Combien de temps est prévue durer la batterie d’une voiture électrique ?

La praticabilité de la voiture électrique, son accessibilité, son côté vert sont souvent mis en exergue. Pourtant, quelques questions reviennent sans cesse notamment concernant son côté non polluant. Combien de temps dure en vérité la batterie d’un tel véhicule ? Faut-il la remplacer souvent ? Est-elle faite à l’image des smartphones actuels dont la batterie ne résiste pas sur quelques années ? Faut-il s’en inquiéter ?

Pub

Les batteries des voitures électriques sont conçues pour durer dans le temps

Les batteries sur le marché ne sont pas produites par un même fabricant. Donc elles possèdent chacune leurs particularités. Si certaines s’usent à l’utilisation, d’autres ne résistent pas à l’usure du temps. Mais qu’importe le modèle, la marque ou le type de véhicule, il n’y a en réalité, aucune inquiétude à se faire à propos de la durabilité des batteries pour les véhicules électriques.

Les voitures sont en effet, conçues à la base pour durer et résister aux affres du temps. Leur sécurisation est sans cesse, optimisée et ne présente quasiment plus de failles. Il en est ainsi également de leur batterie, électrique ou pas. Il faut toutefois préciser que la batterie d’une voiture électrique est bien plus résistante que celle d’un véhicule thermique alimenté en carburant.

Les constructeurs veulent pousser la longévité moyenne des batteries des véhicules électriques jusqu’à environ huit à dix ans. Ceci représente dans les mille à deux mille cycles de recharge soit 200 000 à 500 000 kilomètres.

Selon l’utilisation faite dudit véhicule, le propriétaire pourra donc bénéficier de cette batterie électrique pendant dix à quinze ans. Les fabricants de batteries en lithium-ion visent quant à eux à atteindre une durée de vie qui s’étend bien au-delà des 2 000 cycles de recharge.

L’amélioration des habitudes d’utilisation, un garant de la longévité de la batterie

Donner des chiffres précis concernant la durée de vie d’une batterie est malaisé. Chaque approximation donnée est en effet facilement discutable. Il est connu que le vieillissement des batteries change d’un article à un autre. Un manque d’entretien ou un usage non adapté d’une batterie peut causer des dégâts irréversibles sur sa longévité en la raccourcissant.

Pub

D’autres facteurs peuvent aussi entrer en lice dans la réduction de cette espérance de vie. Les déplacements en période de grand froid ou de fortes chaleurs avec utilisation continue de chauffage ou de climatisation font partie de ces facteurs. De fortes accélérations, des arrêts brusques trop fréquents, la recharge avec une prise électrique classique… peuvent également altérer son autonomie.

Ces facteurs ne sont pas tous maîtrisables, mais en amoindrir les effets est toutefois possible. Pour ce faire, chaque utilisateur gagnerait grandement à améliorer ses habitudes au volant.

Le gonflage optimal des pneus, les charges partielles fréquentes, une conduite calme et peu agressive, la recharge avec la prise électrique adaptée… rallongent quant à eux, la durée de vie de la batterie d’un véhicule électrique.

Les batteries des voitures électriques peuvent prétendre à une seconde vie

Les anti-véhicules électriques arguent que les batteries desdites voitures sont non recyclables. C’est totalement faux ! Une fois arrivées en fin de vie, ces batteries ne sont pas du tout à jeter, bien au contraire. La prolongation de leur vie grâce à un recyclage permet d’en réduire l’empreinte carbone. Cela, les fabricants de véhicules électriques l’ont bien assimilé.

C’est pour cette raison qu’ils ont travaillé sur la possibilité de recycler les batteries au lithium.

Pub

Toutes les batteries en fin de vie sont donc récupérées. Elles ne peuvent peut-être plus s’acquitter de leur dessein initial qui est de propulser les véhicules électriques, mais elles peuvent toujours servir à d’autres fins. Elles peuvent par exemple soutenir la production d’énergie éolienne sur encore plusieurs années.