Ventilation double flux : quelles aides et subventions ?

La ventilation se décline en plusieurs modèles ayant chacun ses spécificités. La ventilation double flux est l’un des plus prisés sur le marché. Afin de vous aider dans son installation, obtenez différentes aides de l’État suivant certaines conditions.

Pub

Un rappel sur la ventilation double flux

Il convient de rappeler en quelques lignes le fonctionnement réel d’une ventilation double flux avant de connaître les aides possibles pour son installation.

Fonctionnement

La cuisine, la salle de bain et la buanderie sont les pièces les plus exposées à l’humidité nécessitant la présence d’une ventilation. Toutes les pièces de la maison requièrent un renouvellement d’air afin de préserver de cette dernière. À cet effet, la VMC, notamment la ventilation double flux, peut être la solution.

Trois principaux éléments composent le système :

  • le premier concerne les deux réseaux servant de passage de l’air vicié et de l’air renouvelé ;
  • le second élément est l’échangeur thermique associé à un système de récupération de condensats ;
  • enfin, il reste la prise d’entrée et la sortie d’air.

Avantages

À la différence de la VMC simple flux, la ventilation double flux fait croiser l’air neuf et l’air vicié dans son échangeur thermique sans mélanger les deux flux. Mieux encore, ce système en plus de brasser l’air, réutilise les calories de celui-ci pour produire l’air chaud dont vous avez besoin au sein de votre habitation. Enfin, les risques d’encrassement sont réduits et la qualité de l’air est améliorée.

Le coût d’installation d’une ventilation double flux

En comptant le prix du matériel et celui de la pose, l’installation d’une ventilation double flux varie entre 3 000 et 7 000 €. Ce tarif inclut un choix de matériel performant et les services d’un professionnel certifié. Mis à part le crédit d’impôt, quelques subventions peuvent vous aider dans l’installation de votre ventilation double flux.

Les aides liées à la ventilation double flux

La ventilation double flux permet d’aérer la maison en été, mais également de renforcer le chauffage en hiver. Avec une performante installation, vous pouvez espérer réduire votre consommation énergétique et payer moins de factures. De plus, vous pouvez prétendre à des aides financières venant de l’État.

Pub

Aides de l’Anah : Habiter Mieux Agilité

L’Anah ou Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat est une entité publique œuvrant dans l’accompagnement des foyers aux revenus modestes qui veulent effectuer des travaux de rénovation ou de réhabilitation dans leur logement.

À cet effet, Habiter Mieux Agilité permet d’acquérir une aide jusqu’à 50 % du montant HT de la facture (coût d’installation et prix de la ventilation double flux compris) suivant un plafond de revenus. Si vos ressources sont très modestes, vous obtiendrez cette aide sans que celle-ci ne dépasse les 10 000 €. Dans le cas où vos revenus sont un peu plus élevés suivant les conditions de ressources, l’aide est de 35 % dans la limite de 7 000 €. Vous aurez également une prime Habiter Mieux qui s’élève à 10 % du montant HT de vos dépenses.

TVA à taux réduit

Tous les logements ayant été construit depuis au moins deux ans pourront faire l’objet d’une TVA à taux réduit si le propriétaire engage des travaux de rénovation énergétique ou de réhabilitation. Il peut s’agir de résidence principale ou secondaire, le taux reste le même : 5,5 %. Pour la ventilation double flux, c’est le fournisseur qui accorde directement cette TVA à l’acheteur.

L’éco-prêt à taux zéro

Il existe par ailleurs l’éco-prêt à taux zéro qui est destiné aux propriétaires de logement construits avant 1990. L’achat du matériel et l’installation peuvent faire l’objet d’un prêt à remboursement sans intérêt. Cependant, ce prêt nécessite ce qu’on appelle « bouquet travaux ». Il est requis de combiner d’autres travaux de rénovation avec l’installation de la ventilation double flux pour pouvoir bénéficier d’un PTZ. Par exemple, si vous remplacez votre système de chauffage tout en faisant installer une VMC double flux, vous pourrez obtenir un prêt à taux zéro de 20 000 à 30 000 € remboursable sur 10 à 15 ans.

Les aides locales

Enfin, il reste les aides locales spécifiques de votre collectivité territoriale. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître les conditions d’octroi de l’aide. En ce qui concerne la ventilation double flux en particulier, vous pouvez demander plus d’informations sur l’Espace Info-Énergie le plus proche de chez vous ou alors consulter le site de l’ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement).

Pub

Été comme hiver, la ventilation d’une maison reste indispensable. Avec les aides octroyées, vous n’aurez plus beaucoup de mal à faire installer ce système dans votre habitation et améliorer votre confort de vie tout en réduisant votre facture énergétique.