Système solaire combiné : que faut-il savoir ?

Le système solaire combiné ou SSC est un dispositif source d’énergie très intéressante pour réaliser des économies. Différent du chauffe-eau solaire, il combine deux sources d’énergie pour produire de l’eau chaude sanitaire et réchauffer la maison. Voici les détails importants.

Pub

Qu’est-ce que le système solaire combiné ?

Tel que son nom l’indique, le système solaire combiné est une installation qui dispose de capteurs solaires thermiques. Ces derniers tirent leur énergie du soleil. À la différence des panneaux photovoltaïques, le SSC diffuse et répand l’énergie captée à l’aide d’un caloporteur. De cette manière, vous obtenez de l’eau chaude sanitaire ainsi qu’un bon chauffage pour votre habitation.

Néanmoins, il faut savoir que le SSC ne peut pas couvrir tous les besoins en énergie de la maison surtout lorsque l’ensoleillement est insuffisant. D’où son caractère combiné. Il s’agit d’une association sous différentes formes avec un autre système permettant d’utiliser une autre énergie notamment le gaz ou le fioul.

Quels sont les types de système solaire combiné ?

Il existe principalement deux types de SSCsuivant le système de stockage de chaleur utilisé. Le premier concerne l’hydro-accumulation qui stocke la chaleur dans un ballon dans lequel vous allez puiser de manière ponctuelle l’eau dont vous avez besoin pour le chauffage ou pour l’eau chaude sanitaire.

Le second type de système solaire combiné est le plancher solaire direct qui, tel que son nom l’indique, conduit directement le fluide caloporteur jusqu’à la dalle en béton, lieu de stockage de la chaleur. Cette dernière va ensuite diffuser progressivement la chaleur. Mais comment le SSC fonctionne-t-il réellement ?

Comment fonctionne le système solaire combiné ?

Nous avons déjà une petite idée de la manière dont cette installation fonctionne. Tel un chauffe-eau solaire classique, il lui faut s’apparenter à un système mixte, à quelques différences près. Concrètement, il faut que le système solaire combiné soit associé à une autre installation pour que la maison puisse disposer de la chaleur dont elle a besoin de manière continue. Ici, il existe trois options :

Les deux premières constituent le SSC à hydro-accumulation.

D’une part, on peut opter pour le chauffage à appoint intégré qui est relié directement à une autre source de chauffage. Ce peut être une chaudière à gaz, pompe à chaleur ou autre, le but étant de relayer le système solaire combiné lorsque l’énergie solaire est insuffisante.

D’autre part, on peut recourir au chauffage à appoint séparé qui met en jeu une autre source d’énergie entièrement indépendante du SSC. Ce peut être un poêle à granulés de bois, une cheminée à insert ou autres. Dans ce cas, une mise en route est nécessaire lorsque le SSC ne peut plus subvenir à vos besoins de chauffage.

Pub

Enfin, il reste une troisième et dernière option qui concerne le plancher solaire direct. Cette installation ne nécessite pas de ballon d’eau de stockage. Les capteurs diffusent directement la chaleur dans la dalle qui se chargera de la redistribution dans toute la maison.

Mais quels sont les réels avantages de ce système ?

Quels atouts tirer du système solaire intégré ?

Le premier avantage contribue à la réduction de la facture de chauffage puisqu’il s’agit d’une installation tirant son énergie de l’ensoleillement. L’économie peut aller de 10 à 50 % selon le système installé.

En outre, il s’agit d’une énergie renouvelable qui vous conduit à un usage réduit d’une source non renouvelable. Ce qui confère au SSC un caractère écologique. Vous vous demandez alors quel type de système solaire combiné choisir ?

Pour quel système solaire combiné opter ?

Tout dépend du type de travaux à réaliser, de vos besoins en énergie et de la configuration de votre habitation. Le plus judicieux est de faire appel à un professionnel pour évaluer les points essentiels et indiquer le système adapté.

À noter que le système solaire combiné de type plancher solaire direct est surtout recommandé pour la construction, étant donné qu’il s’agit d’une installation complexe. Le coût peut aussi être plus élevé que les autres systèmes. C’est pourquoi les bâtiments de grande envergure sont les plus enclins à cette installation.

Vous pouvez aussi choisir le SSC avec chauffage à appoint de type intégré ou séparé, qui revient moins cher et plus facile à installer. Dans tous les cas, le coût d’installation du système solaire combiné peut être amorti avec l’économie d’énergie que vous vous ferez en quelques années.

Pub

Enfin, il ne faut pas lésiner sur la compétence du professionnel qui réalisera les travaux. Parmi les points à considérer figure la certification RGE de l’artisan qu’il faut vérifier. Si les travaux sont effectués dans les normes, l’installation d’un système solaire combiné pourra vous faire bénéficier d’une aide de l’État.