Comment entretenir une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur utilisent les énergies renouvelables pour produire le chauffage domestique. Ces solutions à la fois économiques et écologiques méritent un entretien à intervalle régulier pour garantir leur bon fonctionnement. Les opérations diffèrent en fonction du modèle. En plus de petits gestes anodins, la présence d’un professionnel est indispensable afin de garantir un rendement optimal et une meilleure maîtrise de votre consommation énergétique.

Pub

Le contrat d’entretien, la solution pratique

Une pompe à chaleur en piteux état impacte directement sur la facture énergétique de votre logement, d’où la nécessité d’un entretien régulier.

Pourquoi souscrire un contrat d’entretien ?

La signature d’un contrat d’entretien engageant les prestations d’un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) constitue une solution préventive de maintenance de votre PAC. À la différence d’une clause classique, un contrat d’entretien annuel (ou biannuel dans certains cas) implique une inspection à la loupe de tous les éléments de votre appareil. Nul besoin de vous vous inquiéter comment faire l’entretien d’une pompe à chaleur, le professionnel s’en chargera.

Les modèles d’une puissance frigorifique égale à 12 kW exigent un entretien obligatoire à raison d’une fois tous les cinq ans au minimum. Les modèles récents de pompe à chaleur utilisant une puissance équivalente nécessitent une vérification systématique dans l’année suivant leur mise en fonction afin de déterminer leur performance.

Quelles sont les vérifications nécessaires ?

Sont à vérifier au cours de la visite :

  • les performances de l’appareil ;
  • le fonctionnement du compresseur ;
  • le circuit frigorifique ;
  • l’étanchéité du circuit frigorifique ;
  • les connexions électriques ;
  • l’absence de dysfonctionnement ;
  • l’état des filtres ;
  • les débits ;
  • les températures ;
  • le dégivrage.

Le contrat d’entretien coûte entre 100 à 300 euros par an.

Que faut-il faire avec le fluide frigorigène ?

Les anciens modèles de pompes à chaleur intègrent des fluides frigorifiques préjudiciables pour l’environnement. C’est pourquoi leur remplacement est essentiel. Un changement complet du fluide frigorigène est facturé entre 150 à 400 euros par kilogramme de fluide. À noter que le remplacement est obligatoire pour les fluides appartenant aux catégories CFC et HCFC, à cause de leur émission de gaz à effet de serre. Au contraire, les fluides de type HFC sont recommandés, car ils sont exempts de chlore et présentent moins de risques sanitaires et écologiques.

Pub

De simples gestes au quotidien pour une meilleure performance de la pompe à chaleur

Comment nettoyer votre pompe à chaleur au quotidien ? Pour répondre à cette interrogation, inspectez en premier lieu la circulation de l’air dans le module externe et assurez-vous de l’absence de bouchons (de feuilles ou de brindilles). Au passage de l’hiver, dégivrez l’unité extérieure. Surveillez la quantité d’eau dans le circuit de chauffage central. Une insuffisance entraîne un arrêt du module hydraulique.

Effectuez régulièrement un dépoussiérage pour les pompes à chaleur à aérothermie, les pompes à chaleur air-air et les pompes à chaleur air-eau. Au besoin, utilisez de l’eau savonneuse pour parfaire l’opération. En fin de vie, votre dispositif doit être démonté par un professionnel qui récupérera son fluide frigorigène. Ce dernier sera ensuite recyclé ou détruit.

À chaque modèle son entretien

Le prix des prestations pour entretenir une pompe à chaleur est variable. Le nettoyage d’une PAC de piscine coûte entre 120 à 170 euros, tandis que celui d’une PAC résidentielle air eau basse se situe entre 130 à 250 euros.

Comment entretenir une pompe à chaleur air-air ?

La PAC air-air se décompose en unité extérieure et unité intérieure, nécessitant chacune un nettoyage régulier. Une vérification des pales d’aspiration du groupe extérieur est cruciale. Les circuits et ses éléments doivent être minutieusement contrôlés. Les ventilo-convecteurs du groupe intérieur doivent être exempts de poussière. Retirez aussi le filtre à air deux fois par mois.

Comment entretenir une pompe à chaleur air-eau ?

La pompe à chaleur air-eau reste un modèle phare sur le marché, car elle est éligible au crédit d’impôt de 30 %. D’autres subventions existent cependant, vous permettant d’alléger votre investissement. Comment entretenir votre pompe à chaleur air-eau ? Commencer par un nettoyage des capteurs d’air avant de dégraisser l’ensemble de l’équipement. S’ensuit une vérification de l’étanchéité des circuits afin d’éviter une fuite de fluide.

Un contrôle de la pression s’impose avant de recharger l’appareil en fluide frigorigène. La présence obligatoire de système de dégivrage automatique est obligatoire afin de prévenir les formations de givres sur le ventilateur extérieur.

Pub

Comment entretenir une pompe à chaleur géothermique ?

Son nettoyage s’opère à un intervalle d’un an, selon les exigences de la réglementation. Les installations dépassant les 12 kWh demandent une visite chez un technicien certifié QualiPAC. Les professionnels labellisés sont les seuls à même de manipuler les liquides caloporteurs. L’intervenant inspecte la pression du module hydraulique. Il vérifie l’absence de fuite qui pourrait impacter sur la performance de l’engin et sur l’environnement. Ses interventions coûtent entre 150 à 300 euros.