Combien coûte le changement d’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est le dispositif qui produit le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Comme tout autre appareil ménager, ce matériel peut être sujet à une défaillance technique. Voici quelques indices sur les prix de son installation et sa réparation.

Pub

Le prix de l’installation d’une pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur varie en fonction du modèle et du type de dispositif.

Les écarts de prix

D’une manière générale, le tarif minimal de la pose se situe approximativement à 1 500 euros. Cette somme est majorée à 4 000 euros pour un coût moyen. Le coût final de la main-d’œuvre pour l’opération atteint 6 500 euros. La pose d’une pompe à chaleur air-air implique un coût minimum de 2 100 euros. Le tarif moyen se situe à 6 725 euros. Pour une telle opération, le prix maximal se situe à 11 350 euros. L’installation d’une pompe à chaleur performante requiert un budget compris entre 510 et 30 260 euros (avec un coût moyen de 11 150 euros environ).Le système est très apprécié pour son caractère écologique, malgré son prix relativement haut.

Faire appel à un professionnel

Les procédures d’installation d’une pompe à chaleur demeurent complexes et nécessitent donc l’intervention d’un professionnel. Lui seul est en mesure de réaliser les réglages précis afin d’optimiser les économies en matière de consommation énergétique. De plus, l’installation doit prendre en compte les conditions de l’habitation. Avant d’entamer les travaux, pensez à faire appel à un professionnel certifié RGE. Il est également important de faire jouer la concurrence afin de dénicher un bon prestataire au meilleur prix.

Pub

Les subventions à l’installation d’une pompe à chaleur

Il existe des aides financières proposées par le gouvernement pour aider les ménages les plus modestes à faire face aux travaux d’installation. En fonction du revenu de chaque foyer, la subvention peut aller jusqu’à 50 % du prix total de pose. Si vous recherchez un petit coup de pouce, pensez au Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). Cette aide prend en charge les 30 % du coût total d’installation. Il y a également l’éco-PTZ. Il s’agit d’un emprunt de 30 000 euros sans taux d’intérêt.

Le prix de la réparation d’une pompe à chaleur

Le mécanisme des pompes à chaleur repose en partie sur des échanges de chaleur. En apparence simple, ce principe peut rencontrer quelques dysfonctionnements.

Les différents coûts d’une réparation

Le prix dépend du type de réparation. Le dépannage de tuyauterie varie de 30 à 200 euros au ml (avec un prix moyen de 80 euros). Afin de remplacer le thermostat, il faut débourser entre 100 et 700 euros (pour un tarif moyen de 400 euros). Si la réparation est à effectuer au niveau du condensateur, le prix se situe de 150 à 650 euros (avec une moyenne de 400 euros).

Pub

Le prix selon le type de pompe à chaleur

Le coût à prévoir varie en fonction du modèle de la pompe à chaleur. L’aérotherme demeure le type le plus courant. Il tire les calories d’air à l’intérieur et à l’extérieur de l’habitation afin de répandre de la chaleur dans les pièces. Le modèle est très apprécié pour son coût d’installation et de réparation accessible à toutes les bourses. Le marché propose ensuite le procédé géothermique qui aspire l’énergie du sol afin de diffuser de la chaleur ambiante à travers la maison. Ce modèle performant souffre cependant d’un tarif assez élevé. Pour finir, l’hydrothermie fait usage des transferts de chaleur avec de l’eau. Son emploi se fait rare, car l’engin nécessite un point d’eau pour assurer son fonctionnement. Bien que chère à installer, sa réparation demeure à la portée de tous.