulfates, sodium, calcium et ammonium.

L’installation d’un système de récupération d’eaux pluviales est un investissement économique durable, à valeur ajoutée instantanée. Elle vous permet d’économiser jusqu’à 45 % sur vos factures d’eau. D’ailleurs, cette dernière est une source d’énergie qui commence à se faire rare. Cet investissement met à votre disposition une eau de pluie écologique permettant de préserver le peu d’eau douce restante sur Terre.

Le principe de la récupération d’eau de pluie est simple. Elle se fait généralement par le toit qui accumule l’eau pluviale. Cette dernière est acheminée via un réseau unitaire vers une cuve à eau de pluie permettant à la fois de la stocker et de la distribuer pour diverses utilisations.

Les étapes requises pour un système de récupération d’eau de pluie efficace

Installer un récupérateur d’eau de pluie est indéniablement un acte économique. Toutefois, pour un maximum d’efficacité, il est essentiel de commencer par une étude complète de l’habitat. Pour cela, plusieurs critères sont à prendre en compte.

Établir les possibilités offertes par votre habitat

La récupération d’eau de pluie dépend en premier lieu de votre situation géographique. Le climat et la géologie sont donc les premiers critères à considérer. Ils permettent de déterminer si l’investissement vaut la peine d’être réalisé. En ce qui concerne la géologie plus particulièrement, elle définit les propriétés du sol pour la mise en place du réservoir.

Les critères techniques concernent surtout l’architecture de la maison, dont sa toiture. Il est important d’évaluer la surface ainsi que la pente de votre toit. Par exemple, le zakomar, modèle de toiture russe, est très limité en termes d’usages pour récupérer l’eau pluviale. L’estimation de la quantité récupérable s’effectue en multipliant la surface du toit par la pluviosité de votre région.

Pub

Diagnostiquer vos besoins en eau de pluie

Avant de vous lancer dans la récupération d’eau de pluie, vous devez évaluer votre consommation et vos besoins en eau. Ce qui inclut les travaux d’arrosage, de lavage et de nettoyage en plus des eaux utilisées pour les toilettes (si elles peuvent être évaluées).

Reliez la quantité d’eau nécessaire estimée à la possibilité offerte par votre habitat pour savoir si vous pouvez obtenir la quantité d’eau pluviale suffisante pour vos besoins (de l’eau de pluie arrosage, de l’eau de pluie pour w.c., et de l’eau de pluie piscine). Il est également recommandé d’adopter certains gestes pour économiser l’eau.

Les Composants du système de récupération d’eau de pluie

Un système de récupération d’eau de pluie est globalement composé de trois éléments :

  • la surface de captage (toiture de la maison ou de l’abri de jardin) ;
  • les conduites d’acheminement d’eau ;
  • le stockage d’eau de pluie.

Pour avoir un système efficace et adapté, il est impératif de choisir de bons équipements. Il est préférable de choisir un système muni de filtre. Le filtre à eau de pluie peut être soit un système de purification soit un couvercle muni de grillage à poser au-dessus du déversoir d’orage et des gouttières. Pour le réservoir du récupérateur eau de pluie à enterrer, choisissez la bonne capacité dès l’installation pour ne pas avoir à en adopter un autre.

Pour la distribution de l’eau de pluie récupérée, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser un récipient pour la distribuer manuellement, ou installer une pompe à eau de pluie. Cette dernière vous permet de distribuer l’eau suivant le réseau d’eau extérieur ou intérieur, en fonction de votre utilisation.

Procéder à l’installation

L’installation du récupérateur d’eau de pluie est simple. Deux choix de placement sont possibles pour la cuve. Si cette dernière est enterrée, un sol adéquat est requis. Si elle est placée en extérieur, une surface plane et bien solide est nécessaire. Vous pouvez par exemple, fendre du rondin et obtenir plusieurs supports, mais ils doivent tous être stables.

Pub

La cuve doit être entièrement couverte pour éviter la formation d’algues et la prolifération de micro-organismes. Il faut penser à mettre un trop-plein pour éviter les débordements. N’oubliez pas de mettre un point de vidange permettant de nettoyer votre cuve plus facilement. Si votre jardin est couvert, vous pourrez également récupérer l’eau de pluie abri de jardin et relier les conduites au réservoir.