Assurance France 2020 : stress test climatique oblige

Nombreux sont les enjeux relatifs au climat. Afin de faire face à ces défis, les assurances et les banques adoptent progressivement quelques modifications dans leur politique. Pour savoir si les compagnies d’assurance et les banques sont à même de résister à une éventuelle crise financière d’origine climatique, le stress test a été développé à l’initiative du gouvernement, et entrera en vigueur dès cette année 2020. Le point sur le sujet.

Pub

Le stress test climatique : un passage impératif pour les assurances et les banques

Au terme du « Climate Finance Day » qui a eu lieu à la fin du mois de novembre 2019, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances a indiqué que pour le marché de l’assurance, l’enjeu écologique est de taille.

Dans ce contexte, le gouvernement a pris la décision de soumettre toutes les assurances, mais également les établissements bancaires de l’hexagone à des stress tests climatiques. Ceux-ci seront effectués par l’ACPR ou Autorité de contrôle prudentiel et de résolution et par La Banque de France.

La Banque de France suggèrera à partir de cette année 2020 trois types de tests aux organismes financiers et d’assurances, pour évaluer leur aptitude à se préparer à une potentielle crise climatique. Cela permettra ainsi de les aider à prendre les dispositions nécessaires afin que leurs activités puissent résister aux répercussions d’une telle crise climatique.

Lorsque les trois tests seront effectués, l’ACPR et la Banque de France en analyseront scrupuleusement les résultats. Ils seront ensuite publiés vers la fin de l’année 2020. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, explique que ce passage aux tests est primordial, pour mieux déterminer le genre de risques climatiques pouvant survenir. D’ailleurs, ces derniers font déjà leur apparition, cela a été constaté dans les bilans des assureurs et des banques.

En quoi consiste réellement le stress test climatique ?

Le stress test climatique est une sorte de test de résistance. Il permet de réaliser des simulations de scènes économiques pouvant se dérouler si une crise financière liée au climat venait à apparaître. Son objectif est en premier lieu de définir le niveau de préparation des instituts financiers, et en second lieu de mesurer les conséquences de ces situations.

Pub

Dans la conjoncture actuelle, le stress test climatique a été spécialement élaboré en tant que test de résistance face à une hypothétique crise financière climatique. Tout en testant les établissements d’assurances et les banques, cela aidera à renforcer leur activité.

Crise climatique : il faut s’attendre à une crise financière

Le public se rend actuellement compte des problèmes écologiques. Les acteurs économiques, y compris les compagnies d’assurances, sont sous pression. Tout le monde sait que le réchauffement climatique est un fait réel, comme c’est le cas également de la 6ème disparition de masse planétaire que plusieurs scientifiques ont déjà évoqué.

Parce que l’écologie touche chaque citoyen et que la crise climatique n’est pas seulement une prédiction, tous doivent s’y préparer afin de réduire au maximum les séquelles des catastrophes à venir. Avec le réchauffement climatique, le quotidien sera bouleversé, de même que le fonctionnement de la société. L’heure est donc à la préparation.

Pour les acteurs travaillant dans la branche finances et assurances, il s’agit non seulement de mettre en place des dispositifs œuvrant en faveur de la transition énergétique, mais aussi d’anticiper les impacts environnementaux. C’est ainsi que le lancement de la « finance verte » a débuté.

Pub

Dans tous les cas, le constat est qu’il est de plus en plus urgent d’aller dans le sens de la transition énergétique. De leur côté, les banques et les assurances ont tout intérêt à passer le stress test climatique pour rester à la hauteur de la situation actuelle et à venir.