Combien de foyers épidémiques en France depuis le déconfinement ?

Le ministère de la Santé a fait état de 25 foyers épidémiques de coronavirus en seulement 7 jours. Le résultat est tombé une semaine après le déconfinement en France. Malgré le constat, 36 maires, dont ceux de Paris, de Bordeaux, de Nice et de Dijon exigent l’organisation du 2e tour des municipales en juin.

Pub

Des foyers à travers tout le territoire

Les nouveaux foyers de coronavirus en France depuis le déconfinement s’éparpillent à travers le territoire, en métropole comme en outre-mer. En outre :

  • 3 foyers en Auvergne-Rhône-Alpes ;
  • 3 foyers en Île-de-France ;
  • 2 foyers en Bourgogne-Franche-Comté ;
  • 3 foyers dans les Hauts-de-France ;
  • 8 foyers dans le Grand-Est ;
  • 1 foyer en Nouvelle-Aquitaine ;
  • 3 foyers dans les Pays-de-Loire ;
  • 3 foyers en Occitanie ;
  • 1 foyer en PACA ;
  • 2 foyers en Bretagne ;
  • 1 foyer de coronavirus en Guyane.

Par chance, la menace a épargné la Corse et la Normandie.

Deux battoirs identifiés comme des clusters

Alors que le déconfinement continue, le ministre de la Santé Olivier Véran appelle à la vigilance dans un message vidéo sur Twitter. L’homme alerte sur le « coronavirus qui continue de circuler sur le territoire ».

Deux clusters ont ainsi été détectés dans 2 abattoirs, à proximité d’Orléans et de Saint-Brieuc, ont déclaré les autorités sanitaires le dimanche 17 mai. Tous les salariés sont actuellement soumis à des tests de dépistages. Ces 2 foyers de coronarivus en France soulèvent une hypothèse selon laquelle les abattoirs seraient propices à la propagation de l’épidémie.

Pub

Dans son allocution, le ministre de la Santé se veut rassurant et souligne les « 50 000 tests réalisés par jour ». Il poursuit son intervention en déclarant que le système en place est tout à fait en mesure de « casser les chaînes de contamination ». Néanmoins, il estime que le bilan sanitaire post-confinement ne pourra être établi qu’après 15 jours.

Qu’en est-il des vacances estivales des Français ?

Les plaisanciers, les pêcheurs, les baigneurs et les surfeurs ont pu accéder aux plages et à l’eau bleu turquoise de la Méditerranée à l’Atlantique et à la Manche le samedi 16 mai. Pour rappel, Édouard Philippe, premier ministre français, avait annoncé l’autorisation de partir en vacances d’été le 14 mai dernier. Quand bien même, les pique-niques et les rassemblements sont toujours interdits depuis le déconfinement en France.

Les plages sont accessibles sous réserve d’un usage « dynamique », ce qui signifie que les protocoles de sécurité sanitaire restent en vigueur (interdiction de pratiquer des sports et des jeux collectifs).

Pour compléter l’intervention du premier ministre, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur a déclaré, samedi 16 mai, la possibilité d’ouvrir les autres plages en fonction des décisions des préfets. Son allocution s’est inscrite dans le cadre de son déplacement sur le Veules-les-Roses, en Seine-Maritime.

Pub

Bien que l’Ile-de-France compte parmi les principaux nouveaux foyers, la région a ouvert ses espaces verts, en l’occurrence 93 forêts publiques. Ont également ouvert leurs portes :

  • le Mont-Saint-Michel ;
  • les venelles médiévales de la cité de Carcassonne ;
  • le sanctuaire de Lourdes ;
  • le téléphérique de l’Aiguille du Midi à Chamonix ;
  • la cathédrale de Chartres.