Comment réaliser une rénovation énergétique quand on est locataire ?

Très souvent, les locataires sont peu enthousiastes à financer des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation, estimant qu’il s’agit d’une obligation des propriétaires. Mais lorsque la situation se dégrade à un certain niveau, il faut prendre des mesures. Qu’avez-vous à gagner en réalisant des travaux de rénovation énergétique en tant que locataire ? Voici quelques réponses.

Pub

Locataires et performance énergétique en quelques chiffres

Selon les études réalisées par Opinion Way, bon nombre de locataires ne sont pas satisfaits de leur habitation au niveau de la performance énergétique. Concrètement, 60 % des locataires français disent qu’ils disposent d’un système de chauffage peu efficace, 66 % pensent que les propriétaires ne procèdent pas à un entretien suffisant de la maison louée, surtout au niveau de la ventilation et de l’isolation.

En ce qui concerne cette dernière, 33 % des personnes sondées prétendent avoir un système trop vétuste pour ne pas jouir d’une bonne performance thermique. Elles sont 21 % à ne pas être satisfaites du système de ventilation et 12 % à déclarer la vétusté de l’installation de chauffage.

Si bien que plus d’un locataire sur 10 ont déjà eu à prendre en charge eux-mêmes les travaux de rénovation énergétique nécessaires pour vivre confortablement dans la maison qu’ils louent.

Ce qui est tout à fait compréhensible si on ne parle que de la déperdition de chaleur provoquée par les mauvaises ou vieilles installations : 30 % au niveau des combles, 25 % au niveau des murs, 15 % au niveau des fenêtres et jusqu’à 10 % pour le cas des ponts thermiques. Ce sont là des chiffres approximatifs qui démontrent combien il devient nécessaire pour le locataire d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Locataire : Qui va financer les travaux de rénovation énergétique ?

Voilà une question fréquemment posée quand il s’agit d’entretenir une habitation. La logique voudrait que les propriétaires améliorent par eux-mêmes leurs habitations mises en location. Mais il arrive que ces derniers ne soient pas enclins à procéder à une telle démarche.

Le locataire peut financer directement les travaux de rénovation énergétique dans la mesure où il est le principal bénéficiaire de cet entretien, que ce soit l’isolation, l’amélioration du système de ventilation ou le remplacement de l’installation de chauffage ou d’autres travaux encore liés à la rénovation énergétique.

Le propriétaire peut également prendre en charge les travaux de rénovation en demandant au locataire de participer légèrement aux frais. Enfin, il se peut aussi que le propriétaire et le locataire tombent sur une bonne entente pour contribuer ensemble au financement des travaux de rénovation. Dans tous les cas, le locataire doit connaître dans quoi il s’engage et ce qu’il gagne à entreprendre une habitation qui n’est pas la sienne.

Pub

Locataire : comment se passe le financement des travaux de rénovation énergétique ?

Si le locataire décide d’engager lui-même les travaux de rénovation énergétique dans la maison, il lui faudra effectuer une demande d’autorisation préalable auprès du propriétaire pour entamer quelconque type d’entretien que ce soit.

Dans le cas où c’est le propriétaire qui finance les travaux, il lui revient de procéder aux demandes d’aides diverses accordées par l’État pour la rénovation énergétique. Et si les deux partis s’engagent ensemble dans le financement des travaux, le propriétaire pourra demander à ce qu’une partie des aides accordées au locataire lui soit reversée.

Ainsi, le locataire peut disposer de nombreuses subventions pour l’aider à financer les travaux de rénovation énergétique. Il peut s’agir du crédit d’impôt allant jusqu’à 30 % du montant des travaux engagés, de la Prime Energie avec une demande du propriétaire pour le compte du locataire ou de la TVA à taux réduit à 5,5 % du montant des travaux.

En d’autres termes, vous ne menez pas seul votre combat en améliorant la performance énergétique de votre habitation à travers différents travaux. Mieux encore, vous gagnez en avantages en procédant à ces travaux.

Locataire : pourquoi entreprendre des rénovations énergétiques ?

Nous terminons par les bonnes raisons en faveur de votre action de rénovation énergétique en tant que locataire. Avant tout, nous rappelons que vous êtes le principal bénéficiaire de tous les avantages que procure une meilleure performance thermique au sein de votre habitation même si celle-ci ne vous appartient pas.

Parmi les avantages, vous améliorez votre confort thermique ainsi que la performance énergétique de la maison. Ce qui conduit à une meilleure économie d’énergie avec une réduction considérable de la facture.

Enfin, il sera toujours nécessaire d’entamer de tels travaux même s’ils sont un peu coûteux si vous projetez une location de longue durée. Plus votre maison est confortable, mieux vous vous porterez dedans.

Pub

Il ne vous reste plus alors qu’à bien vous entendre avec votre propriétaire sur la manière de financer les travaux. La rénovation énergétique pour le locataire est quasiment une excellente idée aussi bénéfique pour vous que pour le propriétaire.