Chaudière à bois : quelles aides et subventions ?

L’installation d’une chaudière à bois présente de nombreux avantages. Pour s’assurer de sa performance, il faut choisir des matériaux de qualité et un professionnel compétent. À quelles aides pouvez-vous prétendre afin de financer les travaux ? Les réponses dans ce billet.

Pub

Chaudière à bois : un système avantageux

Nombreux sont les avantages que l’on peut tirer de l’utilisation d’une chaudière à bois. À commencer par la variété de la forme du combustible : granulés, bûchettes, plaquettes, bûches, etc. Non seulement ce dispositif produit de la chaleur en vue d’obtenir de l’eau chaude sanitaire, mais il permet aussi de chauffer le logement.

Fonctionnement simplifié

Le principe de la chaudière à bois est simple. Elle utilise la combustion du bois placé en son intérieur afin de produire la chaleur. Avec un système performant, vous éviterez l’émission de fumées nocives durant la combustion, tout en augmentant le rendement de la chaudière, de quoi faire économiser de l’énergie.

Des atouts intéressants

Outre l’économie d’énergie, la chaudière à bois utilise un combustible qui est l’un des moins chers sur le marché. Qu’il s’agisse de bûches ou de granulés, vous pouvez les acquérir facilement et à bon prix dans votre région, pour ensuite les stocker et en faire usage progressivement.

De plus, ce système alimenté par le bois vous permet d’atteindre un haut rendement jusqu’à 90 %. Ce qui génère une économie d’énergie conséquente. Enfin, de nombreuses subventions sont disponibles pour aider les ménages français à acquérir cette chaudière.

Chaudière à bois : les aides disponibles

La chaudière à bois se trouve dans les premiers rangs sur le marché des énergies vertes. En choisissant de l’installer au sein de votre habitation, sachez que diverses aides étatiques sont à votre disposition, vous aidant dans le financement des travaux et pour l’acquisition de cette chaudière.

Habiter Mieux avec l’Anah

L’Anah ou Agence Nationale de l’Habitat accompagne des milliers de foyers français chaque année dans leurs travaux de rénovation énergétique. En principe, les aides de cette agence s’adressent aux ménages aux revenus modestes et très modestes.

Pour l’acquisition et l’installation d’une chaudière à bois, vous pouvez obtenir un financement couvrant jusqu’à 50 % du coût de l’installation. Une prime Habiter Mieux peut être ajoutée à ce montant. Quelques conditions principales sont tout de même prises en compte, notamment la propriété du logement, son occupation en tant que résidence principale et le respect des conditions de ressources. Ces dernières ne doivent pas dépasser le plafond imposé, variable selon chaque région. Une révision des revenus est effectuée chaque année. Vous en saurez plus en consultant le site de l’Anah. Un dernier point : les aides de l’Anah ne sont généralement pas cumulables avec d’autres subventions.

Pub

Crédit d’impôt

L’installation d’une chaudière à bois peut aussi vous permettre d’obtenir un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 30 %, de quoi accélérer le retour sur investissement. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez prétendre au crédit d’impôt pour la chaudière à bois en fonction de vos revenus.

Par contre, l’éligibilité repose sur les conditions suivantes :

  • la disposition d’une puissance nominale inférieure à 300 kW ;
  • le gain d’un rendement d’au moins 70 % après l’installation de la chaudière. Cette étude se fait par un professionnel ;
  • l’appartenance à la classe 5 ;
  • la justification du label Flamme Verte.

TVA à taux réduit

Cette réduction de la TVA s’applique directement sur votre facture globale, vous permettant d’obtenir un taux réduit à 5,5 % contre 20 % en temps normal. Tous les travaux et acquisitions de matériels liés à l’amélioration de la performance énergétique sont généralement éligibles à cette réduction d’impôt. Il est également accordé à toute installation dans le logement principal ou dans la résidence secondaire. Enfin, il peut être cumulé avec d’autres aides.

Éco Prêt à taux zéro

Tel que son nom l’indique, il s’agit d’un prêt à remboursement sans intérêts à des fins d’amélioration, en l’occurrence l’installation d’une chaudière à bois dans le cadre de la rénovation énergétique. Le montant dépend des ressources, de la situation par rapport au logement et de la date de construction de celui-ci qui doit être avant janvier 1990.

Généralement, le PTZ est accordé pour la réalisation d’un « bouquet travaux », soit plusieurs installations nécessitant un lourd investissement.

Prime Énergie

La Prime Énergie est majoritairement financée par les fournisseurs d’énergie et entre dans le dispositif des CEE. Il n’existe pas de conditions de revenus pour obtenir cette prime. Seules les conditions relatives au logement et au matériel convoité sont requises :

Pub
  • un logement faisant l’objet de travaux depuis plus de 2 ans ;
  • une chaudière à bois respectant le seuil d’émission de polluants prévus par la norme NF EN 303,5
  • un seuil de rendement exigé.

Prime Chaudière Conversion

Pouvant atteindre 4 000 €, suivant vos revenus et les conditions d’éligibilité, la Prime Chaudière Conversion fait également partie de ces aides. Cette prime est accordée par le gouvernement depuis 2019 pour aider les ménages français au remplacement de leur système de chauffage. Elle aussi connue sous le nom de « Coup de Pouce chauffage ».