Simplification du tri des déchets recyclables à partir du 1er janvier à Lyon

À Lyon, à compter du 1er janvier 2020, les emballages, qu’ils soient en carton, en plastique ou en métal, pourront être jetés dans les mêmes bacs. Les consignes de tri doivent en principe être mises en vigueur en 2022 dans tout l’hexagone, conformément à la loi sur la transition énergétique. Cependant, dans la métropole de Lyon, il a été décidé que ces directives seront appliquées dès le 1er janvier afin de simplifier la tâche aux ménages.

Pub

Le tri des déchets recyclables facilité en vue de l’amélioration de la collecte des déchets

Cette décision devrait faciliter la vie aux foyers tout en améliorant le mécanisme de collecte des déchets. Ainsi, à compter du 1er janvier 2020, le règlement sur le tri des déchets recyclables sera modifié au sein de toutes les communes lyonnaises.

Isabelle Nehlig, la responsable communication marketing en charge de la propreté, souligne que les règles de tri seront moins drastiques en ce qui concerne les emballages en métal et en plastique. Si les bacs jaunes étaient uniquement réservés aux bouteilles et flacons en plastique, ils pourront désormais accueillir l’ensemble des emballages en plastique : sachets de surgelés, paquets de fromages râpés, pots de yaourt, barquette en polystyrène, tube de dentifrice…

Les emballages en métal pourront également être jetés dans ces bacs jaunes : plaquettes de médicaments, capsules de bouteilles, boîtes de cosmétiques, tubes en aluminium, dosettes de café, etc. Ce sera aussi le cas pour les emballages en carton et en papier.

Des règlements moins exigeants pour inciter la population à la propreté

Les règles sur le tri des déchets ont été atténuées, notamment pour que la collecte soit meilleure, sachant qu’à Lyon, la population ne se conforme guère au tri imposé. À l’heure actuelle, plus d’un tiers du contenu des bacs jaunes constitue des mauvais tris. Cela veut dire qu’environ 30 % des déchets ne passent pas par les centres de tri.

Pub

En simplifiant le mode de tri aux ménages, la métropole souhaite réduire le taux de refus de tri à moins 24 % à l’horizon 2025. Ce, tout en renforçant le ramassage des déchets recyclables. Le problème est que les déchets sont pour la plupart déposés dans les bacs gris, lesquels sont pourtant destinés aux ordures ménagères.

D’après la récente analyse de caractérisation entreprise par les services de la métropole, les poubelles contiennent encore 18 % de cartons et papiers, 20 % de plastique et près de 4 % de verre et de métaux. Jusqu’en 2025, la métropole compte recueillir 10 500 tonnes d’ordures ménagères de plus sur une année, incluant les papiers et les emballages. Cela équivaut à 6 kg de déchets par habitant. Elle espère en outre accroître la collecte de déchets en verre de 3 000 tonnes de plus par an, ce qui équivaut à 1 kg par habitant.

Des mesures déjà prises pour atteindre ces objectifs

Afin d’atteindre tous les objectifs qu’elle s’est fixés, la métropole de Lyon a déjà entamé des campagnes de communication auprès de la population lyonnaise. Dans cette perspective, la collectivité travaillera étroitement avec les ambassadeurs du tri afin de guider et conseiller les Lyonnais, dans les quartiers où le pourcentage de refus de tri est le plus important.

Pub

Par ailleurs, la métropole lyonnaise a pris des dispositions en vue de réaliser des rectifications techniques dans les centres de tri. Paprec Recyclage, qui se charge de la collecte de 50 000 à 70 000 tonnes par an de déchets recyclables de Lyon, vient de fêter l’inauguration d’un centre de tri « hautes performances » à Chassieu. Cette centrale est équipée d’un robot ainsi que de trieurs optiques pourvus d’une reconnaissance infrarouge, permettant de répartir automatiquement les déchets.